En train de lire
Cinq règles diététiques à adopter très vite pour booster sa fertilité

Cinq règles diététiques à adopter très vite pour booster sa fertilité

L’infertilité est en hausse en France et touche plus de 15% des couples. Même si la recette n’est pas infaillible, il suffit parfois d’adopter quelques règles nutritionnelles pour avoir la chance de voir le test de grossesse virer positif. Si cela ne vous évitera peut être pas un traitement d’aide médicale à la procréation, cela ne coûte rien d’essayer et permet aussi de faire le plein de vitamines et d’oligo-éléments indispensables pour un avoir un bébé bien formé et en pleine santé…

Privilégiez les index glycémiques bas

Une meilleure maîtrise du flux d’insuline serait favorable à la grossesse. Alors même si la religion minceur n’y est pas forcément favorable (à tort d’ailleurs), mettez au menu du chocolat noir, des céréales complètes, des légumes secs et des fruits rouges… En plus de ne pas favoriser de pics d’insuline, ces aliments contiennent des vitamines essentielles.

Gavez-vous d’Oméga 3

Là encore, les adeptes du no lipides sont de la revue. Pour avoir un bon bébé, il faut des graisses polyinsaturées : poissons gras, huile de colza, de noix ou de noisette sont à consommer régulièrement. Attention à bien alterner la consommation de poissons gras et privilégier les plus petits car les poissons sont souvent contaminés par des produits toxiques.


Faites le plein de sucres lents

Les légumes secs (lentilles, pois et fèves) ne sont pas que des boosters de fertilité, ils sont aussi de bons alliés pour lutter contre l’obésité qui est l’une des causes majeures de l’infertilité. Alors, on évite le surpoids avec de bons féculents et on dope aussi ses chances d’être enfin enceinte. De plus ils sont également une bonne source de vitamines, dont la fameuse vitamine B9.

Oubliez les allégés

Encore une fois, les dictats de la minceur à tout prix sont sur la sellette. Pour avoir un bébé, il vaut mieux consommer les laitages au lait entier plutôt que des allégés à 0% car le lait entier est un booster d’ovulation. De plus, selon les dernières études, la consommation de lait n’est pas associée à une baisse significative de fertilité. Mais inutile d’en consommer 3 à la fois sous ce prétexte car la prise de poids qui en découlerait renverrait au cercle vicieux de l’infertilité (lire plus haut).

Voir Aussi

Misez sur les fruits et les légumes

Tous les fruits et légumes antioxydants (kiwi, melon, fraise, framboise, jus de fruits maison, radis noir, poireau, cresson, poivron, fenouil, brocoli, asperge, avocat) sont de bons boosters de fertilité. A consommer chaque jour mais sans excès pour certains notamment en ce qui concerne les fruits et l’avocat car l’apport calorique n’est pas anodin. Et à saupoudrer de gingembre frais, surtout à l’intention de l’assiette de votre compagnon, car cette plante venue d’Asie, renferme une molécule essentielle à la bonne fertilité masculine, le gingérol, qui renforce la vivacité des spermatozoïdes. Autre complément alimentaire utile, la gelée royale bio et fraîche, qui pourrait favoriser une meilleure fertilité.

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire