Première grossesse : j’ai été touchée par l’hypertension gravidique

Hello, moi c’est Betty. Pour ma première grossesse j’ai très tôt été touchée par l’hypertension gravidique, avant la fin du troisième mois… J’ai été sous traitement et nous avons été surveillés de près avec bébé par l’hôpital et une sage-femme à domicile…

Mon quatrième mois de grossesse

Au quatrième mois, lors d’une échographie de contrôle,mon gynécologue m’oriente vers le pôle régional après avoir détecté une anomalie au niveau de l’insertion du cordon nécessitant un suivi approfondi avec échos et dopplers mensuels. La grossesse suivait son cours ainsi pendant quelques semaines sans problème. ..

C’est un soir, sans aucun signe, alors que j’étais enceinte de 31 semaines d’aménorrhée que j’ai eu mes premières contractions. Les heures passaient mais pas les contractions. 3 heures du matin direction les urgences les plus proches de chez moi. Injection de calmant en vain, transfert en ambulance au pôle régional. Quel souvenir les contractions quand on est allongée dans une ambulance qui s’agite de partout ! L’angoisse…

Arrivée au CHU nous avons très bien été accueillis, rassurés et conseillés même si nous étions tous dans le flou. Et puis c’est le défilé des médecins avec tous des avis différents. ..« Vous allez accouché dans les heures, les minutes à venir. . Peut être allons-nous pouvoir gagner quelques jours ou semaines avant l’accouchement. .. » L’incertitude pour tout le monde et le défilé des internes face à ce « cas pas comme les autres ».

La tension ? Normale. Les contractions ? Toujours là mais pas de rupture de la poche des eaux. Les échos ? En grand nombre avec plus ou moins de délicatesse et de tact. On m’envoie alors dans une chambre au service des grossesses pathologiques. Quelques heures après, rupture de la poche pendant mon sommeil.

Nouvelle échographie avec le professeur responsable du service. Douceur, rapidité d’analyse et tact. Un kyste de 20 cm cohabite avec bébé au niveau de l’insertion du cordon ! Choc. C’est pour maintenant. ..

On m’installe en salle de travail

On nous explique les risques pour le bébé à ce terme. « Vous n’allez peut-être pas l’entendre pleurer, on va peut être devoir l’emmener vite dans la salle d’à côté. .. »

Pas le temps de paniquer car bébé arrive, tout va vite, très vite. Pas de péridurale car j’étais sous cardegic (surprise !). En trois poussées mon petit Noa est né à 16h09. Et là quel soulagement et quel bonheur intense… Il était là, il pleurait ! On me l’a posé délicatement dans les bras le temps d’immortaliser ce moment magique à trois avec son merveilleux papa. Noa était si beau…

Ensuite, on l’emmena en salle des soins pour les premiers soins, le papa les a rejoint. Ensuite, direction le service de néonatalogie. Une victoire pour notre petit costaud qui n’a pas eu besoin de passer par la réanimation ! Ce n’est que le lendemain que nous avons pu approcher notre bébé dans sa petite couveuse. Il paraissait si fragile, si seul et nous si impuissants. Une semaine au CHU et 4 à l’hôpital près de chez nous où nous avons vécu uniquement à travers lui. J’ai passé mes journées près de mon bébé et en peau à peau (le papa aussi) dès que cela fut possible, comme pour prolonger le temps qui nous avait été volé…L’équipe de néonatalogie nous a marqué à vie pour tout ce qu’elle nous a apporté par rapport à notre bébé, mais aussi par rapport à notre rôle de nouveaux parents.

Le retour à la maison

5 semaines après la naissance de Noa ce ne fut que magique pour toute la famille. Fini les pleurs quand chaque soir où je devais le laisser à l’hôpital pour rentrer.


Un mois environ après l’accouchement, j’ai finalement appris que j’avais développé une tumeur bénigne au niveau de l’insertion du cordon et qu’elle s’était infectée, ce qui explique donc les causes de cet accouchement « hors norme ».

18 mois plus tard,  Noa est un petit garçon en pleine forme, qui a toujours le sourire et qui aime la vie, avec déjà une force de caractère remarquable. Nous admirons la vitesse à laquelle il a tout « rattrapé! ». 1kg830 à la naissance et 12 kg aujourd’hui pour 82cm. Et son papa merveilleux, je ne le remercierai jamais assez pour son écoute, son soutien et son investissement dans cette aventure !

 

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire