Incompatibilité Rhésus

Qu’est-ce que l’incompatibilité rhésus ?

Chaque individu possède un groupe sanguin A, B ou O ainsi qu’un signe + ou -. C’est ce que l’on appelle scientifiquement le rhésus. Ce facteur rhésus (Rh) est ainsi présent à la surface des globules rouges chez certains individus : ils sont alors rhésus positif (Rh+), ou absents : et dans ce cas ils sont alors rhésus négatif (Rh-). Si la mère est Rh- tandis que le fœtus est Rh+, le système immunitaire maternel va réagir et envoyer des anticorps anti-rhésus (appelés aussi agglutinines irrégulières) pour attaquer ce corps étranger. C’est ce qu’on appelle l’incompatibilité rhésus.

Pourquoi l’incompatibilité rhésus est-elle importante ?

Lors de la première grossesse, il n’existe pas de risque si la mère est rhésus négatif alors que son enfant est rhésus positif car la poche du placenta est bien étanche et que rien ne peut traverser ce dernier. Néanmoins, lors d’une seconde grossesse, si l’enfant est une fois de plus rhésus positif, les fameux anticorps anti-rhésus délivrés par la mère, étant de très petite taille, peuvent passer à travers le placenta et ainsi attaquer les globules rouges du fœtus. Ce phénomène peut conduire le fœtus à souffrir d’une anémie, d’un œdème, d’un ictère (jaunisse du nourrisson) ou de lésions cérébrales.

En savoir plus sur l’incompatibilité rhésus

Il ne faut pas perdre de vue une chose : l’incompatibilité rhésus se traite préventivement. En effet, une prise de sang est effectuée lors du premier trimestre de grossesse, à 6, 8 et 9 mois également. De plus, 72 heures avant l’accouchement, une injection d’anticorps est effectuée afin de neutraliser au mieux les globules rouges rhésus positifs du bébé avant que la production d’anticorps par la mère ne se fasse sentir.

Même si de nos jours nous sommes bien au courant de ce phénomène d’incompatibilité de rhésus, cela n’a pas toujours été le cas. En effet, ce n’est qu’à partir de 1940 que l’on découvre le groupe rhésus ainsi que l’antigène D (il peut entraîner la formation d’anticorps quand il est transfusé à une personne n’ayant pas l’antigène en question). Ainsi, ce n’est donc qu’à cette période que l’on découvre le lien entre l’anémie d’un fœtus et l’incompatibilité rhésus entre la mère et son bébé.


Un peu de lecture sur l’incompatibilité rhésus ?

Tout savoir sur les risques encourus lors d’une incompatibilité rhésus

Ne pas oublier les prises de sang à effectuer pendant la grossesse

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire