Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop Grossesse

10 conseils pour bien débuter votre grossesse

10 conseils-grossesse-neuf mois

Ça y est, le test de grossesse affiche les petites barres tant convoitées ou le mot magique, enceinte ! Soufflez un grand coup, c’est un vrai marathon que vous entamez. Et comme tout sportif de haut niveau, vous allez devoir suivre un entraînement exigeant. Avec une hygiène de vie sous haute surveillance. Notre coach, Céline Albentosa, sage-femme, vous explique tout ça.

Précisez toujours votre état au professionnel de santé

Première règle à suivre, même si vous êtes timide ou pudique, toujours indiquer au personnel de santé amené à vous conseiller ou à vous ausculter, que vous êtes enceinte. Eh oui, au début, ça ne se voit pas. Donc, en cas de bobos ou de soins dentaires, précisez votre état en premier lieu.

Stop à l’automédication durant la grossesse

Une migraine, des brûlures d’estomac, une entorse, des névralgies dentaires ? Quelles que soient les douleurs qui vous ennuient, ne prenez aucun médicament sans avis médical. Pas besoin forcément d’aller patienter trois heures dans la salle d’attente du généraliste, surtout en période d’épidémie de grippe ou de gastro-entérite, ni de filer aux urgences qui ont d’autres chats à fouetter, aller simplement faire la causette avec votre pharmacien. Pour les petits bobos sans gravité, il saura vous orienter et si ça lui paraît plus grave, il vous conseillera de consulter une sage-femme ou un gynécologue.

Faites un état des lieux de votre dentition

Un bébé, une dent perdue, c’est un dicton des campagnes qui n’a aucune raison d’être. A condition évidemment que vous preniez soin de votre dentition. Idéalement, il aurait fallu faire un check-up dentaire avant de concevoir votre bébé. Si vous n’y avez pas pensé, ce n’est pas la fin du monde. Prenez rendez-vous chez votre dentiste en précisant que vous êtes enceinte. Le dentiste fera un petit inventaire des lieux, soignera ou décalera les soins au second trimestre en cas de besoin et vous donnera quelques conseils judicieux pour éviter d’aggraver la situation. Mais déjà, vous pouvez décider de vous brosser les dents après chaque repas, et après les nausées et remontées acides si vous en avez. Cela vous rafraîchira et permettra d’éviter que l’acidité des remontées gastriques n’attaque l’émail de vos dents.

Respectez les règles diététiques

Oui, c’est un peu contraignant, on ne va pas vous dire le contraire. Mais bon, un bébé en bonne santé, ça vaut bien quelques contraintes pendant quelques mois, non ? Evitez la viande, les oeufs et le poisson crus, lavez soigneusement les salades, les légumes et les fruits avant de les consommer (et évitez d’en commander au resto si vous n’êtes pas certaine que tout est bien lavé), supprimez les produits laitiers au lait cru, les glaces artisanales et évidemment l’alcool. Le syndrome d’alcoolisation fœtale a ses règles mystérieuses qui font que d’une grossesse à l’autre, la même dose peut être inoffensive ou provoquer des séquelles terribles. Et comme on ne sait pas à l’avance sur quel côté du dé à jouer la chance va tourner, on s’abstient.

Pensez à prendre de l’acide folique

Idéalement, il faudrait commencer la supplémentation en acide folique deux à trois mois avant de concevoir bébé. Si vous ne l’avez pas fait, ne culpabilisez pas, mais prenez soigneusement la supplémentation que votre sage-femme ou votre médecin vous aura prescrite. Et mangez beaucoup de légumes verts à feuilles. Cette vitamine B9 (acide folique) est essentielle pour éviter des anomalies fœtales (spina bifida, fente palatine…).

Rejoignez une consultation de sevrage tabagique

Si vous fumez, ça peut être très ennuyeux pour le fœtus. Là encore il n’y a pas de certitudes de séquelles à coup sûr, mais des présomptions, des cas où le tabagisme a fait des dégâts. Dans l’incertitude, abstenez-vous. Si c’est difficile pour vous, rejoignez une consultation anti-tabac pour femmes enceintes. Vous y recevrez un traitement adapté, des encouragements et non des reproches et vous rencontrerez d’autres futures mamans animées par le même challenge, nul doute que cela pourra vous aider et qui sait si vous n’allez pas initier à cette occasion de belles amitiés ?

Marchez, bougez, c’est bon pour bébé

Beaucoup de sports sont déconseillés pendant la grossesse (la plongée sous-marine, la boxe et tous les sports de contact pouvant provoquer chutes ou coups sur le ventre) mais il reste tout de même pas mal d’activités physiques disponibles : la natation, la marche, le vélo tranquille en extérieur, le vélo d’appartement… Et pensez à éviter ascenseur et escalators au profit des escaliers : un bon moyen de faire du sport sans en avoir l’air.


Reposez-vous autant que possible

Au premier trimestre, il n’est pas rare de ressentir une fatigue intense, au risque de vous endormir et de vous réveiller trois stations plus loin que votre arrêt habituel si vous prenez les transports en commun. Cela ne durera pas pendant toute la grossesse, rassurez-vous : le changement hormonal est pour beaucoup dans cette soudaine fatigue diurne. Si vous pouvez faire la sieste, profitez-en. Sinon, couchez-vous le plus tôt possible et ne tombez pas dans le travers de consommer des excitants (café, thé, soda…) pour tenir le coup. Si vous êtes en carence ferrique, les examens de laboratoire le confirmeront et votre professionnel de santé vous prescrira une supplémentation en fer.

Restez zen devant des pertes blanches

Ce n’est pas un symptôme inquiétant du tout. Les pertes blanches sont courantes pendant la grossesse. Mais surveillez le risque de mycoses, surtout si vous y étiez déjà sujette avant la grossesse. En effet, votre état favorise le développement des champignons à l’origine de ces sensations de brûlures et de démangeaisons. Il existe des traitements compatibles avec la grossesse, mais consultez une sage-femme libérale ou un médecin qui pourra vous prescrire le traitement le plus adéquat avec votre état.

Consultez en cas de saignements

Non pas que cela annonce systématiquement une fausse couche ou une complication. Les petits saignements sont fréquents en début de grossesse, souvent bénins mais parfois annonciateurs d’une anomalie. Par mesure de précaution, consultez une sage-femme libérale ou un gynécologue. Attention si vous êtes rhésus négatif (A-,B-,O-,AB-), dans ce cas, tout saignement doit être signalé à un gynécologue car une injection de gammaglobulines anti-D est nécessaire pour éviter que votre organisme ne développe des anticorps contre les globules rouges de votre bébé, s’il est, lui, rhésus positif. le bébé est rhésus positif (A+, B+, O+, AB+). C’est ce qu’on appelle l’incompatibilité rhésus. Cela se traite très facilement, pas de panique…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire