8 habitudes alimentaires à adopter pour bien nourrir bébé pendant la grossesse

Un bébé en parfaite santé, c’est là le désir de tout parent. Mettez toutes les chances du côté de votre bébé en adoptant une bonne alimentation pendant votre grossesse. Certains nutriments joueront notamment un rôle crucial dans le bon développement du cerveau de votre enfant, voire amélioreront son quotient intellectuel. Voici 8 habitudes alimentaires à adopter ou à éviter afin de bien nourrir le cerveau de votre enfant dans votre ventre.

Oui aux vitamines prénatales

Enceinte, vous avez besoin d’une alimentation équilibrée pour pallier à vos besoins ainsi qu’à ceux de bébé. Toutefois, vous ne pouvez pas tout trouver dans votre assiette. C’est pour cette raison que votre gynécologue vous prescrira des vitamines prénatales. L‘acide folique ou vitamine B9 est essentielle à la grossesse et est même indiquée dans la période pré-conception. La supplémentation en autres vitamines se fera au cas par cas car une alimentation équilibrée suffit à faire le stock de vitamines essentielles : la vitamine C pour produire du collagène, la vitamine D pour le renforcement des os et le zinc pour le développement du cerveau de bébé.

Vive les oméga 3

Le poisson, riche en oméga 3, peut permettre de mieux développer les facultés cérébrales de votre bébé. Une étude a été menée par la Faculté de médecine d’Harvard auprès des femmes qui ont consommé du poisson régulièrement pendant leur deuxième trimestre de grossesse. L’étude montre qu’elles ont toutes accouché de bébés qui ont mieux réussi que d’autres, à une épreuve de développement mental à l’âge de 6 mois. Consommez du poisson, mais attention au mercure présent dans les poissons de haute mer, type bar, espadon, thon, maquereau, daurade… Pour faire le plein d’oméga 3 alternez régulièrement les gros poisons et les petits, moins sujets à la pollution comme les sardines ou les anchois.

Enceinte, abusez des fruits et légumes

Les fruits et légumes contiennent des antioxydants qui sont essentiels pour le bon développement de votre bébé. Les antioxydants protègent les tissus du cerveau de votre bébé de certains dégâts irréversibles. Choisissez des légumes verts ou à feuilles vertes. Quant aux fruits, privilégiez la papaye, les mûres et les tomates, car ces derniers contiennent un maximum d’antioxydants. N’oubliez pas de laver soigneusement vos fruits et légumes avant de les consommer.

Faites le plein de protéines

Pendant la grossesse, votre corps a besoin de plus de protéines afin de construire les membranes des cellules du cerveau de bébé. En fait, votre consommation de protéines doit augmenter de 10 grammes par jour (exemple : 100 g de poulet contiennent 19g de protéines). Optez pour un yaourt au petit déjeuner, une soupe de haricots secs au déjeuner,  un peu de fromage sur des crackers pour un casse-croûte et de la viande au dîner. Alternez ainsi les sources de protéines végétales et animales.

Le fer, essentiel dans l’alimentation de la femme enceinte

Votre consommation en fer doit doubler pendant la grossesse, puisque le fer aide à approvisionner votre bébé en oxygène. Beaucoup de femmes démarrent leur grossesse en ayant un taux insuffisant de fer. Si votre bébé est privé d’oxygène durant la grossesse, il risque une croissance réduite. En général, beaucoup de femmes enceintes sont supplémentées en fer vers la fin de la grossesse. Si ce n’est pas le cas, demandez à votre médecin une évaluation de votre taux de fer afin de pouvoir réduire la carence éventuelle.


Zéro alcool pendant la grossesse

Bien que le syndrome de l’alcoolisme fœtal soit associé à l’abus excessif d’alcool pendant la grossesse, une quantité modérée de bière, de vin ou d’alcool peut tout aussi bien endommager le cerveau d’un bébé. Cela peut mener, à long terme, à des problèmes d’apprentissage, d’attention, de mémorisation et de socialisation. On ne cesse de le répéter, l’alcool doit être proscrit durant toute la grossesse.

Évitez de prendre trop de poids durant la grossesse

Prendre trop de poids durant la grossesse augmente les risques d’accouchement prématuré. En effet, l’accouchement prématuré est l’un des plus grands facteurs de risques qui contribuent au retard mental.

Faites attention à l’intoxication alimentaire

La toxoplasmose est une maladie causée par un parasite se trouvant dans de la viande ou des œufs pas suffisamment cuits. Les symptômes que vous aurez seront semblables à ceux d’une grippe très banale, mais les conséquences sont potentiellement ravageuses pour le bébé. Pas de panique pour autant, faites bien attention a la cuisson des viandes et des œufs si vous n’êtes pas immunisée.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire