Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Allaitement » 5 erreurs nutritionnelles Ă  Ă©viter quand on allaite bĂ©bĂ©

5 erreurs nutritionnelles à éviter quand on allaite bébé

Allaiter bĂ©bĂ©, c’est magique sur le plan relationnel mais aussi physiologique. Pour lui et pour sa maman. Raison de plus pour ne pas plomber ces quelques semaines ou quelques mois par des choix pas aussi judicieux qu’on le pense, surtout si ce sont nos bonnes copines ou belle-maman qui nous ont filĂ© leurs astuces. Beaucoup d’idĂ©es reçues circulent. On fait le point avec Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau*, pro de l’allaitement longue durĂ©e.

On allaite bébé, on privilégie les acides gras essentiels

Et notamment les OmĂ©ga 3, puisque les rĂ©serves maternelles en sont peu pourvues ! Les OmĂ©ga 3 sont essentiels dans la maturation et le dĂ©veloppement cĂ©rĂ©bral de bĂ©bĂ©. Vous les trouverez dans l’huile de colza et les poissons gras (saumon, sardines, maquereau). Variez les sources de matiĂšres grasses en achetant des huiles premiĂšre pression Ă  froid d’origine diffĂ©rente : maĂŻs, colza, pĂ©pin de raisin, olive, tournesol, noisette. Et ne nĂ©gligez pas (raisonnablement) le beurre pour les apports en vitamine A.

On mise sur les produits laitiers pendant l’allaitement

Quand on allaite, les besoins en calcium sont identiques Ă  ceux prĂ©conisĂ©s pendant la grossesse : 1000 mg par jour, soit 4 produits laitiers par jour en alternant laitages et fromages. C’est d’autant plus nĂ©cessaire quand on allaite que l’allaitement s’accompagne d’un « turn over » osseux maternel : on perd du calcium et on en regagne. Ces variations importantes peuvent « fatiguer » votre systĂšme osseux, dans les cas de carence les plus avĂ©rĂ©s parfois de maniĂšre irrĂ©versible. Foin de rĂ©gime, on maintient les produits laitiers dans son alimentation !

On n’oublie pas de faire le plein en fer quand on allaite bĂ©bĂ©

La grossesse, puis les pertes de sang liĂ©es Ă  l’accouchement, crĂ©ent gĂ©nĂ©ralement des carences en fer. Si vous allaitez, vous allez devoir fournir du fer Ă  votre bĂ©bĂ©, en supplĂ©ment de vos propres besoins. Misez sur le fer animal contenu dans les viandes et le poisson, qui s’assimile le mieux, surtout si vous ajoutez un filet de citron (eh oui, ce fruit favorise l’assimilation du fer). Mais Ă©vitez de boire du thĂ© en fin de repas et de manger des cĂ©rĂ©ales complĂštes en mĂȘme temps que vous prenez une source de fer, car, lĂ , c’est le contraire qui se passe. Mieux vaut donc rĂ©server le pain complet au petit dĂ©jeuner ou au goĂ»ter pour ne pas freiner l’assimilation du fer qui vient de la viande, qui en est la meilleure source.

On fait le plein en magnésium

Oui, c’est l’anti-blues par excellence, c’est bien connu surtout quand le magnĂ©sium se dĂ©cline en tablette et en carrĂ©s bien noirs. Autrement dit en chocolat. Les noisettes et les autres graines olĂ©agineuses en sont riches aussi. Mais ils sont aussi trĂšs gĂ©nĂ©reux en calories
 contrairement Ă  l’eau minĂ©rale. Si vous craignez de manquer de magnĂ©sium, alternez quotidiennement les eaux minĂ©rales, entre celles trĂšs riches en magnĂ©sium et les autres moins minĂ©ralisĂ©es, et buvez au moins deux litres d’eau ou de tisane par jour. Et offrez-vous raisonnablement un petit plaisir gourmand, en fin de repas ou au goĂ»ter, Ă  raison d’un carrĂ© de chocolat noir (accompagnĂ© de cinq noisettes si c’est au goĂ»ter).

Faut-il manger plus pendant l’allaitement ?

Une maman qui allaite produit environ 800 ml de lait par jour, ce qui correspond Ă  une dĂ©pense Ă©nergĂ©tique quotidienne supplĂ©mentaire de 500 kcal. Contrairement Ă  une idĂ©e reçue, il ne faut pas forcĂ©ment ajouter cette ration Ă  sa prise calorique, surtout si vous avez des rĂ©serves excĂ©dentaires. Ne rien ajouter ne changera pas la composition du lait maternel, qui restera aussi riche. En revanche, vous pouvez peut-ĂȘtre avoir une baisse de production. Dans ce cas, essayez d’ajouter 150 ou 200 calories Ă  votre prise alimentaire et observez l’évolution de votre production. Ce qui compte surtout, pour que vous restiez en forme, c’est que votre alimentation soit bien Ă©quilibrĂ©e et riche en vitamines et en minĂ©raux.

Pas question, a contrario, de vous lancer dans un rĂ©gime alimentaire pour perdre du poids. Rien que le fait d’allaiter y contribue, soit en moyenne un kilo supplĂ©mentaire perdu par mois par rapport aux jeunes mamans qui n’allaitent pas. Comme Ă©voquĂ© plus haut, ne limitez pas les apports en matiĂšres grasses : l’allaitement mobilise les graisses qui n’iront plus s’accumuler dans les tissus adipeux mais seront utilisĂ©es par les glandes mammaires dans la production du lait. Tout bĂ©nef !

* Auteur de Les 10 plus gros mensonges sur l’allaitement, Ă©d. Dangles.

À lire absolument

One comment

  1. 1

    Bonjour, j’ai bien aimĂ© votre article sauf peu etre le passage suivant: »Quand on allaite, les besoins en calcium sont identiques Ă  ceux prĂ©conisĂ©s pendant la grossesse : 1000 mg par jour, soit 4 produits laitiers par jour en alternant laitages et fromages »
    Savez vous que beaucoup de maman de supportent pas forcĂ©ment les produits laitiers? savez vous egalement que le calcium est aussi voir meme plus prĂ©sent dans les lĂ©gumes? je pense que c’est un point important a eclaircir pour que les mamans qui s’en prĂ©occupe ne se sentent pas dans « l’anormalitĂ© »
    merci encore pour vos conseils cependant ,signĂ© une maman qui allaite depuis 1an maintenant 🙂

Laisser un commentaire