5 raisons de se faire vacciner contre la grippe enceinte

La vaccination contre la grippe doit s’effectuer idéalement entre la mi-octobre et la fin novembre. A savoir : chaque année de nombreuses personnes à risques ne se font pas vacciner. Conséquences : elles risquent de transmettre le virus aux personnes fragiles et aux femmes enceintes non vaccinées. Enceinte, les défenses immunitaires sont abaissées, donc le risque de contracter la grippe est beaucoup plus important. Et enceinte, la grippe et la forte fièvre qu’elle provoque peuvent provoquer des complications. D’où l’intérêt du vaccin, recommandé depuis 2012 pour les futures mamans par le Haut Conseil de la Santé Publique. Le vaccin contre la grippe est remboursé à 100% par l’assurance maladie pour les femmes enceintes, n’hésitez donc pas à demander un bon de prise en charge a votre médecin, votre pharmacien ou votre sage-femme.

Le vaccin contre la grippe est sûr

Les vaccins sont les produits pharmaceutiques les plus testés, le vaccin contre la grippe est donc tout à faire surL’adjuvant à l’aluminium, c’est la hantise des personnes qui se posent des questions sur les vaccins. Mais les cinq vaccins contre la grippe commercialisés en France ne contiennent pas d’adjuvant. Il n’y a donc pas de risque a se faire vacciner sauf exception : l’allergie aux œuf : en effet, la vaccination est contre-indiquée en cas d’allergie à l’œuf. Hormis cette restriction, il n’y a pas de craintes particulières à avoir : de nombreuses études ont déjà montré l’absence d’association entre cette vaccination et des événements indésirables maternels ou fœtaux. Le Centre de Référence des Agents Tératogènes (CRAT) se montre d’ailleurs tout à fait rassurant sur ce point.

La grippe pendant la grossesse présente de vrais risques

En 2009, pendant l’épidémie de grippe, l’OMS a constaté qu’il y avait une proportion anormalement élevée de femmes enceintes parmi les cas mortels. De nombreuses études ont établi que les femmes enceintes ont un risque de mortalité plus élevé en cas de grippe en raison de complications respiratoires possibles. L’élévation importante de la température pendant l’épisode grippal peut être néfaste pour le fœtus et peut augmenter le risque de fausse couche ou d’accouchement prématuré. Pour se protéger du virus, veiller à vous laver les mains très régulièrement et évitez si possible les endroits trop confinés. Misez sur une alimentation riche en fruits et légumes pour faire le plein de vitamines. N’hésitez pas non plus à inviter votre entourage à se faire vacciner afin de ne pas propager le virus.

Vaccin contre la grippe : des effets secondaires mineurs

Une douleur au point d’injection avec une petite induration, une rougeur et parfois une température un peu élevée pendant 24h sont les principaux effets secondaires constatés. Selon une étude du Health Partners Institute for Education and Research à Minneapolis (Minnesota), publiée dans une revue de référence de gynécologie et obstétrique en 2013, aucun évènement indésirable aigu (réactions allergiques locales, crises convulsives ou autres réactions neurologiques d’importance) n’a été constaté auprès des 74 292 femmes enceintes vaccinées participant à cette étude. Les chercheurs n’ont pas observé d’augmentation du risque d’hypertension chronique, d’hypertension gravidique, de diabète gestationnel, de protéinurie ni d’infection des voies urinaires et autres pépins du même tonneau (infection puerpérale, complication veineuse, embolie pulmonaire, cardiomyopathie péripartum…).


Le diabète gestationnel pendant la grossesse est dépisté plus vite en cas de vaccination

C’est surprenant, mais les chercheurs ont constaté une baisse de 12% des complications liées au diabète gestationnel chez les femmes vaccinées par rapport à celles qui ne l’étaient pas. L’explication réside sans doute dans le fait que les femmes vaccinées sont davantage suivies par des professionnels de santé, permettant un dépistage précoce du diabète gestationnel et un suivi adapté tout aussi rapide. D’où moins de risques de complications.

On peut se faire vacciner à tous les stades de la grossesse

Aucun délai n’est nécessaire entre une vaccination injectable contre la grippe saisonnière et le début de la grossesse. Le vaccin peut être injecté à tous les stades de la grossesse et il est fortement recommandé par le HSCP depuis 2012 pour les femmes enceintes.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire