Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Allaitement » Faut-il manger plus quand on allaite ?

Faut-il manger plus quand on allaite ?

Mixed race mother nursing newborn baby

Quand on allaite, on brĂ»le davantage de calories. Chouette si on a des kilos Ă  perdre, mais moins top pour la forme et la bonne poursuite de l’allaitement. A l’occasion de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel, Neuf Mois fait le point, avec l’aide de la Leche League, sur le bon Ă©quilibre nutritionnel Ă  adopter si vous allaitez bĂ©bĂ©.

Eh oui, allaiter bĂ©bĂ©, ça pompe


Environ 595 kcal/jour depuis la naissance jusqu’au deuxiĂšme mois de bĂ©bĂ©, puis 670 kcal/jour quand bĂ©bĂ© attaque son troisiĂšme mois et cela jusqu’à ses 6 mois. En clair, si vous supprimiez cette charge Ă©nergĂ©tique de votre alimentation, vous perdriez joyeusement 13kg en six mois. En principe. Parce qu’il arrive que la jeune maman qui allaite ne change rien Ă  son alimentation et ne perde pas tant de poids que cela, mĂȘme s’il est coutume de dire qu’allaiter favorise le retour rapide au poids d’avant la grossesse, voire mĂȘme Ă  un poids moindre si on Ă©tait en surpoids avant d’ĂȘtre enceinte. Le corps mĂ©dical est sujet Ă  penser que si la perte de poids pendant l’allaitement n’est pas aussi importante qu’elle devrait l’ĂȘtre, c’est en raison d’un phĂ©nomĂšne hormonal qui influencerait le mĂ©tabolisme, en mobilisant les graisses de rĂ©serve. Mais c’est peut-ĂȘtre aussi parce que la jeune maman modifie son alimentation, en augmentant les rations caloriques ou/et qu’elle ralentit son activitĂ© physique, ce qui est bien comprĂ©hensible quand on a un nouveau-nĂ© Ă  s’occuper et Ă  allaiter Ă  la demande.

‹Choisir les bons aliments

Calcium, zinc, magnĂ©sium, vitamines B6, B9 et D sont en gĂ©nĂ©ral insuffisamment apportĂ©s par l’alimentation de la maman, mais cela n’affecte pas la qualitĂ© du lait maternel. Sauf que cela fatigue la jeune maman, qui risque de dĂ©cider d’arrĂȘter d’allaiter plus tĂŽt que prĂ©vu. Il faut donc accentuer les apports en aliments riches en vitamines et en minĂ©raux (fruits secs, produits laitiers, eau minĂ©ralisĂ©e, fruits frais, lĂ©gumes frais cuits Ă  la vapeur, protĂ©ines de qualitĂ©, cĂ©rĂ©ales complĂštes, lĂ©gumineuses
) et surveiller son alimentation de prĂšs, car si l’allaitement est rĂ©putĂ© protĂ©ger l’enfant de l’épidĂ©mie d’obĂ©sitĂ©, cela dĂ©pend aussi de la qualitĂ© nutritionnelle de la maman. Si celle-ci consomme beaucoup d’omĂ©ga-6 par exemple, ces acides gras saturĂ©s vont passer dans le lait maternel et peuvent prĂ©disposer le bĂ©bĂ© Ă  prendre du poids dans l’enfance.

Evidemment, il s’agit ici d’une consommation importante de ces acides gras omĂ©ga-6 et comme il s’agit d’habitudes familiales, sans doute que la prise de poids de l’enfant sera aussi causĂ©e par un trop grand apport de ces acides gras au cours de sa petite enfance, une fois sevrĂ©, et pas seulement par les apports trop Ă©levĂ©s en omĂ©ga-6 pendant l’allaitement.

À lire absolument

Laisser un commentaire