Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop Grossesse

Les 5 sens de bébé déjà actifs in utero : tout ce qu’il faut savoir

Les organes du fœtus apparaissent très vite après la conception : dès la troisième semaine de grossesse, trois couches de cellules vont donner corps à des tissus, dont le cerveau, organe indispensable pour que les sens issus des systèmes auditif, visuel, digestif, respiratoire et neuronal puissent se développer. Et sans les organes des sens, le cerveau s’atrophierait lui aussi. Cette interactivité est indispensable pour que les fonctions sensorielles et cérébrales s’éveillent et s’affinent chez bébé. Et tout cela ne se fait pas au petit bonheur la chance : la machine est rodée selon un protocole très sophistiqué ! On fait le point sur tout cela…

Le toucher chez bébé : un sens vital

Peu avant la huitième semaine de grossesse, les membres supérieurs et inférieurs sont apparus, les muscles et les nerfs sont en phase d’élaboration et les éléments du visage, siège de la vue, de l’odorat et du goût, sont en train de se former. Des capteurs tactiles vont se mettre à enregistrer toute modification de pression et de température sur la surface de la peau. Les premiers récepteurs apparaissent au niveau de la lèvre supérieur à huit semaines de grossesse, sur les paumes des mains et les plantes des pieds ainsi que sur tout le visage à douze semaines et, à la vingtième semaine, tout le corps est relié. Plus les mouvements du liquide amniotique et le contact avec la paroi utérine se multiplient, plus ces zones sensibles vont être innervées. Le fœtus est-il alors capable de ressentir de la douleur ? Mystère ! Mais ce qui est certain, c’est que la sensibilité tactile déclenche une réaction musculaire qui va l’amener petit à petit à trouver la force de lever sa main jusqu’à sa bouche, puis de descendre son bras le long du corps. Un mouvement fréquemment constaté lors de la première échographie, vers la douzième semaine. Puis il va apprendre à jouer avec son cordon ombilical, à sucer son pouce et, plus tard, vers la vingt-cinquième semaine, à aller à la rencontre de la main de papa ou de maman, de l’autre côté du ventre.

L’odorat de bébé in utero : un sens en attente

Entre la huitième et la onzième semaine, la fosse nasale se tapisse de récepteurs olfactifs. Bien que ce soit le second sens à se développer in utero, l’odorat ne sera vraiment opérationnel à plein rendement qu’une fois bébé venu au monde et mis au contact de l’air ambiant. In utero, il se confond encore avec le sens du goût. En effet, le liquide amniotique se teinte des arômes de l’alimentation dans les cavités nasales, leur goût prend forcément le dessus pendant la période prénatale.

Le goût de bébé dans le ventre de maman : la clé de son histoire

À quatorze semaines, le fœtus sait ouvrir et fermer sa bouche, avaler, déglutir, régurgiter et même sucer. Il n’est pas rare à l’échographie de voir bébé sucer son pouce. Les bourgeons gustatifs, placés sur la langue, permettent à ses papilles de commencer leur ballet. Et c’est là, dès la vingtième semaine de gestation, que débute vraiment l’éducation du goût. En fonction du patrimoine gastronomique de nos origines, nous allons façonner les goûts de bébé in utero, même si à la naissance l’amer et l’acide n’ont pas vraiment la cote. Contrairement au sucré ! Dès la gestation, le fœtus montre une vraie appétence pour les douceurs, même si nous n’en consommons pas ! En effet, les chercheurs ont démontré que l’espèce humaine est génétiquement programmé pour apprécier le sucré. Pour s’en convaincre, ils ont introduit une préparation à base de saccharose dans le liquide amniotique. Et qu’a fait le petit coquin ? Il a dégluti plus vite que d’habitude !


L’ouïe lors du développement de bébé in utero : un jeu de mémoire

Dès la vingt-deuxième semaine de gestation, le système auditif du fœtus est anatomiquement mature. Et bien stimulé ! Grâce au liquide amniotique, le fœtus perçoit les ondes sonores via ses structures osseuses. Les bruits du cœur de maman et des gargouillis digestifs bercent bébé. À tel point que, dans certaines maternités, on fait entendre le bruit de battements cardiaques aux bébés un peu stressés afin de les rassurer. Ceci étant, le fœtus est aussi à l’écoute des bruits extérieurs. Selon les études menées avec l’aide d’un appareil de monitoring, les battements cardiaques de bébé s’accélèrent face à un bruit soudain et nouveau. Quand ce son se répète, les réactions du fœtus sont de moins en moins importantes jusqu’à devenir quasi inexistantes. Ce qui confirme le fait que bébé est capable de s’habituer aux bruits et de les mémoriser. Et cela est valable pour les petites comptines et berceuses que sa maman lui chante ou lui récite pendant la grossesse. Dès la trente-quatrième semaine, bébé perçoit la différence entre une voix grave et une voix aiguë. Ou quand permute l’ordre d’une paire de syllabes. Les variations de rythme, de durée, de fréquence ou de hauteur du son enregistrées pendant la vie utérine préparent le cerveau de bébé à traiter toutes les subtilités acoustiques rencontrées après la naissance. Quant à la voix de sa maman, forcément, il l’a mémorisée et, à l’écoute d’une bande son enregistrée, il sait la reconnaître au milieu d’un panel de voix féminines.

La vue chez bébé : un sens en éveil pendant la grossesse

Dès la vingtième semaine de grossesse, ses paupières, jusqu’alors collées, se ferment et s’ouvrent sur le clair-obscur rougeâtre dû à la vascularisation élevée de la cavité utérine. Eh oui, il ne fait pas noir dans le ventre de maman ! Mais c’est surtout à partir de la trente-deuxième semaine de grossesse que bébé pourra apprécier vraiment l’intérêt de la lumière. Ses globes oculaires sont alors très mobiles et bébé est peut-être myope et astigmate, mais il discerne certaines choses. Ceci étant, même si sa vision n’a pas été beaucoup stimulée in utero, dès la naissance, elle sera apte à faire des progrès de géant.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire