Voulant un troisième enfant, ce couple a finalement accueilli cinq bébés !

C’est un fait très rare qui est arrivé à ce couple californien, déjà parents de deux enfants. Chad et Amy Kempel  ont décidé d’avoir un dernier enfant et ainsi former une famille de cinq. Ils ont donc mis le petit dernier en route, sauf que la jeune femme n’est pas tombée enceinte d’un seul bébé, ni même de jumeaux…. mais de quintuplés !

Un choc lors de l’annonce à l’échographie

La jeune mère est tombée enceinte par insémination artificielle. C’est à sept semaines de grossesse qu’elle et son mari ont appris la nouvelle, un vrai choc pour eux, comme le raconte le papa au journal The Sun, amusé: « Lors de l’échographie, Amy a souri lorsqu’elle a vu le premier sac amniotique, et aussi le second. Ensuite, elle a vu le troisième et a commencé à sangloter, puis lorsqu’elle a vu le quatrième sac amniotique elle s’est vraiment mise à pleurer. Ensuite le médecin a recompté et a découvert un cinquième sac » . Pour le couple, la découverte de quintuplés était une mauvaise nouvelle, ils pensaient que les bébés ne survivraient pas. Finalement les cinq bébés sont arrivés en bonne santé et sont restés trois mois à l’hôpital pour que les médecins s’assurent qu’ils n’aient pas de problèmes de respiration. Aujourd’hui, toute la famille vit en harmonie. Le papa a créé une chaîne Youtube sur laquelle il partage sa vie de père pas comme les autres !

80 couches à changer chaque jour

Interviewés par The Sun, ils ont expliqué avoir plus de 40 biberons à préparer et 80 couches à changer par jour. Ils ne dorment que trois à cinq heures par nuit. Le travail de n’importe quel parent de nouveau-né, mais multiplié par cinq ! Sans compter les deux premières filles du couple, toujours très jeunes (trois ans et un an). Cette nouvelle vie inattendue représente donc un énorme changement pour les deux jeunes parents. Amy a confié « Je ne voudrais pas revenir en arrière même si je dois avouer que si on m’avait demandé si je voulais sept enfants, j’aurais dit non ! Mais maintenant je n’imagine pas ma vie sans eux ».

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire