Spina-bifida

Qu’est-ce le spina-bifida ?

Le spina-bifida (qui veut dire « épine fendue » en deux en Latin) est une malformation congénitale. Il se définit par l’absence de fermeture postérieure du canal osseux (colonne vertébrale) dans lequel se trouve la moelle épinière.

Pourquoi le spina-bifida est-il important ?

L’origine du spina-bifida n’est toujours pas connue, mais il existe une prédisposition familiale qui implique des facteurs génétiques multifactoriels. Malgré tout, plusieurs études ont démontré qu’une carence en acide folique en début de grossesse pouvait favoriser cette malformation. Environ une femme enceinte sur mille risque d’avoir un enfant présentant cette anomalie. L’échographie fœtale ou la ponction amniotique entre la 14 ème et la 16 ème semaine de grossesse en font le diagnostic. Cette dernière permet de signaler le risque d’une anencéphalie (absence de cerveau) ou d’un spina-bifida. Une éventuelle décision d’interruption thérapeutique de grossesse en cas de non-fermeture importante peut alors être envisagée.

En savoir plus sur le spina-bifida

En fait, il existe deux types de spina-bifida : fermé ou ouvert. Le spina-bifida fermé se traduit par l’absence de fermeture complète du canal rachidien (l’ensemble des nerfs et de la moelle épinière), c’est-à-dire que l’arc postérieur des dernières vertèbres est ouvert. Cela n’entraîne généralement aucun symptôme; aucun traitement n’est donc nécessaire.

Lorsque le spina-bifida est ouvert, cela veut dire que la moelle épinière est normale mais la colonne vertébrale et les méninges (les trois membranes successives recouvrant le système nerveux central) sont ouvertes. Dans ce cas, l’enfant doit être transféré en milieu spécialisé, avec un pansement stérile sur la partie ouverte.


Rendez-vous sur nos articles pour en savoir plus sur le spina-bifida

7 nutriments indispensables pour les femmes enceintes

Ma sage-­femme insiste sur l’apport en vitamines B, pourquoi ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire