Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » DĂ©chirure lors de l’accouchement : quelles sĂ©quelles ?

DĂ©chirure lors de l’accouchement : quelles sĂ©quelles ?

La pratique de l’épisiotomie recule en France, selon les recommandations de la Haute AutoritĂ© de SantĂ©. Mais ne risque-t-on pas alors de subir une dĂ©chirure ? Si c’est le cas, comment la soigner aprĂšs le retour Ă  la maison, comment limiter les sĂ©quelles sur la sexualité ? Les explications rassurantes de CĂ©line Henz, sage-femme Ă  Morteau (25), pour ne plus stresser.

Un petit poids de naissance protÚge-t-il du risque de déchirure ?

Pas forcĂ©ment : il est possible d’avoir une dĂ©chirure mĂȘme avec un bĂ©bĂ© crevette, en raison d’un bĂ©bĂ© mal positionnĂ© lors de l’accouchement, ou en raison d’une expulsion express. Quant au degrĂ© de dĂ©chirure, on ne peut malheureusement pas le prĂ©voir Ă  l’avance : seul le professionnel, lors de l’expulsion, peut Ă©ventuellement observer un pĂ©rinĂ©e plus fragile, plus Ă  risque. Mais il s’agit d’une impression clinique difficilement quantifiable. En prĂ©vention, il est possible de prĂ©parer son pĂ©rinĂ©e par des massages avec des prĂ©parations spĂ©cifiques : lors des prĂ©parations Ă  l’accouchement, cette mĂ©thode peut vous ĂȘtre expliquĂ©e.

Le temps de cicatrisation est-il plus important que pour une épisiotomie ?

En moyenne une petite semaine, comme pour l’épisiotomie, mais cette durĂ©e varie en fonction du degrĂ© de la dĂ©chirure et des soins et attentions portĂ©s Ă  la cicatrisation. La suture doit ĂȘtre surveillĂ©e de prĂšs par une sage-femme, qui conseillera sa patiente sur les soins nĂ©cessaires pour amĂ©liorer son confort et favoriser une cicatrisation optimale.

Quelles sont les séquelles fréquentes aprÚs une déchirure ?

Les sĂ©quelles sont rares mais il est vrai que c’est une grande inquiĂ©tude pour les futures mamans et les jeunes accouchĂ©es concernĂ©es. Il ne faut pas hĂ©siter Ă  en parler avec sa sage-femme : seul le dialogue permettra de comprendre non seulement les craintes mais aussi les difficultĂ©s rencontrĂ©es. Lors d’une dĂ©chirure compliquĂ©e lors d’un prĂ©cĂ©dent accouchement, la conduite Ă  tenir pour dĂ©cider d’un accouchement par voie basse ou par cĂ©sarienne tient de la gravitĂ© de cette dĂ©chirure, de la qualitĂ© de sa cicatrisation et du vĂ©cu maternel. Il n’existe pas de consensus strict. La dĂ©cision se prend au cas par cas avec la personne qui suit la grossesse, mais aussi en salle d’accouchement avec le professionnel en charge de la patiente, tout en prenant en compte bien Ă©videmment l’avis de la patiente.

La dĂ©chirure est-elle plus invalidante sur la sexualitĂ© que l’épisiotomie ?

Pas forcĂ©ment. Quoi qu’il en soit, il existe de nombreux moyens pour amĂ©liorer une cicatrisation difficile mais aussi pour traiter des douleurs apparues suite Ă  une dĂ©chirure ou suite Ă  une Ă©pisiotomie. Il faut en parler Ă  sa sage-femme sans tabou.

Quels sont les soins indispensables pour guĂ©rir vite d’une dĂ©chirure ou d’une Ă©pisiotomie ?

Qu’il s’agisse de l’une ou de l’autre, il faut faire une toilette locale aprĂšs chaque passage aux toilettes et un sĂ©chage mĂ©ticuleux. Le cas Ă©chĂ©ant, le gynĂ©cologue ou la sage-femme prescriront une crĂšme cicatrisante, un anti-inflammatoire, un antalgique, un anti ƓdĂ©mateux, de l’homĂ©opathie… Chaque cicatrisation est unique et les prescriptions se font au cas par cas. Consultez votre sage-femme ou votre gynĂ©cologue dĂšs qu’une gĂȘne apparaĂźt.

À lire absolument