Les médecins pensaient que ces jumeaux ne survivraient pas à leur naissance et pourtant…

Il est important de toujours garder espoir. En septembre 2015, la mère porteuse de Jourdan et Matt Moore (un couple originaire du Royaume-Uni) mettait au monde leurs jumeaux après seulement 23 semaines de grossesse (à savoir en Angleterre la date limite d’avortement est de 24 semaines, contre 12 en France). Nés grands prématurés, les médecins pensaient que ces nourrissons ne survivraient pas… Et pourtant, Jaxson et Cadence viennent de fêter leur premier anniversaire ! De vrais petits héros !

Mariés depuis 2005, Matt et Jourdan Moore ont toujours rêvé de fonder une famille. Malheureusement, la jeune femme, âgée de 32 ans, est victime de la maladie de Crohn, une maladie inflammatoire qui touche principalement les intestins et qui peut atteindre tout le tube digestif de la bouche à l’anus, mais aussi la peau, les articulations et les yeux. Voilà pourquoi il est impossible pour elle d’être enceinte, même par fécondation in vitro. Le couple s’est alors dirigé vers l’adoption. Seulement en 10 ans, ils n’ont reçu aucun appel…

Le couple a eu recours à une mère porteuse

Au Royaume-Uni, depuis 1985, le recours à une gestation pour autrui (GPA) est autorisé, à condition qu’aucun profit financier n’en soit retiré. Le couple s’est alors rendu dans une banque de sperme afin d’implanter des embryons dans l’utérus de leur amie Hollie Mentesana, déjà maman de deux enfants. Le 20 mai 2015, au moment de l’échographie, le couple est heureux d’apprendre qu’ils ne vont pas avoir un mais deux bébés, puisque leur mère porteuse attend des jumeaux.

Malheureusement, au quatrième mois de grossesse, Hollie Mentesana entre à l’hôpital St Vincent de l’Île de Portland car elle est prise de violentes douleurs. Les nouvelles sont choquantes : le médecin explique aux futurs parents que le col de l’utérus de la mère porteuse est ouvert à 10 centimètres et qu’il faut mettre au monde ces petits bouts, par césarienne. Le médecin prépare le couple au pire, à la mort de leurs bébés. En effet, ils n’auraient que 21% de chance de survivre a déclaré le couple au site britannique The Sun. Et pourtant, cinq jours après que la mère porteuse ait été admise à l’hôpital, ils viennent au monde, et bien que leurs organes soient sous-développés, ils ont tous les deux été placés dans un incubateur dans l’unité de soins intensifs néonatale, et se sont accrochés, se sont battus pour rester en vie.

jumeaux-nes-prematures-ont-survecu-famille

Jaxson et Cadence viennent de souffler leur première bougie

Durant 98 jours, Matt et Jourdan Moore sont restés aux côtés de leurs bébés, nuits et jours, et pouvaient pratiquer le peau à peau, ce qui permettait de renforcer le lien parents-bébés. D’autant plus que Jourdan n’ayant pas porté ses enfants dans son ventre, cette pratique lui a permis de créer des liens avec eux, a-t-elle confié au site britannique.


Le 14 janvier 2016, les jumeaux ont pu quitter l’hôpital en compagnie de leurs parents. Un bien joli cadeau pour débuter une nouvelle année pleine d’espoir. Récemment, ils viennent de fêter leur premier anniversaire. Et même si ses bébés restent encore petits et légers, Jourdan Moore a confiance en l’avenir, et se sent très chanceuse de les avoir.

jumeaux-nes-prematures-ont-survecu-photo-facebook

La gestation pour autrui, illégale en France

En France, la loi de bioéthique du 29 juillet 1994 est catégorique : la gestation pour autrui est illégale en France. Le recours à une mère porteuse est punissable de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende pour l’intermédiaire qui permet qu’elle se réalise (comme un médecin). Voilà pourquoi de nombreux couples se rendent à l’étranger dans les pays où la loi autorise la GPA et notamment aux États-Unis, où certains états (Californie, Connecticut, Delaware, Nevada, New Hampshire…) autorisent cette pratique.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire