A 14 ans, elle accouche de son premier enfant alors que sa mère de 31 ans attend son sixième bébé !

Devenir maman et grand-mère en même temps c’est devoir gérer l’arrivée d’un nouveau bébé mais aussi aider sa fille à élever son premier enfant surtout lorsqu’elle n’a que… 14 ans ! C’est ce qui est arrivé à Tobii Rhea Starr, une maman britannique devenue grand-mère à l’âge de 31 ans.

En août 2013

Nous sommes en août 2013 et Jaymee Starr est âgée de 14 ans lorsqu’elle devient maman d’une petite fille baptisée Harleigh. Puis, quelques mois plus tard, sa mère, Tobii Rhea Starr, accouche de son sixième enfant. Interviewée par le site britannique The Sun, la jeune fille, à présent âgée de 17 ans a déclaré que malgré cette situation et le comportement des gens rencontrés dans sa vie, elle ne la changerait pour rien au monde.

©Jaymee Starr/Facebook
©Jaymee Starr/Facebook

Devenir maman à l’adolescence

Tobii Rhea Starr est devenue mère alors qu’elle n’avait que 16 ans. Et c’est principalement elle qui a conseillé sa fille Jaymee, lorsqu’elle a découvert sa grossesse. Terrifiée à l’idée de devenir maman, Jaymee a d’abord souhaité avorter mais elle était déjà enceinte de 16 semaines, l’avortement était donc impossible. L’adolescente souhaitait poursuivre ses études. Elle a d’ailleurs confié ceci au Sun : « Je voulais terminer l’école, aller au lycée puis à l’université ». Et elle a réussi ! Actuellement, Jaymee est étudiante en gestion et élève également sa petite fille au côté de sa maman. Cette dernière est très fière que sa fille ait pu continuer ses études et soit retournée à l’école six semaines après l’accouchement.

À travers cette histoire, Jaymee Starr a souhaité passer un message à toutes les jeunes filles qui deviennent mamans à l’adolescence : « Ma maman a été mère adolescente et j’ai eu une fille alors que j’étais ado mais nous sommes toutes les deux parvenues à en faire une expérience positive ». La jeune fille a désiré prouver que les mères adolescentes pouvaient poursuivre leurs études et élever un enfant.


La grossesse à l’adolescence

Alors que les femmes deviennent mamans de plus en plus tard, il existe encore des grossesses menées à l’adolescence (une jeune fille âgée entre 13 et 19 ans). La plupart du temps cette grossesse n’est pas désirée, et cela conduit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Selon le site La Croix, environ 18 000 mineures étaient enceintes en 2010, en France. A savoir que le taux de grossesse précoce en France reste tout de même inférieur à celui du Royaume-Uni (4 fois plus élevé) et celui des États-Unis (10 fois plus élevé).

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire