Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop Grossesse

Le peau à peau renforce le lien mère-enfant

Lien renforcé, allaitement facilité, les bienfaits du portage peau à peau sont nombreux et séduisent de plus en plus de jeunes parents. Décryptage avec notre expert Nathalie Charpak, pédiatre.

 

La méthode kangourou a été conçue pour des bébés prématurés, quel intérêt pour des bébés nés à terme  ?

L’accouchement est aussi un stress pour le nouveau-né à terme. Être tout contre sa maman en peau à peau lui permet de récupérer et ce contact le réchauffe grâce à la chaleur corporelle de sa mère. C’est extraordinaire de voir un bébé qui pleure se calmer immédiatement lorsque sa mère le met en position kangourou. Il reconnaît l’odeur, la voix, les battements de cœur qu’il entendait déjà dans son ventre  : il s’agit d’un moment de bonheur intense et de bien-être qui améliore la connaissance et la communication mutuelles. Cette rencontre précoce facilite l’installation du lien mère/enfant.

 

Le portage est souvent adopté après le retour à la maison mais vous suggérez donc qu’il le soit dès la naissance  ?

En l’absence d’urgence médicale, garder son nouveau-né en peau à peau dès la naissance devrait être la règle dans toutes les maternités pour tous les bébés. Et cela d’autant plus si la rencontre mère/bébé n’a pas eu lieu de suite après la naissance  : le portage kangourou peut aider à réparer les choses. Cette méthode a aussi l’avantage de stimuler l’allaitement. Dès que le bébé est posé sur sa mère, la lactation se met en route.

Faut-il garder le bébé sur soi 24h sur 24h comme vous le préconisez pour les bébés prématurés  ?

Il faut savoir que c’est l’enfant qui décide d’arrêter le contact peau à peau lorsqu’il arrive, de lui-même, à réguler sa température. Ce sont les bébés de petit poids, c’est-à-dire de moins de 2 kg et donc prématurés, qui restent le plus longtemps en position kangourou. Un enfant né à terme ne va pas rester nuit et jour sur le corps de sa maman. Durant les deux premières semaines, il accepte la position peau à peau quelques heures par jour.

 

Qu’apporte cette méthode en cas de naissance prématurée ?

Une maman qui a été séparée de son enfant à la naissance se souvient toute sa vie de ces moments  traumatisants pour elle et pour son bébé. Elle se sent coupable, frustrée de ne pas pouvoir le prendre dans ses bras. La méthode kangourou permet de réparer les conséquences de la séparation précoce. Les conditions dans les services de néonatalogie sont stressantes pour un nouveau-né. Et certains examens, comme les prises de sang par exemple, sont douloureux même si depuis quelques années la souffrance des tout-petits est davantage prise en compte. La position kangourou apportant au bébé une sensation de sécurité, il récupère plus rapidement de ce stress.

L’intérêt du portage, n’est-ce pas que cette méthode laisse au papa la possibilité de prendre sa place  ?

En effet, porter son bébé en peau à peau l’aide à trouver sa place dans le duo maman/bébé. Quant aux parents d’enfants prématurés, grâce au portage kangourou, ils se sentent actifs, participants des soins de l’enfant et ne sont pas relégués au second plan après les médecins, les infirmières… La méthode kangourou donne aux mères et aux pères le droit d’être les meilleurs pour s’occuper de leur enfant prématuré.


 

Y a-t-il des précautions particulières à prendre  ?

Il suffit que le personnel soignant montre les bons gestes de portage aux parents : bien positionner la tête du bébé, utiliser une bande en lycra de coton pour que l’enfant reste en place sans que la maman soit trop contractée. La position kangourou est très fatigante les premiers jours  : le bébé doit être dans une position anti-reflux donc la maman ne peut pas dormir totalement allongée. Et puis, l’enfant prématuré tète toutes les heures et demie en moyenne. Les mamans (et les papas) devraient pouvoir rester 24 heures sur 24 avec leur enfant et pratiquer la méthode kangourou. En l’absence d’une unité Kangourou, ils devraient pouvoir porter leur enfant en peau à peau le plus souvent possible, et au moins deux heures d’affilée pour respecter le cycle de sommeil et de digestion d’un bébé prématuré.

 

le peau a peau renforce le lien mere enfant

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire