10 règles pour bien s’alimenter cet été pendant sa grossesse

bien s'alimenter-été-neuf mois-grossesse

En vacances, et surtout en voyage, on modifie forcément ses comportements alimentaires. Quelles sont les précautions à prendre en été, enceinte ? Comment bien s’alimenter ?

Enciente, les pique-niques c’est sans risque si on utilise une glacière

Faux. En été, les risques d’intoxication alimentaire augmentent car le temps est souvent humide et chaud. Les bactéries à l’affût prolifèrent, notamment les salmonelles. Votre pique-nique peut donc être composé d’aliments contaminés ! Le moyen de limiter les risques, c’est d’emballer les aliments dans des compartiments hermétiques ou du film plastique, de remplir la glacière de pains de glace et de la placer à l’ombre, et de toujours se frotter les mains au gel hydroalcoolique avant de l’ouvrir. Et de ne plus rien consommer une fois les pains de glace fondus.

En été, les légumes du marché sont tentants mais les surgelés sont plus sûrs si je suis enceinte

Vrai. Il n’y a aucune certitude sur le délai écoulé entre la cueillette et la consommation des fruits frais, ce qui risque de limiter l’apport vitaminique. Sauf si vous vous ravitaillez dans une exploitation agricole où l’on récolte les légumes quasiment sous vos yeux. Hors ce cas, mieux vaut se rabattre sur les produits congelés, à condition de les transporter dans un sac isotherme et de les remettre au congélateur (-24°C) dans l’heure qui suit.

Les glaces artisanales sont déconseillées pendant la grossesse

Vrai. Difficile de résister à l’attrait d’une bonne crème glacée en été ! Pourtant il le faut, car la crème glacée contient des jaunes d’œufs crus qui pourraient être contaminés par la salmonelle et provoquer une intoxication alimentaire grave chez la femme enceinte. En revanche, les glaces industrielles ne posent pas (trop) de problèmes, pourvu qu’elles aient été conservées au froid dans de bonnes conditions. Mais difficile d’en être sûre, donc mieux vaut s’abstenir le plus possible.

Enceinte, j’ai un droit illimité aux fruits de mer : light et délicieux

Faux. Cette année, ni coquillages, ni huîtres, ni autres crustacés crus ! Le risque d’hépatite virale, maladie très dangereuse pendant la grossesse, est réel, mais il n’est pas le seul : vous risquez aussi d’être contaminée par la listeria. Rabattez-vous sur les moules, mais bien cuites, et sur du poisson grillé, à condition qu’il soit bien frais (œil vif, écailles brillantes et aucune odeur).

Bien cuite, la cuisine régionale est sans danger pour les futures mamans

Vrai. Sauf que le danger ne porte pas tant sur les risques d’hygiène que sur votre confort digestif ! La cuisine régionale est souvent trop riche, trop épicée, trop difficile à digérer. C’est le cas des cassoulets, des tartiflettes, des plats relevés à l’aïoli, au curry, aux piments d’Espelette… Tous ces régals régionaux font le lit des brûlures d’estomac, déjà trop courantes chez les femmes enceintes.

Un granité, c’est permis pour se désaltérer pendant la grossesse

Faux. La glace pilée qui constitue l’essentiel de la boisson est composée d’eau, et c’est rarement de l’eau minérale ! Au bar, exigez que l’on vous serve votre boisson sans glaçons, car ils peuvent contenir des germes. Dans les pays chauds, c’est une mesure de prudence absolue, enceinte ou pas, d’ailleurs.

Top, le radis bio que je viens d’acheter pour caler un petit creux

Vrai. À la stricte condition que vous ayez de quoi le laver soigneusement ! Légumes et herbes aromatiques poussent dans la terre, laquelle est un terreau à microbes et autres parasites extrêmement dangereux pour la femme enceinte. Il faut impérativement enlever à l’eau froide (potable) tout résidu de terre avant de consommer les légumes, crus ou cuits. Sinon, croquez plutôt une tranche de pain complet.


L’abricot, c’est plein de vitamines, donc bon pour les femmes enceintes

Faux. L’abricot est un fruit acide, au même titre que les agrumes et que certaines variétés vrai faux pour bien s’alimenter de pommes, de cerises et de prunes (sauf cuits). Les fruits plus doux insuffisamment mûrs sont aussi trop acides. Mieux vaut les éviter pour ne pas souffrir de brûlures d’estomac. Rabattez-vous plutôt sur les fraises et les pêches, mais sans abuser, car les fruits sont riches en sucre – gare aux kilos ! – et peuvent aussi provoquer des désordres intestinaux. 300 grammes par jour, soit deux pêches moyennes, suffisent amplement.

Enceinte, au restaurant je mise sur la salade et les crudités : c’est light, digeste et plein de vitamines

Faux. C’est justement l’un des plats à éviter en France, comme dans tous les pays chauds ou même polaires. En effet, rien ne vous assure que les légumes ont été lavés correctement, ni que la vinaigrette ne contient pas d’œuf cru (formellement interdit). À savoir, les pousses de soja – qui font des salades délicieusement croquantes – sont aussi déconseillées aux femmes enceintes : outre qu’elles s’altèrent rapidement, ces graines germées peuvent être porteuses de la listeria.

En arrivant dans ma location, je nettoie le frigo à l’eau javellisée

Faux. N’utilisez jamais d’eau de Javel car les bactéries qui squattent le frigo ont développé des défenses. Mieux vaut le nettoyer – en utilisant une éponge neuve – avec du vinaigre d’alcool ménager mélangé à de l’eau. Ensuite, séchez avec un chiffon propre sans rincer.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire