Au XVIIIème siècle, une femme a eu 69 enfants, mais jusqu’à combien d’enfant peut-on avoir ?

Au XVIIIème siècle, selon la légende, une femme russe aurait donné la vie à 69 bébés. Un beau record qui nous fait réfléchir à une question-clé : à combien d’enfants une femme peut-elle donner la vie ?

Pour vous, c’est décidé, vous voulez avoir trois enfants, ou même quatre et en fait, pourquoi pas une équipe de foot ? Vous avez regardé le film Treize à la douzaine et vous avez eu envie de vivre la même vie, avec des tas d’enfants et de petits bébés à concevoir et à chérir. Mais d’ailleurs, est-ce que vous savez combien d’enfants peut avoir une femme ?

Au XVIIIème siècle, entre 1725 et 1765, la femme de Feodor Vassilyev, une Russe – dont on ne connait pas le nom – aurait eu 69 enfants, et vécu 27 grossesses ! Durant 40 ans, cette femme russe a donné la vie à 69 petits êtres : elle aurait eu 16 fois des jumeaux, 7 fois des triplés et 4 fois des quadruplés. Pas un seul enfant unique, et deux décès. Une légende certes, mais qui donne à matière à réflexion.

Une femme n’est pas autant fertile à 20 ans qu’à 40 ans

Le petit problème, c’est qu’on ne sait à quel âge cette femme a commencé à concevoir. Car, en effet, une femme n’a pas la même fertilité  à 20 ans qu’à 40 ans, comme nous le rappelle le Dr Isabelle Héron, endocrinologue et gynécologue à Rouen, interrogée par le journal Ouest France : « Si elle n’a aucun problème particulier, une femme est fertile à partir de l’apparition des règles jusqu’à 45 ans, parfois plus. Mais la fertilité d’une femme dépend de sa réserve ovarienne (nombre d’ovules qu’il reste dans les ovaires, ndlr) et celle-ci baisse tout au long de sa vie. »

Et si les grossesses adolescentes (avant 20 ans) peuvent présenter des complications, c’est aussi le cas pour les grossesses tardives, plus compliquées d’ailleurs à obtenir bien souvent :  « la fertilité est moindre à partir de 35 ans », précise la spécialiste.

Une histoire non prouvée

Toutefois, l’histoire de Madame Feodor Vassilyev ne peut être prouvée puisqu’il n’y a plus un seul de ses enfants encore en vie. Mieux encore, les scientifiques s’étonnent de sa fertilité mais aussi de sa capacité à être restée en vie à une époque où les femmes mouraient très souvent de complications obstétricales, même au premier enfant ! A savoir,  un accouchement fatigue beaucoup le corps d’une femme, alors une telle vitalité jusqu’à 27 grossesses, et qui plus est au XVIIIème siècle, laisse songeur… Cette épopée, relatée pourtant dans le Guinsess Book, ne tiendrait-elle pas plutôt de la légende ?

Voir Aussi

Quoi qu’il en soit, s’il est vrai qu’une femme sans souci de fertilité peut avoir de nombreuses grossesses (jusqu’à un passé assez récent, il n’était pas rare dans les campagnes de rencontrer des fratries de 11 ou 12 enfants, plus rarement 15 enfants), de nos jours, les maternités plus tardives, la contraception généralisée, la vie professionnelle des femmes, les recompositions familiales sans oublier les complications obstétricales plus facilement dépistées qui amènent le corps médical à préconiser une contraception pour la suite, rendent cette situation beaucoup moins fréquente.


Néanmoins, des fratries de 5, 6 voire 8 enfants ne sont pas si rares de nos jours. Et vous, cela vous tenterait ?

femmeenceinte

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire