En train de lire
Attendre des jumeaux : les 10 questions que tout le monde se pose

Attendre des jumeaux : les 10 questions que tout le monde se pose

Quand des parents découvrent qu’ils attendent des jumeaux, le choc est souvent une de leurs premières réactions. Peu importe qu’il s’agisse d’une première grossesse ou pas, la plupart des couples se posent beaucoup de questions.

Quelle est la fréquence de grossesse gémellaire ?

Il y a environ une grossesse gémellaire pour 80 non gémellaires. Au cours des trente dernières années, l’incidence des procréations médicalement assistées a favorisé le nombre de ces grossesses. Certains facteurs peuvent influer sur la probabilité d’avoir des jumeaux : les antécédents familiaux, l’âge de la mère (il semblerait statistiquement qu’au-delà de 30 ans le nombre de grossesse  gémellaire augmente), le fait d’avoir déjà eu des enfants  (les risques ou les chances, c’est selon, d’avoir des jumeaux augmenteraient avec le nombre d’enfants déjà nés), et la procréation médicalement assistée.

Quelles sont les types de grossesse gémellaire ?

Deux ovules sont libérés en même temps et fécondés par deux spermatozoïdes. Ce seront des jumeaux dizygotes ou « faux » jumeaux. Un seul ovule est fécondé par un spermatozoïde, la cellule œuf qui en découle se sépare en deux, formant ainsi deux embryons qui auront le même patrimoine génétique. Ce seront des jumeaux monozygotes ou « vrais » jumeaux.

Combien de kilos vais-je prendre ?

Chaque femme est différente d’une autre et il n’y a pas de vraie règle établie en la matière de prise de poids. Vous pouvez cependant vous attendre à prendre un peu plus de kilos que lors d’une grossesse classique (environ 5 de plus…).


Il y a-t-il plus de complications avec ce type de grossesse ?

Le principal risque d’une grossesse multiple est la prématurité. Statistiquement,  environ la moitié des grossesses gémellaires arrivent à leur terme avant 37 semaines. Une autre complication des grossesses gémellaires est le syndrome de transfusion foeto-foetale affectant les grossesses multiples mono placentaires : un des bébés reçoit la majeure partie des nutriments tandis que l’autre ne reçoit presque rien. Les cordons ombilicaux des deux jumeaux étant insérés sur le même placenta, les échanges sanguins peuvent se produire de façon disproportionnés. Il faut donc le détecter suffisamment tôt afin d’y remédier.

Aurai-je besoin d’une césarienne ?

Dans la plupart des grossesses gémellaires, si la tête du premier bébé qui se présente est placée en bonne position, un accouchement par voie naturelle est possible. Si le premier bébé se présente en siège, il faudra généralement prévoir une césarienne. Parfois, comme dans les grossesses simples, une césarienne d’urgence est nécessaire, et parfois, une césarienne de routine est prévue pour des raisons médicales.

Est-ce que mes bébés iront en soins intensifs à leur naissance ?

Environ 40 pour cent des jumeaux auront besoin de passer un peu de temps dans des unités de soins intensifs. S’ils naissent avant 32 semaines ou pèsent moins de 2 kg, ils auront besoin d’une attention particulière pendant plusieurs semaines. Des unités de soins intensifs fournissent les soins tels que l’aide respiratoire, l’alimentation et la chaleur. En fonction de leur état à la naissance, vos bébés  peuvent aller en couveuse avec suivi de leur respiration et de leur activité cardiaque. Ils recevront parfois des aides à la respiration et à l’alimentation jusqu’à ce qu’ils soient prêts à le faire d’eux-mêmes.

Ils semblent avoir leur propre langue, le lien télépathique existe-t-il ?

Beaucoup de recherches ont été effectuées sur les « liens » entre jumeaux, mais rien jusqu’à présent n’a été définitivement prouvé. Il y a beaucoup d’histoires de jumeaux qui ressentent la même douleur que l’autre ou s’habillent de la même façon alors qu’ils sont loin l’un de l’autre, mais rien n’explique vraiment ce type de phénomène…


Voir Aussi

Les bébés jumeaux sont connus pour communiquer entre eux avant même qu’ils ne maîtrisent le langage. Mais est-ce vraiment étonnant alors que bébé communique aussi avec nous, ses parents ?

Est-ce que je mets en péril leur individualité si je les habille pareil ?

Il y a de nombreux avantages à habiller vos bébés ou enfants en bas âge de façon identique. C’est mignon, cela met en valeur leur lien particulier et, pour une maman débordée, il est souvent plus facile de préparer une tenue sans avoir à se prononcer sur une autre. Cependant de nombreux psychologues recommandent de favoriser leur individualité.

Pourquoi se querellent-ils plus que des frères et sœurs classiques ?

Beaucoup de problèmes de comportement sont liés à la rivalité ou la concurrence entre les jumeaux qui semblent nés pour se chamailler. Une théorie existe selon laquelle les jumeaux intensifient leurs comportements en réaction à l’autre. Autrement dit, on constate parfois que les jumeaux pleurent ou crient plus fort, de part un phénomène d’escalade ». Un des jumeaux pensera que c’est drôle de renverser son gobelet, le deuxième s’amusera à faire des bulles dans son verre pour se rendre plus intéressant…La concurrence entre eux pour attirer l’attention est une réalité. Mais là encore, la question du tempérament de chaque enfant entre en cause : il existe aussi des jumeaux « tranquilles » qui ne se disputent pas plus qu’une fratrie classique.

Je n’ai pas de temps à moi et je suis toujours fatiguée. Est-ce que cela s’arrêtera un jour ?

En un mot, oui ! Les douze premiers mois sont les plus difficiles, mais vos jumeaux vont commencer à mieux dormir et à manger moins souvent. L’apprentissage de l’autonomie va s’effectuer de la même manière qu’avec des enfants non jumeaux, à vous donc de faire preuve de patience et de vous faire aider pour vous soulager un peu !


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire