Pourquoi faut-il parfois un cerclage ?

cerclage-neuf mois

Quand le col de l’utérus manque de tonicité, un cerclage peut être programmé. Une pratique bénigne et indolore qui permet à bébé de rester au chaud le plus longtemps possible. Le Dr Gérard Salama, gynécologue-obstétricien et auteur de « Confidences d’un gynécologue« , nous explique pourquoi et comment se pratique cette intervention.

En quoi consiste le cerclage ?

Le cerclage est une intervention préventive qui sert à maintenir le muscle du col de l’utérus fermé pendant la grossesse, lorsque celui-ci perd de sa tonicité. Il permet d’éviter les fausses couches tardives (à partir du deuxième trimestre), ainsi que les accouchements prématurés. Cela concerne des femmes qui ont des malformations congénitales, des antécédents de curetage ou d’IVG, ou encore des antécédents d’accouchement prématuré. Les grossesses gémellaires sont aussi concernées.

Comment se déroule l’intervention ?

Avant un cerclage, le gynécologue s’assure de l’état de santé du fœtus. Un cerclage n’est pas pratiqué en cas d’infection du col de l’utérus ou du vagin. Ni en cas de rupture des membranes, ni en cas d’anomalies graves du foetus.

Si la future maman est de rhésus sanguin négatif, on lui administre des agglutinines anti-D. L’opération nécessite de tirer légèrement sur le col de l’utérus ; le cerclage peut donc provoquer des contractions. On prescrit donc souvent de la progestérone pour ses propriétés relaxantes. Parfois, le gynécologue donne après l’opération un traitement qui modère les contractions.


L’intervention se pratique sous anesthésie locale, au cours de la douzième ou treizième semaine de grossesse et rarement après la 20e semaine de grossesse. Elle consiste à placer un fil de nylon autour du col de l’utérus, afin que celui-ci ne s’ouvre pas durant le reste de la grossesse. C’est une opération courte (environ 15 minutes), totalement indolore, qu’il ne faut pas appréhender. Le petit nœud est coupé en quelques secondes vers la 38ème semaine de grossesse, lorsque l’on pense que l’accouchement va bientôt avoir lieu, pour pouvoir laisser passer le bébé. Et pas d’inquiétude à avoir : le fait d’enlever le fil ne provoque pas l’accouchement immédiat !

Puis-je continuer à avoir une activité normale avec un cerclage ?

Bien sûr, c’est une intervention rapide et fréquente : le lendemain, on est de retour au travail, même si la consigne de santé évidente est de ralentir le rythme ! Et bien évidemment, le cerclage n’empêche pas de reprendre une activité sexuelle. La future maman aura simplement quelques saignements – normaux – pendant trois ou quatre jours. En revanche, si ceux-ci s’accompagnaient de contractions utérines douloureuses, il ne faut pas hésiter à consulter son gynécologue.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire