Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

7 raisons urgentes d’arrêter de fumer enceinte

  • Enceinte, le placenta est encrassé à cause du tabac
  • Le tabac attaque les organes de bébé pendant une grossesse
  • Bébé est moins oxygéné à cause du tabac
  • Enceinte, attention aux carences à cause de la nicotine
  • Bébé peut avoir un retard de croissance à la naissance
  • Si vous fumez, l'allaitement sera plus compliqué
  • Arrêter de fumer pour éviter de graves séquelles

Quand on est enceinte, on veut le meilleur pour notre futur bébé. En effet, on rêve d’un enfant qui naîtra en parfaite santé. Arrêter de fumer figure ainsi dans nos priorités, mais motivation ne vaut pas forcément décision, et de nombreuses femmes vous diront en effet que c’est plus facile à dire qu’à faire. Le Pr René Frydman, gynécologue, nous donne donc 7 bonnes raisons qui devraient nous donner le petit coup de pouce décisif pour stopper la cigarette.

Enceinte, le placenta est encrassé à cause du tabac

Acide cyanhydrique, cadmium, monoxyde de carbone, ammoniac, acétone, arsenic, goudron, nicotine : la fumée de cigarette contient plus de 4000 substances toxiques plus ou moins absorbées par l’organisme maternel et qui vont finir par encrasser le placenta.

Le tabac attaque les organes de bébé pendant une grossesse

On parle souvent à tort de « barrière » placentaire, qui doit plutôt être définie comme un filtre. Ce dernier est capable d’assurer des nutriments au bébé tout en éliminant ses déchets. Mais bon nombre de molécules nocives, dont celles du tabac, passent à travers. Elles pénètrent la circulation sanguine du fœtus et se dirigent plus particulièrement vers le cerveau. Mais également vers les glandes surrénales, le cœur et l’estomac.

Bébé est moins oxygéné à cause du tabac

Le monoxyde de carbone (CO) absorbée par la femme enceinte vient se fixer sur les globules rouges du fœtus et entre en compétition avec l’oxygène. Résultat : le fœtus est moins bien oxygéné. Une enquête de l’Inserm a révélé une plus grande mortalité in utero chez les femmes enceintes fumeuses inhalant la fumée (3,3%) que chez celles n’inhalant pas la fumée 1,3%) ou les futures mamans non-fumeuses (0,9%).

Les chercheurs de l’Université Durham ont étudié les déplacements des mains des fœtus vers le visage et la bouche sur des échographies 4D. Les échographies montrent des bébés vraiment agités après que les mamans aient pris une bouffée de cigarette. Les chercheurs ont expliqué que les bébés manifestaient des signes de stress quand les mères prenaient une bouffée de tabac en se frottant les yeux et en ouvrant la bouche Crédit photo : © Université Durham

Enceinte, attention aux carences à cause de la nicotine

La nicotine a des effets vasoconstricteurs sur la circulation maternelle et fœtale. Ce qui entraîne une diminution des apports en oxygène mais aussi en nutriments constructeurs. Quand la maman fume enceinte, bébé risque d’être carencé en vitamine B12, vitamine C, acide folique et en zinc.

Bébé peut avoir un retard de croissance à la naissance

Fumer « seulement » 5 cigarettes par jour entraîne une diminution du poids de naissance d’environ 100 g. Avec 20 cigarettes quotidiennes on passe à une perte de poids de 400g. Sans oublier un risque élevé d’accidents placentaires et de naissance prématurée. (13,2% de risque à partir de 20 cigarettes par jour). Selon le Pr Delacroix (université de Lille), le tabagisme maternel pourrait être impliqué dans certains retards du développement psychomoteur du bébé dans les mois et les années qui suivent la naissance. D’où l’intérêt d’arrêter de fumer.

Si vous fumez, l’allaitement sera plus compliqué

La nicotine diminue la production de prolactine. Ce qui pourrait expliquer la paresse des glandes mammaires, responsables d’une production limitée de lait maternel, constatée chez les mamans fumeuses.

Arrêter de fumer pour éviter de graves séquelles

Lorsque la maman a fumé durant sa grossesse, on constate une augmentation du risque de mort subite du nourrisson. Les bébés soumis au tabagisme passif sont aussi plus exposés aux infections respiratoires et à des affections ORL, type otites à répétition. Par ailleurs, une étude anglaise menée sur 14 200 femmes enceintes dont 21% étaient fumeuses conforte l’hypothèse que les enfants nés de mères fumeuses pendant la grossesse peuvent subir des altérations des taux d’hormones sexuelles.


Source :

Revue Nicotine and Tobacco Research

Tabac Info Service

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire