Neufmois.fr » Ma Grossesse » Enceinte, quel est l’intĂ©rĂȘt du vaccin contre la grippe ?

Enceinte, quel est l’intĂ©rĂȘt du vaccin contre la grippe ?

La grippe est une maladie due Ă  un virus particuliĂšrement contagieux. Ce virus peut provoquer diffĂ©rents symptĂŽmes dont les plus spĂ©cifiques sont une toux sĂšche, une trĂšs grande fatigue, des douleurs musculaires et abdominales et surtout une forte fiĂšvre. Or, les Ă©tudes le confirment : une forte fiĂšvre chez une femme enceinte peut ĂȘtre nĂ©faste pour le dĂ©veloppement du fƓtus. Le Pr Olivier Epaulard, chef du service de maladies infectieuses et maladies tropicales au CHU de Grenoble, nous explique pourquoi il est important de se faire vacciner contre la grippe quand on est enceinte.

Pourquoi vacciner la femme enceinte contre la grippe ?

La grippe, bien qu’elle ait une rĂ©putation de maladie bĂ©nigne, est en fait la premiĂšre cause de mortalitĂ© par maladie infectieuse en France. Les femmes enceintes, surtout aprĂšs le premier trimestre et les bĂ©bĂ©s de moins de 2 ans, sont particuliĂšrement vulnĂ©rables. S’il n’y a pas plus de risques pour une femme enceinte d’attraper la grippe en raison de son Ă©tat que pour la population gĂ©nĂ©rale, en revanche il y a une augmentation du risque de gravitĂ© de la grippe. Les hospitalisations sont jusqu’à sept fois plus frĂ©quentes que dans une population du mĂȘme Ăąge, en particulier du fait de la survenue de complications respiratoires et/ou cardiaques.

Quelles sont les conséquences de la grippe chez la femme enceinte ?

Chaque annĂ©e en France, 30 Ă  60 femmes enceintes sont hospitalisĂ©es en rĂ©animation pour une grippe grave, la plupart sans maladie prĂ©existante. Quand on prĂ©sente une fiĂšvre Ă©levĂ©e Ă  plus de 40°C quelle que soit la maladie, il y a un risque de fausse couche ou d’accouchement prĂ©maturĂ©. Mais ce risque est encore plus Ă©levĂ© en cas de sĂ©jour en rĂ©animation. Le risque de mortalitĂ© de la mĂšre est faible, certes, mais rĂ©el : une Ă©tude portant sur les annĂ©es 2007-2009 fait Ă©tat de deux dĂ©cĂšs par an des suites de la grippe chez les femmes enceintes en France.

Le vaccin contre la grippe est-il efficace et sans risque pour les femmes enceintes ?

Le vaccin contre la grippe est un vaccin efficace mĂȘme s’il ne l’est pas Ă  100% car les souches grippales Ă©voluent chaque annĂ©e. Mais en termes de sĂ©curitĂ©, c’est l’un des vaccins les plus sĂ»rs au monde, qui bĂ©nĂ©ficie de nombreuses annĂ©es de recul et d’une surveillance trĂšs rapprochĂ©e par les services de pharmacovigilance : cette surveillance permet depuis des annĂ©es de recueillir les Ă©ventuels effets indĂ©sirables.

En mĂ©decine, aucun traitement  n’est totalement exempt d’effets indĂ©sirables mais c’est la balance bĂ©nĂ©fices/risques qui dĂ©termine l’intĂ©rĂȘt du traitement : dans les vaccins, les risques sont exceptionnels et les bĂ©nĂ©fices parfaitement dĂ©montrĂ©s. De fait, il n’y a jamais eu depuis 1976 de signalements inquiĂ©tants d’effets indĂ©sirables, en particulier pour les femmes enceintes. Le risque de syndrome de Guillain-BarrĂ© est par exemple trĂšs bas avec le vaccin contre la grippe, moins d’un cas pour un million de personnes vaccinĂ©es. Il faut savoir que ce chiffre est cinquante fois plus faible que le nombre de syndromes de Guillain-BarrĂ© qui se dĂ©clarent aprĂšs une grippe chez les personnes non vaccinĂ©es. Par contre, chaque annĂ©e, des milliers de personnes dĂ©cĂšdent de la grippe, et des femmes enceintes dĂ©veloppent des complications suite Ă  leur contamination.

Mais quel est le risque pour le fƓtus ?

Le vaccin contre la grippe ne pose pas de problĂšme pour le fƓtus. Il n’est associĂ© Ă  aucun risque de maladie maternelle, ni retard de croissance in utero, ni fausse couche, ni malformation fƓtale ou maladie de l’enfant aprĂšs sa naissance. Et au chapitre risques, il faut en revanche considĂ©rer la protection confĂ©rĂ©e au nourrisson par sa maman vaccinĂ©e alors que la grippe, chez un tout-petit de moins de 6 mois, peut ĂȘtre trĂšs dangereuse : par exemple, durant l’hiver 2010-2011, 25 nourrissons de moins de 6 mois ont Ă©tĂ© pris en charge en rĂ©animation en France. Le vaccin administrĂ© Ă  la mĂšre au cours de la grossesse permet la production d’anticorps qui vont la protĂ©ger contre le virus grippal ; ces anticorps vont passer le placenta, ĂȘtre transmis au fƓtus et persister 3 Ă  6 mois aprĂšs la naissance. De ce fait, les nourrissons dont la mĂšre est vaccinĂ©e pendant la grossesse sont moins souvent atteints de grippe durant l’annĂ©e suivant leur naissance, pĂ©riode oĂč ils sont le plus vulnĂ©rables.

Les femmes enceintes redoutent particuliùrement les additifs dans les vaccins : qu’en est-il concernant le vaccin contre la grippe ?

Il n’y a ni aluminium, ni d’adjuvant dans ce vaccin puisqu’il n’a pas vocation Ă  ĂȘtre actif durant dix ans (la vaccination contre la grippe est annuelle). Les adjuvants de type aluminium ne prĂ©sentent de toute façon aucun danger mais peut-ĂȘtre certaines femmes enceintes seront-elles plus rassurĂ©es de savoir cela. PrĂ©cisons par ailleurs qu’il n’y a plus de mercure dans les vaccins en France.  Il n’y a donc pas de crainte Ă  avoir Ă  ce sujet. En revanche les Ă©tudes disponibles montrent que la vaccination pendant la grossesse permet d’éviter environ 50% des cas de grippe, et davantage encore en cas de pandĂ©mie grippale comme en 2009.

 

À lire absolument