Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Accouchement : combien ça coûte, quelle prise en charge ?

  • Quel est le prix moyen d’un accouchement en France ?
  • Si j'accouche à la maison, combien va coûter mon accouchement ?
  • Si j’accouche dans l'eau quel sera le coût de l’accouchement ?
  • Quelle est la durée moyenne d’un séjour pour un accouchement en France ?
  • Quelle est la couverture de l'assurance maladie pour un accouchement ?
  • Que prend en charge l'assurance maladie pour un accouchement ?
  • Que ne prend pas en charge l'assurance maladie dans un accouchement ?
  • Quelles sont les démarches pour me faire rembourser mon accouchement par l'assurance maladie ?
  • Que va prendre en charge la mutuelle ?
  • Quelles démarches faire pour me faire rembourser mon accouchement par ma mutuelle ?
  • Je n'ai pas de couverture sociale, combien va me coûter mon accouchement ?
  • Je n'ai pas de mutuelle, combien va me coûter mon accouchement ?
  • Quelle mutuelle prendre pour assurer la prise en charge financière de mon accouchement ?
  • Quels sont les coûts à ma charge pour mon accouchement ?
  • L'accouchement par césarienne et sa prise en charge
  • Et dans le monde, quel est le prix d'un accouchement ?

Mais combien coûte un accouchement ? Combien ça coûte de mettre son enfant au monde ? C’est vrai que c’est une question qu’on ne s’était pas posée avant, et qui ne nous avait vraiment pas traversé l’esprit, mais maintenant que le grand jour arrive c’est vrai qu’on se pose la question quand même, et puis est-ce que tout va être pris en charge ? Est-ce que je dois faire des démarches auprès de l’assurance maladie ? De la mutuelle ? Ou en trouver une nouvelle pour gérer cette dépense ? Neuf Mois a fait le tour de toutes les interrogations qui vous trottent dans la tête pour y voir plus clair et faire les démarches nécessaires.

Quel est le prix moyen d’un accouchement en France ?

Quand on accouche d’un premier enfant en France, il faut savoir que l’accouchement coûte environ 2 300 euros en clinique privée, contre 2 600 euros dans un hôpital public. Cette fourchette correspond à un accouchement sans césarienne. La Sécurité Sociale rembourse à 100% les frais de maternité, sur la base d’un tarif de référence fixé à 313,50 euros pour une grossesse classique et 418 euros pour une grossesse multiple.

Le coût d’un accouchement en hôpital publique

Tous les frais liés à l’accouchement (honoraires du gynécologue et de l’anesthésiste, péridurale, salle d’accouchement), ainsi que ceux liés à votre séjour (forfait journalier) sont pris à 100 % en charge par l’Assurance-maladie dans un hôpital public, , et ce, jusqu’à 12 jours après la naissance de votre bébé. Vous n’aurez aucune participation aux frais car ils sont remboursé à l’établissement où vous accouchez. Seront à votre charge : le téléphone, la télévision, si vous en avez besoin. Sachez par contre qu’une chambre particulière, pour ne pas être avec une autre personne peut être facturée dans certains hôpitaux. Il est important de se renseigner auprès de votre mutuelle si vous en avez une pour savoir si elle prend en charge le reste, que vous n’ayez pas de mauvaise surprise au retour de la maternité avec une facture qui vous attend. Il existe des mutuelles qui prennent en charge ces dépenses supplémentaires.

Le prix d’un accouchement en clinique privée conventionnée

Les frais d’accouchement et de séjour sont entièrement remboursés dans ce type d’établissement conventionné par la Sécurité sociale. mais attention, dans ces cliniques ou hôpitaux privés, les médecins ( les obstétriciens et les anesthésistes) facturent en général des dépassements d’honoraires. Une fois de plus, selon votre mutuelle, des dépassements resteront ou non à votre charge. De même, comme dans le public, les frais de confort vous incombent (chambre particulière, lit accompagnant, télévision, téléphone, repas accompagnant…).

A savoir : d’après une étude réalisée en 2011 par le comparateur en ligne Mutuelle.com, les dépassements d’honoraires des gynécologues-obstétriciens varient fortement d’un département à l’autre. Les plus élevés concernent l’Île-de-France, le Nord, l’Ain, et les Alpes-Maritimes. Paris détient le record.

Le coût d’un accouchement en clinique non conventionnée

Les coûts sont variables d’un établissement privé à un autre. Et choisir d’accoucher dans une maternité privée non conventionnée, c’est aussi faire le choix d’un accouchement très coûteux. Dans ces établissements souvent haut de gamme, les prestations sont semblables à celles fournies dans des hôtels. Evidemment, vous vous doutez que les frais liés au séjour et à son confort peuvent monter vite, tout comme les dépassements d’honoraires des médecins pour l’accouchement. A noter que dans ces établissements on avance bien souvent les frais, vous devez avoir cet argent à disposition avant l’accouchement. Mais est-ce que ces frais seront remboursés ? Oui et hauteur du tarif de base de la Sécurité Sociale. Une télétransmission est faite via la carte vitale sous 3 jours mais attention : comme toujours on prend les renseignements auprès de sa mutuelle pour savoir si elle va prendre en charge vos dépenses d’accouchement en clinique privée non conventionnée.

Le montant d’un accouchement en plateau technique

Pour vous la grossesse est sans encombre, et de plus, vous avez réfléchi, vous désirez un accouchement sans péridurale. Votre médecin est d’ailleurs ok sur le principe, vous en avez parlé, vous l’avez mis dans votre projet de naissance. Peut-être que vous seriez intéressée par un accouchement en plateau technique ? C’est d’ailleurs un accouchement qui vous semble être le mieux pour vous car c’est une naissance qui se fera comme à la maison, mais à l’hôpital. Expliquons pourquoi. En fait, dans chaque hôpital il y a des salles de naissance qui sont vous l’avez compris, appelées plateau technique. Pourquoi ? Parce que certains établissements sont loués à des sages-femmes libérales accréditées pour qu’elles suivent les accouchements de leurs futures mamans. Mais attention une fois de plus, l’accouchement en plateau technique a un coût. La sage-femme qui gère cet accouchement est celle qui vous suit depuis le début de votre grossesse et qui sera également celle qui vous suivra tout le dernier mois de grossesse, et ce 24 heures sur 24. Elle se met toujours à disposition, elle est joignable tout le temps et dès que vous sentez que le travail a commencé, il faut l’appeler.

Et pour le coût ça donne quoi ? Les honoraires sont autour de 600 euros. La prise en charge par la Sécurité sociale se fait-elle ? Non, pas de prise en charge pour le coup. Mais comme toujours on se renseigne auprès de sa complémentaire santé. Peut-être que votre mutuelle peut prendre en charge les dépenses.

Si j’accouche à la maison, combien va coûter mon accouchement ?

L’accouchement à domicile est indéniablement celui qui revient le moins cher. Si vous choisissez de donner naissance à votre enfant chez vous, avec l’aide d’une sage-femme, ses honoraires seront pris en charge par la Sécurité sociale à hauteur de 349,70 euros pour un accouchement simple. Si cette dernière pratique des dépassements d’honoraires et que vous avez une bonne mutuelle, renseignez-vous pour savoir ce que celle-ci prendra à sa charge. Enfin, en cas de besoin, la sage-femme peut choisir de vous faire hospitaliser. Elle aura en général au préalable passé un accord avec une maternité à proximité. Votre prise en charge dépendra alors du statut de l’établissement choisi (public, conventionné ou non).

Si j’accouche dans l’eau quel sera le coût de l’accouchement ?

Ce type d’accouchement nécessite une préparation à la naissance spécifique. A partir du cinquième mois de grossesse, elle sera effectuée en piscine avec une sage-femme, et permettra à la future maman de se muscler (dos, jambes…).

Accoucher dans l’eau dans une maternité publique

Ce type d‘accouchement reste marginal, seulement possible dans une dizaine de maternités françaises publiques ou privées puisqu’il ne serait pas sans risques, notamment en cas de complications.

Chez moi

C’est possible si la sage-femme est formée à cette pratique. L’accouchement peut alors se faire dans la baignoire de la maison ou dans une piscine gonflable achetée pour l’occasion.

Accoucher dans l’eau dans une maison de naissance

Phobie des aiguilles ? Et si vous optiez pour les maisons de naissance qui pratiquent l’accouchement aquatique dans des conditions naturelles sans stress pour les futurs parents. Les maisons de naissance sont des structures autonomes qui, sous la responsabilité exclusive de sages-femmes, accueillent les femmes enceintes dans une approche personnalisée du suivi de grossesse jusqu’à leur accouchement.

Quelle est la durée moyenne d’un séjour pour un accouchement en France ?

Quand on accouche en France par voie basse en métropole, on reste souvent entre 3 et 4 jours à la maternité avec son bébé, quand c’est une naissance unique. Mais quand il s’agit de la naissance de jumeaux le temps passé à la maternité est plus long : 5 jours maximum. Pourquoi ? Les jumeaux étant souvent des nouveau-nés plus petits, avec un plus petit poids, ils ont besoin de plus de surveillance avant de rentrer à la maison avec leurs parents, leur état de santé doit être surveillé de près plus longtemps. Mais par contre sachez que la durée du séjour dans une maternité en France est le même que vous accouchiez dans le privé ou dans le public.

Est-ce pareil dans les DOM-TOM ?

Dans les maternités des DOM-TOM, les naissances sont moins médicalisées qu’en métropole. Seul le taux de césarienne est proche de celui effectué en métropole.

Quelle est la couverture de l’assurance maladie pour un accouchement ?

En France, l’assurance maladie publique couvre 100 % des frais liés à l’accouchement.

Que prend en charge l’assurance maladie pour un accouchement ?

Du premier jour du 6ème mois de grossesse jusqu’au 12ème jour après la date de l’accouchement, c’est la totalité des frais médicaux qui sont remboursables. Que ce soient les consultations, les médicaments liés à la grossesse et au post-partum, les frais d’analyse de sang, les examens, l’hospitalisation). Ces frais sont remboursés qu’ils soient ou non en rapport avec la grossesse. Et sont-ils pris en charge par l’assurance maternité ? Oui ! A 100%. Sachez que les frais médicaux pris en charge au titre de l’assurance maternité sont exonérés de la participation forfaitaire de 1 euro, de la franchise médicale, du forfait hospitalier et du forfait 18 euros.

Que ne prend pas en charge l’assurance maladie dans un accouchement ?

Les frais de confort personnel comme avoir une chambre particulière, une télévision, un téléphone, des journaux, ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale et ils nécessitent la prise en charge par une mutuelle santé si cette complémentaire propose de les rembourses dans le forfait que vous avez négocié. Pareil pour les dépassements d’honoraires.

Quelles sont les démarches pour me faire rembourser mon accouchement par l’assurance maladie ?

La déclaration doit intervenir avant la fin du troisième mois de grossesse pour une prise en charge optimale. C’est votre médecin ou sage-femme qui vous fait le certificat de déclaration de grossesse à envoyer à l’Assurance maladie. Quand l’envoyer ? Avant la fin de la 14ème semaine à l’Assurance maladie. Elle se fait en ligne ou peut être postée. Prenez le temps après de vous renseigner sur une complémentaire santé pour savoir si elle prend en charge des dépassements d’honoraires éventuels. On ne sait jamais. Et si vous rencontrez des difficultés financières ou ne bénéficiez pas de mutuelle, pensez à demander des renseignements sur la Complémentaire santé solidaire à l’Assurance maladie.

Que va prendre en charge la mutuelle ?

Elle va prendre en charge le ticket modérateur, soit la somme restante à votre charge après le remboursement par la Sécurité sociale. Il s’agit des dépassements d’honoraires du gynécologue, de l’anesthésiste, du médecin qui vous a accouché, des frais d’hospitalisation (comme le forfait journalier…), les frais de confort (chambre individuelle, télévision, téléphone). Lisez bien votre contrat de mutuelle pour savoir ce qu’elle va prendre à sa charge. Pour vous soutenir financière sachez que les mutuelles peuvent proposer des primes de naissance. Demandez à votre mutuelle de vous renseigner. Si vous désirez changer de mutuelle, pensez à vous renseigner sur ce point.

Quelles démarches faire pour me faire rembourser mon accouchement par ma mutuelle ?

Avant l’accouchement, contactez votre mutuelle pour savoir ce qu’il faudra lui envoyer pour qu’elle vous rembourse ce qui n’est pas pris en charge par l’Assurance maladie. Généralement la mutuelle vous demande les devis de l’accouchement et de l’anesthésiste pour la péridurale. Ces devis sont à demander à vos médecins lors des rendez-vous peu avant l’accouchement. L’étape d’après ?  Vous devez envoyer vos factures acquittées et le bulletin d’hospitalisation par mail ou par courrier à votre mutuelle si elle prend en charge le reste des dépenses non remboursées par la Sécurité sociale. Si les devis sont envoyés avant l’accouchement, la mutuelle vous expliquera que vous n’aurez pas à avancer les frais. Si vous n’envoyez pas les devis, il faudra avancer les frais et vous faire rembourser après lors des envois de factures et du bulletin d’hospitalisation. Si la mutuelle est prévenue à l’avance de votre date et lieu d’accouchement, sachez que vous pourrez voir avec elle sur la possibilité d’avoir une prime de naissance.

Je n’ai pas de couverture sociale, combien va me coûter mon accouchement ?

Depuis son application le 1er janvier 2000, la CMU permet la prise en charge des dépenses de santé par l’Assurance maladie pour toute personne résidant en France de manière régulière et stable. Elle fait partie d’un processus de généralisation de la Sécurité sociale.

Les conditions d’attribution sont :

  • Résider en France depuis plus de 3 mois,
  • Ne pas avoir droit à un régime d’assurance maladie ou avoir un salaire qui ne dépasse pas le plafond de 8500 euros de revenus environ sur les 12 derniers mois.

La Couverture Maladie Universelle complémentaire (CMU)

Pour les personnes aux revenus les plus faibles, la CMU fournit l’accès à une couverture maladie complémentaire gratuite. La CMU prend en charge le ticket modérateur et accorde une dispense d’avance des frais (tiers payant) pour les personnes y ayant droit (mêmes conditions que pour l’accès à la CMU). C’est un protection comme une mutuelle qui complète la protection de base mais ne la remplace pas. Il est possible de la renouveler chaque, vous devez par contre en faire la demande.

Je n’ai pas de mutuelle, combien va me coûter mon accouchement ?

Toute personne qui travaille ou réside en France de manière stable (c’est-à-dire de manière ininterrompue depuis plus de 3 mois) et régulière (nationalité française ou titre de séjour en cours de validité) bénéficie de la prise en charge de ses frais de santé maladie et maternité au titre de la Protection Universelle Maladie. En pratique, avec la Protection Universelle Maladie, toute personne majeure est assurée à titre individuel dès sa majorité (ou dès 16 ans à sa demande). Elle peut choisir de percevoir ses remboursements sur son propre compte bancaire, recevoir son propre décompte de remboursement et disposer de son propre compte Ameli, ce qui garantit une meilleure confidentialité des informations sur les frais de santé pris en charge.

Les changements de situation personnelle n’ont donc pas d’incidence sur les droits des assurés sans activité professionnelle. Les remboursements sont effectués sur la base des tarifs de la sécurité sociale. Les dépassements d’honoraires éventuels restent donc à votre charge. Pour en savoir plus sur les tarifs de remboursement, vous pouvez consulter le site www.ameli.fr.

Quelle mutuelle prendre pour assurer la prise en charge financière de mon accouchement ?

De manière générale, la plupart des mutuelles vont proposer des prestations similaires. Ce sont les niveaux de remboursements et surtout l’étendue des garanties supplémentaires qui vont avoir un impact sur la qualité de la complémentaire santé. Ainsi, plusieurs points de vigilance sont de mise.

Au moment de souscrire une mutuelle pour sa grossesse, il est alors particulièrement important pour une femme enceinte d’être vigilante sur le délai de carence souvent imposé par la plupart des contrats. Si la mutuelle prévoit un délai de carence, souvent entre 3 et 6 mois, aucune prise en charge n’est possible pour cette période.

Deux options s’offrent à une femme enceinte :

  • Prendre les devants et souscrire/changer de mutuelle avant d’être enceinte
  • Ou choisir une offre sans délai de carence pour bénéficier immédiatement de la prise en charge des frais liés à la grossesse.

Autre critère à garder en tête au moment de choisir une mutuelle pour sa grossesse : la prime de naissance. Cette somme d’argent fixe est versée par la mutuelle santé à la naissance ou à l’adoption d’un enfant. Cependant, toutes les mutuelles santé ne proposent pas une prime de naissance et certaines d’entre elles peuvent exiger une adhésion au contrat d’au moins 1 an pour prétendre à cette prime.

Enfin, une mutuelle peut proposer des forfaits maternité procurant un remboursement intégral des frais liés à la maternité, auxquels peuvent alors s’ajouter des prestations complémentaires (forfait amniocentèse, forfait pour fécondation in vitro (FIV) ou encore la fameuse prime de naissance).

Et bonne nouvelle sur le site : Neuf Mois met à votre disposition un comparateur pour choisir la meilleure mutuelle pour votre accouchement.

Quels sont les coûts à ma charge pour mon accouchement ?

Dans un hôpital public, tous les frais liés à l’accouchement (honoraires du gynécologue et de l’anesthésiste, péridurale, salle d’accouchement), ainsi que ceux liés à votre séjour (forfait journalier) sont pris à 100 % en charge par l’Assurance maladie, et ce, jusqu’à 12 jours après la naissance de votre bébé. Seulement les extras resteront à la charge des parents à savoir les frais de confort, comme la télévision ou le téléphone. Si, a contrario, vous avez opté pour une clinique conventionnée ou non, les dépassements d’honoraires seront à votre charge et seront majorés dans une clinique non conventionnée dont les services s’approchent d’un cadre hôtelier avec parfois le service d’un majordome comme le fameux hôpital américain de Neuilly-sur-Seine. De plus, il vous sera demandé d’avancer tous les frais.

L’accouchement par césarienne et sa prise en charge

Si j’accouche par césarienne est-ce que l’Assurance maladie prend en charge le coût ?

A peu près 20 % des accouchements en France se font chaque année par césarienne avec un taux de pratique stable depuis 2010. L’Assurance maladie ne fait aucune différence entre un accouchement par voie naturelle et un accouchement effectué par césarienne. Dans les deux cas les frais d’accouchement sont pris en charge par votre caisse d’Assurance maladie. C’est d’ailleurs écrit noir sur blanc sur les fiches d’actes de l’Assurance maladie. Seuls certains extras liés à des conditions de confort, comme l’accès à une télévision, ne sont pas remboursés.

Si j’accouche par césarienne est-ce ma mutuelle prend en charge une partie des frais ?

La césarienne et la péridurale sont également intégralement prises en charge tout comme, au préalable, la 3e et dernière échographie obligatoire à 32 semaines, par l’Assurance maladie. La mutuelle prendra en charge les frais annexes style frais de confort (frais de téléphone et télévision, chambre particulière…) dans un hôpital public, tandis qu’en clinique conventionnée ou non conventionnée, s’ajoutent éventuellement les frais liés à la péridurale ou les dépassements d’honoraires.

Si j’accouche par césarienne est-ce que je vais payer des frais en plus de ma poche ?

En principe non, comme indiqué plus haut, sauf si à défaut de mutuelle vous voulez bénéficier de frais de confort supplémentaires exclus de l’Assurance maladie.


Et dans le monde, quel est le prix d’un accouchement ?

Aux Etats-Unis ?

La durée du congé de maternité est de 6 semaines après l’accouchement. Il est possible de travailler jusqu’au jour avant la naissance du bébé. La durée moyenne d’un séjour en maternité sans complication particulière dure approximativement deux jours, tandis que le prix de l’accouchement avoisine les 10 000 euros en clinique privée. Aux Etats-Unis, l’Assurance maladie publique couvre 32 % des frais liés à l’accouchement. 53 % sont couverts par l’Assurance maladie privée primaire. Les 15 % restants sont à la charge du soigné.

Au Canada ?

Contrairement à la France, si l’accouchement s’est bien déroulé et que vous n’avez pas fait de césarienne, on vous laisse partir sous 24 à 36 heures environ. Soit trois jours à la maternité. Le temps de vous apprendre à donner le sein ou à tenir bébé correctement. La facture, quant à elle s’avère salée et peut osciller jusqu’à 10 000 dollars canadiens.

En Belgique ?

Une étude des Mutualités Libres révèle qu’accoucher devient de plus en plus onéreux en Belgique, à plus forte raison dans le cas d’une césarienne, soit environ plus de 4000 euros . En Belgique, la durée légale du congé maternité est de 15 semaines, dont maximum 6 semaines sont prises avant l’accouchement et minimum 9 semaines après la naissance.

En Tunisie ?

Le prix de l’accouchement en Tunisie dépend d’abord de la maternité (hôpital ou clinique), de la durée du séjour, du type d’accouchement (voie basse, césarienne) et enfin de la prise en charge de la caisse nationale de l’assurance maladie (CNAM). Le tarif d’un accouchement varie aussi d’une clinique à l’autre, entre 700-1500 dinars pour un accouchement par voie basse et 1100-2000 dinars pour la césarienne puisqu’elle est considérée comme une intervention chirurgicale. Ces chiffres approximatifs contiennent souvent le prix de la péridurale si vous avez choisi d’en faire, qui varie entre 200 et 400 dinars.

Au Maroc ?

Au Maroc, vous pouvez accoucher soit à l’hôpital public (très peu recommandé au niveau de l’hygiène mais pas cher), en clinique privée (officiellement il faut compter 3500 dinars pour un accouchement par voie basse ans péridurale et 10 000 dinars pour une césarienne) ou bien en maison de naissance. Côté administratif, vous avez besoin de vos papiers d’identité, de l’acte de mariage adoulaire, de la carte de la CNSS ou CFE (pour ceux qui ont une sécurité sociale) et d’argent bien entendu. Tout se règle sur place directement. Certaines futures mamans ont réglé 7 500 dinars tout compris c’est-à-dire accouchement, plus la chambre individuelle mais également péridurale (1 500 dinars) ainsi que les honoraires du gynécologue.

En Suisse ?

La plupart des futures mamans accouchent à l’hôpital et tous les soins d’accouchement pratiqués à l’hôpital sont couverts par l’assurance de base. Les soins pour le nourrisson sont également couverts les jours après la naissance. Vous êtes détentrice d’une assurance complémentaire privée ou semi-privée ? Dans ce cas, vous avez la possibilité d’accoucher en clinique privée. Si vous ne disposez pas d’une assurance complémentaire, sachez que l’accouchement à lui seul vous coûtera plus de 6 000 francs suisses.

Au Portugal

La durée d’un congé maternité au Portugal est de 4 semaines avant l’accouchement et 6 semaines après. Ces 6 semaines sont obligatoires tandis que la durée moyenne d’un séjour en hôpital est de trois jours. Le prix de l’accouchement en clinique privée ? Il est d’environ 2000 euros pour un accouchement normal par voie basse. A savoir qu’au Portugal, l’assurance maladie publique couvre 100 % des frais liés à l’accouchement.

Au Royaume Uni ?

La durée du congé de maternité correspond à 52 semaines. Vous êtes indemnisées au minimum les 6 premières semaines, les 20 semaines suivantes sont rémunérées autour de 100 livres. Et les 26 restantes ? Elle ne sont pas rémunérées. Mais sachez qu’il est possible de voir avec votre employeur si il est ok pour abonder ces semaines non payées. Sachez par contre que ce n’est pas une obligation pour lui de faire cela pour vous.

Pour la durée moyenne d’un séjour dans un hôpital au Royaume Unie, elle est de moins de deux jours environ. Le prix de l’accouchement est de près de 2500 euros en clinique privée.

En Espagne ?

Au Maximum la durée du congé de maternité est de 16 semaines (6 durant la période prénatale et 10 après l’accouchement) et une prolongation de 2 semaines supplémentaires est donnée en cas de naissances multiples. En moyenne la durée d’un séjour hospitalier lors d’un accouchement sans complications est de 2,5 jours. Et accoucher en clinique privée en Espagne coût près de 2000 euros. Et que couvre l’assurance maladie publique ? 99% des frais liés à l’accouchement sont pris en charge, sachant que le coût moyen d’un accouchement en Espagne est de 1790 euros.

En Allemagne ?

On est congé maternité 6 semaines avant l’accouchement en Allemagne. L’indemnité de maternité est versée 6 semaines avant l’accouchement, 8 semaines après, et 12 semaines après en cas de naissances multiples ou avant terme. Si vous accouchez d’un enfant prématuré, le délai des 12 semaines est rallongé en fonction du nombre de jours qui n’a pas été pris en compte avant la naissance de l’enfant. Pour les indemnités, elles sont calculées sur la base du salaire net de la femme enceinte, une déduction fictive entre en compte dans ce calcul, et c’est la même chose pour les femmes enceintes frontalières.

La durée du séjour à l’hôpital ? 3 jours à peu près. Et le prix de l’accouchement en clinique privée oscille entre 594 et 2 146 euros pour un accouchement normal par voie basse. En Allemagne, l’assurance maladie publique couvre 89 % des frais liés à l’accouchement. L’assurance maladie privée primaire rembourse les 11 % restants.

Aux Pays Bas ?

La durée du congé maternité est de 16 semaines (4 semaines obligatoires durant la période prénatale, 10 semaines durant la période postnatale). Pour accoucher aux Pays Bas on est proche des 3000 euros en clinique privée. Aux Pays-Bas, quand on a accouché à l’hôpital, si tout s’est passé au mieux pour la maman et son bébé on ne reste pas plusieurs jours, on rentre souvent 4 à 6 heures après l’accouchement.

Sources :

Ameli.fr