Les saignements en début de grossesse, c’est grave docteur ?

Les saignements en début de grossesse sont toujours très préoccupants pour une femme enceinte. S’ils sont sans conséquence dans la plupart des cas, mieux vaut rester prudente et interpréter ces saignements pour agir de façon adaptée avec son gynécologue. Neuf Mois répond à vos interrogations.

J’ai des saignements en début de grossesse, dois-je m’inquiéter ?

Fréquents en début de grossesse, les petits saignements sont très souvent une source d’angoisse et d’appréhension chez les futures mamans. A distinguer des règles, ces derniers sont en fait des petites pertes marron qui correspondent à l’élimination du « vieux sang ». Il s’agit d’un phénomène sans gravité qui n’interfère pas sur le bon déroulement de la grossesse. Seule la réalisation d’une échographie pourra vous renseigner de manière formelle sur l’évolution de celle-ci.

A quoi correspondent ces saignements en début de grossesse ?

Ils correspondent à l’implantation et au développement du sac gestationnel dans l’utérus. Ces saignements durent généralement un ou deux jours au moment où l’œuf fécondé s’implante dans l’utérus et lorsque le placenta commence à se développer. En raison de la riche nature du sang de la muqueuse de l’endomètre, quelques gouttes brunâtres peuvent passer par le col et vers le bas du vagin. Ces saignements dits « d’implantation » surviennent généralement au moment où la femme enceinte aurait dû avoir ses règles. Les saignements en début de grossesse peuvent aussi être liés à une fragilité du col de l’utérus. Celui-ci peut s’être « ramolli ». Dans ce cas, un éventuel rapport sexuel peut entraîner quelques légers saignements au niveau du col. Dernière raison possible liée à ces saignements : le déséquilibre hormonal.

Enceinte, certaines femmes découvrent le phénomène au moment où elles auraient dû avoir leurs règles. Heureusement, ce déséquilibre n’a pas de conséquences sur la grossesse et sur le bon développement de l’enfant.

Les saignements d’implantation, un signe annonciateur de début de grossesse ?

Les saignements d’implantation font partie des signes annonciateurs de grossesse. En moyenne, 20 à 30% des femmes enceintes ont des saignements d’implantation les premiers jours. Il est toutefois conseillé de consulter son médecin afin d’être examinée et d’éliminer les causes les plus rares et les plus graves comme un arrêt de grossesse ou une fausse couche. De plus, le bilan médical permettra de vérifier l’état du fœtus et constater qu’il est en bonne position dans l’utérus, c’est-à-dire qu’il n’y ait pas de grossesse extra-utérine.


Faut-il prendre des précautions ?

En attendant, comme au cours de tout saignement, les professionnels de santé recommandent de ne pas prendre d’aspirine ou d’autre anti-inflammatoire. Si le saignement vous semble nettement plus abondant que vos règles et s’accompagne de sensations de fatigue, d’essoufflement et de maux de tête, consultez rapidement votre médecin. Évitez de conduire et faites-vous accompagner par un proche. En tout état de cause, mieux vaut consulter votre sage-femme libérale ou votre gynécologue pour une fausse alerte, cela permet d’être rassurée et d’éviter d’éventuelles complications.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire