8 aliments à supprimer lorsque je suis enceinte

Enceinte aliments -neuf -mois

La grossesse est la période la plus délicate dans la vie d’une femme. Elle débute depuis la conception jusqu’au jour où le bébé pointe le bout de son nez. Vous devez faire attention à ce que vous mangez, car une bonne alimentation est un pilier fondamental qui vous permettra de vivre pleinement votre grossesse. Pour maintenir votre santé et garantir celle de votre bébé, adoptez une alimentation variée et équilibrée, c’est ce que préconise le Dr Béatrice de Reynal dans son livre « Comment bien manger pendant ma grossesse pour mon bébé demain ». N’oubliez surtout pas de prendre garde à certaines de vos habitudes alimentaires pour éviter tous les risques. Voici un guide complet sur les 8 aliments à supprimer pendant la grossesse.

L’alimentation de la future maman

Une alimentation variée et équilibrée

Ne mangez pas deux fois plus pendant votre grossesse, mais mangez deux fois mieux. Mangez de tout, mais à une quantité adaptée parce que tout excès est mauvais. Privilégiez surtout les aliments indispensables en apports nutritionnels pour assurer la croissance de votre bébé.

La consommation journalière

Pour le bon développement du fœtus, vous devez consommer chaque jour :
– Environ 100g de viande ou poisson ou œufs ;
– 2 à 3 produits laitiers (à base de lait de vache, brebis, chèvre ou à base de lait végétaux type amandes, noisettes ou avoine) ;
– Au moins 5 portions de fruits et légumes de saison (1 portion correspond à la taille d’un poing) ;
– 3 à 4 cuillères à soupe d’huile type colza, noix ou olive ;
– 1 féculent par repas (pain, pâtes, riz, légumes secs…) ;
– 1 portion de 30g de graines oléagineuses (noix, amandes, noisettes, graines de courges…) ;

Les habitudes et comportements à adopter pendant que vous êtes enceinte

Règles d’hygiène alimentaire

Une bonne hygiène alimentaire évite les bactéries qui ont des conséquences néfastes sur la femme enceinte ainsi que sur le fœtus.
– Lavez-vous les mains avant de toucher les aliments et utilisez systématiquement des désinfectants ;
– Évitez de toucher votre animal domestique pendant que vous manipulez les aliments ;
– Lavez les fruits et légumes ;
– Nettoyez les ustensiles et le plan de travail avant toute utilisation.

Habitudes alimentaires

Ne pas éviter les féculents : par peur de prise de poids, vous pensez bannir de vos régimes les aliments tels que les pommes de terre, les pâtes, le riz, le pain et les légumes secs, mais tant que vous mangez avec modération aucun aliment ne fait grossir.

Ne sautez pas les repas : malgré le rythme de la vie quotidienne, surtout si vous travaillez, il faut toujours respecter les règles de trois repas principaux par jour. Ce qui veut dire un petit déjeuner copieux, un déjeuner et un dîner.

Ne vous privez pas de collation : pour éviter les petits creux entre les repas, accordez-vous une collation, mais choisissez des aliments nutritifs. Vous pouvez prendre des fruits ou des yaourts au lieu des sucreries, viennoiseries ou pâtisseries qui sont à consommer avec modération.

Limitez les apports en sucre : la consommation excessive de sucre pendant la grossesse entraîne l’hyperglycémie qui a un impact sur le poids du bébé. Il risque de l’augmenter de manière importante. Et c’est la source du diabète gestationnel chez la femme enceinte.

Évitez les compléments alimentaires : la prise d’un complément alimentaire pendant la grossesse peut favoriser une hypercalcémie pour le bébé, ce qui veut dire qu’il y a une présence importante de calcium dans le sang. Si vous avez une alimentation équilibrée, les compléments alimentaires sont inutiles !

Buvez de l’eau tout au long de la journée : il est indispensable de boire au minimum 1,5 l d’eau minimum par jour pendant votre grossesse parce qu’il transporte des nutriments à votre corps et de votre fœtus et il élimine les déchets que votre bébé et vous produisez. L’eau est à boire à volonté et sans modération, mais choisissez de préférence des eaux non gazeuses.

Pourquoi manger sainement pendant la grossesse ?

Le fœtus qui s’abrite dans votre utérus a des besoins nutritifs pour pouvoir se développer, être en bonne santé et atteindre son poids idéal lors de sa naissance. Et c’est grâce à votre alimentation que tous les nutriments nécessaires dont il a besoin peuvent être couvert.

Les aliments indispensables pour la future maman

Pour le bon développement du système nerveux du nourrisson, des aliments tels que les produits laitiers, les fruits et légumes sont indispensables pendant la grossesse. Ces aliments jouent chacun des rôles très importants pour le fœtus jusqu’à sa naissance.

Les produits laitiers : ils apportent des protéines, du calcium, de la vitamine A, de la vitamine B2 et de la vitamine B12. Ces éléments contribuent à la création et au renouvellement des tissus de l’organisme, assure la bonne construction du squelette et des dents, permettent d’avoir une peau douce et souple.

Les fruits et légumes : ils sont tous consommables sans exception. Les nutriments apportés par les fruits et légumes sont indispensables pour prévenir l’anémie, pour l’énergie et la chaleur, et pour le bon fonctionnement de l’intestin. Crus, ils apportent beaucoup de fibres, de vitamines (la vitamine A, la vitamine C et la vitamine B9), du calcium, du fer, des sucres et de la cellulose. Cuits, ils sont plus digestes.

Ce que la future maman doit privilégier

Des éléments d’origine animale comme les viandes, les poissons et les œufs sont nécessaires pour assurer le bon développement du fœtus. Ils sont source de protéines. Tout au long de votre grossesse, il vous sera nécessaire d’en consommer chaque jour si vous voulez que votre bébé soit en bonne santé dès sa venue au monde.

Les Viandes : grâce au fer et aux protéines qu’elles comportent, la viande entretient l’hémoglobine qui permet le transfert de l’oxygène vers divers organes. On peut dire que la viande a une grande place dans notre alimentation, mais il ne faut pas non plus en abuser. Veillez à varier entre toutes les sources de protéines animales.

Poissons : dans les poissons gras on trouve des graisses insaturées et plus particulièrement des omégas 3. On trouve également des minéraux dans les poissons qui sont nécessaires pour notre organisme et nous en avons besoin en grande quantité. Enceinte ou pas, il est toujours nécessaire d’en manger deux fois par semaine. Mais faites attention, certains poissons sont à éviter pendant la grossesse, car ils peuvent endommager le cerveau du bébé in utéro.

Œufs : un œuf peut contenir jusqu’à 10 vitamines et il est aussi riche en protéines alimentaires et en oligoéléments. La valeur nutritionnelle contenue dans l’œuf peut remplacer la viande et les poissons. La consommation des œufs est indispensable pour tous, mais surtout chez la femme enceinte.

Les aliments utiles pour la future maman

Les matières grasses : on peut trouver des matières grasses dans notre alimentation comme le beurre, les huiles végétales, la crème fraîche. Elles apportent énergie et chaleur. Elles sont aussi indispensables au développement du système nerveux et du cerveau du bébé. Privilégiez le beurre pour les tartines du matin et les huiles végétales pour le midi et le soir (dans vos vinaigrettes, en cuisson).

Les pommes de terre, les légumes secs, les produits céréaliers : ces aliments sont source de glucides complexes. Ils contiennent aussi divers nutriments à citer les vitamines du groupe B, les minéraux et les fibres. Les légumineuses contiennent des protéines végétales. Les légumes secs sont aussi une très bonne source de protéines et elles contiennent également de l’acide folique, de magnésium et de fer. Ces aliments procurent l’essentiel de votre énergie.

Pourquoi éviter certains aliments pendant la grossesse ?

Certains aliments sont à éviter pendant la grossesse parce que sa consommation peut nuire au fœtus. Ils peuvent aussi être la cause de diverses maladies qui ont de graves conséquences chez la femme enceinte. Les maladies comme la toxoplasmose, la listériose, la salmonellose et le diabète gestationnel peuvent être évitées si vous bannissez ou limitez la consommation de certains aliments. Et surtout, n’oubliez pas de faire attention aux règles d’hygiène alimentaire.

La toxoplasmose

La Toxoplasma gondii est le parasite qui cause la toxoplasmose. On le trouve dans la terre et donc sur les végétaux ou dans la viande. L’homme peut se contaminer en étant en contact avec de nombreux animaux, surtout le chat. Elle peut aussi se transmettre à l’aide de l’alimentation par ingestion de kystes.

La toxoplasmose chez la femme enceinte : si les résultats de vos examens systématiques pendant votre grossesse vous révèlent que vous n’êtes pas immunisées, vous devez faire très attention. Cela veut dire que vous n’avez jamais été au contact du parasite avant votre grossesse.

Risques de la toxoplasmose pour la femme enceinte : une femme enceinte non immunisée est exposée à des risques graves. Le parasite peut transpercer la barrière placentaire et infecte le fœtus. Elle cause souvent la destruction du tissu cérébral chez le fœtus.

Traitement de la toxoplasmose pendant la grossesse : un traitement peut être prise pour réduire le risque de transmission materno-fœtale jusqu’à 50 %. Si on vous a constaté la présence de toxoplasmose, le spiramycine (Rovamycine) peut être prescrit.

Ce qu’il faut faire pour éviter la toxoplasmose : les risques d’atteintes de la toxoplasmose peuvent être réduits en respectant quelques règles d’hygiènes. Il faut éviter tout contact avec le chat ou sa litière. Il faut bien cuire les viandes et les fruits de mer. Bien laver les fruits, légumes et herbes aromatiques. Éviter la consommation d’œufs crus et de lait cru ou fromage à base de lait cru.

La listériose

La listériose est causée par une bactérie appelée Listeria qui est très répandue dans l’environnement. Elle peut vivre dans l’eau, dans le sol ou dans les végétaux. Elle peut alors se trouver dans les aliments d’origine animale et végétale. Cette maladie est rare et n’est pas grave, mais si une femme enceinte est atteinte, elle peut avoir des conséquences graves.

Comment connaître la Listériose : souvent, aucun signe d’infection ne s’aperçoit chez la femme enceinte. Dans le cas contraire, les futures mamans peuvent ressentir des contractions, un syndrome grippal, une fièvre isolée ou des maux de tête.

Risques de la Listériose chez la femme enceinte : tout comme la Toxoplasmose, la Listériose peut transpercer la barrière placentaire et peut atteindre le bébé. Elle peut ainsi causer la septicémie qui est le passage de la bactérie dans le sang. Elle peut également être la cause d’une fausse couche ou d’un accouchement prématuré.

Traitement de la Listériose pendant la grossesse : en cas d’infection de la bactérie, un traitement antibiotique peut être prescrit.


Ce qu’il faut faire pour éviter la Listériose : pour éviter tout risque d’atteinte de bactérie, une bonne précaution d’hygiène est primordiale. Comme la Listériose est digestive, éviter certains aliments pendant la grossesse réduit les risques. Il faut alors éviter la consommation des produits de la mer crus, des viandes crues ou peu cuites, des charcuteries, des fromages aux laits crus et des graines germées.

La salmonellose

Les bactéries appelées salmonelles sont responsables de l’infection alimentaire qui est la salmonellose. Elles sont présentes dans l’intestin des animaux et se transmettent à l’aide des aliments contaminés.

Risques de la salmonellose chez la femme enceinte : toutes bactéries ont des conséquences néfastes sur la femme enceinte ainsi que sur le fœtus. Elle peut provoquer une déshydratation et si elle arrive à transpercer la barrière placentaire, la grossesse peut s’arrêter.

Symptômes et traitement de la salmonellose : des symptômes tels qu’une fièvre, une diarrhée, des vomissements et des douleurs abdominales peuvent avoir lieu. Un traitement à base d’antibiotiques peut être prescrit dans le cas où la salmonellose se présente sous formes plus graves.

Ce qu’il faut faire pour éviter la salmonellose : garder les bonnes règles d’hygiène alimentaire est la base pour éviter l’infection alimentaire. Vous devez vous laver les mains régulièrement, consommez rapidement les produits après ouverture, respectez la chaîne du froid et nettoyer régulièrement le réfrigérateur.

Les 8 aliments à supprimer pendant la grossesse

L’alimentation est le pilier fondamental pour garder une parfaite santé pendant 9 mois. Vous devez alors y prêter une attention particulière. Vous devez également bannir les aliments nocifs à vous ainsi qu’à votre bébé.

Viande crue ou mal cuite

Dans les viandes crues se stockent le plus souvent les bactéries ou les parasites. Crue ou mal cuite, elles peuvent être contaminées par la toxoplasmose. Ce qui est très dangereux pour vous et pour votre bébé. Si vous n’êtes pas immunisée, il faut cuire les viandes à une très haute température afin de débarrasser de tous organismes nuisibles.

Du foie ou des produits à base de foie

La consommation du foie ou des produits à base de foie est dangereuse pour la femme enceinte. Ces aliments sont riches en vitamines et la consommation à des doses très élevées peut être dangereuse pour le fœtus.

Produits à base de soja

Après des tests effectués sur les animaux, on a pu constater des anomalies de développement des organes génitaux et des troubles de la fertilité de la progéniture après que l’on a exposé in utero. Ces effets indésirables ne sont pas encore prouvés chez l’homme, mais à titre préventif, il faut limiter la consommation pendant la grossesse.

Poissons

Les poissons comme le requin, espadon, thon, brochet, flétan, merlan, etc. sont à éviter durant la grossesse. Ils contiennent du méthylmercure très élevé et peuvent endommager le cerveau du bébé in utero.

Charcuterie

Si votre test de toxoplasmose se révèle négatif, vous devez impérativement bannir la charcuterie de votre alimentation. Dans le cas contraire, vous devez faire attention au choix de charcuterie que vous consommez. Dans les charcuteries peut être présente la Listeria.

Le café

La caféine présente dans le café passe la barrière placentaire et peut atteindre le fœtus. Il faut alors le consommer avec modération. 200 mg par jour (environ 2 petites tasses) suffit afin d’éviter tous risques de fausse-couche et d’accouchement prématuré.

Toutes boissons alcoolisées

L’alcool est formellement interdit pendant la grossesse. Quand la mère enceinte absorbe de l’alcool, son sang en contient, et ce du bébé aussi. C’est véritablement toxique pour le développement neurologique de l’enfant. Il est aussi la cause d’une naissance prématurée et un petit poids de naissance.

Le tabac

Le tabagisme pendant la grossesse entraîne des conséquences néfastes chez la femme enceinte. Il peut être la cause d’une grossesse extra-utérine, d’une naissance prématurée et de fausse-couche. Chez le fœtus, il peut être source du retard de croissance intra-utérin, des malformations fœtales, mais également de la mort fœtale in utero. Chez la mère, beaucoup de risques peuvent se présenter comme les métrorragies, l’hématome rétro placentaire, l’augmentation d’anomalies de cicatrisation après césarienne.
Aucun régime spécial n’est nécessaire pendant la grossesse, mais il vous faudra juste adopter un nouveau rythme de vie en privilégiant des éléments qui apportent plus de nutriments.