En train de lire
Connaissez-vous l’accompagnement semi-global de la grossesse ?

Connaissez-vous l’accompagnement semi-global de la grossesse ?

Ça y est, le test de grossesse a viré positif ? Il va vous falloir choisir le professionnel de santé spécialisé qui va suivre votre grossesse. Vous avez le choix entre un gynécologue, un gynécologue-obstétricien ou une sage-femme libérale. Mais, pour votre confort, si votre grossesse est considérée « à bas risques », vous pouvez choisir d’être suivie par le même professionnel de santé, dans le cadre de l’accompagnement semi-global. Cela veut dire que votre suivi, vos échographies, votre préparation à la naissance seront effectués par une sage-femme.

Les missions de votre sage-femme en accompagnement semi-global

Durant votre grossesse, vous avez donc de nombreux rendez-vous médicaux. Si vous avez trop souvent à faire avec des professionnels de santé différents, cela peut créer parfois un flou anxiogène et parfois l’impression d’un suivi moins exigeant. L’accompagnement semi-global résout ce problème en vous permettant d’avoir toujours à faire au même professionnel de santé, autrement dit à la même sage-femme libérale. Chaque mois, à condition que votre grossesse soit considérée « à bas risques », vous la rencontrerez pour suivre l’avancement de votre grossesse après qu’elle ait déclaré votre grossesse, recevoir les prescriptions pour les examens prévus et les tests de laboratoire ainsi que leur interprétation, et, une fois par trimestre, passer les trois échographies réglementaires sous réserve qu’elle soit équipée d’un échographe et quelle ait obtenu un diplôme complémentaire d’échographie en gynéco-obstétrique.

Votre sage-femme en accompagnement semi-global pourra aussi réaliser avec vous l’entretien prénatal du 4e mois, qui n’est pas une consultation médicale, mais un entretien pour faire le tour des questions qui se posent (droits aux allocations, psycho, choix de la maternité, choix du mode de garde, difficultés éventuellement au travail à résoudre, relation de couple…). Et c’est aussi avec elle que vous suivrez votre préparation à la naissance. Elle vous aidera à préparer l’accouchement et l’accueil de votre enfant grâce à diverses approches (yoga, chant prénatal, haptonomie, sophrologie…). Au minimum, vous aurez vingt-et-un rendez-vous pour votre grossesse durant ces neuf mois. Le temps nécessaire pour nouer une relation de qualité. Et en cas de complications en cours de grossesse ? Votre sage-femme vous orientera alors très vite vers un gynécologue, seul apte à prendre en charge la pathologie pendant la grossesse (lire plus bas). A savoir, toutes les sages-femmes libérales ne proposent pas cet accompagnement semi-global, il faut donc poser la question lors de la première prise de contact.


Et pour l’accouchement ?

L’accompagnement semi-global s’étale tôt dans la grossesse, dès la conception et s’achève quelques mois après la naissance mais il exclut cependant l’accouchement qui aura lieu dans la maternité de votre choix. En effet, il faut différencier l’accompagnement semi-global de l’accompagnement global. En effet, certaines sages-femmes proposent d’accompagner intégralement l’accouchement quand la grossesse est estimée « à bas risques ». L’accouchement aura alors lieu à domicile, en maison de naissance ou en plateau technique au sein de l’établissement de santé avec lequel votre sage-femme libérale en suivi global a établi un partenariat. Mais, dans le cadre d’un accompagnement semi-global, vous accoucherez accompagnée de la sage-femme de garde présente ce jour-là à la maternité et vous retrouverez votre sage-femme libérale dès le retour à votre domicile avec votre bébé.

Voir Aussi

Quels sont les avantages de l’accompagnement semi-global ?

Un suivi sur mesure

L’accompagnement semi-global, c’est un suivi sécurisant et personnalisé dans la durée, avec le même praticien à vos côtés pour une prise en charge globale de la mère et du couple, donc une meilleure connaissance de la future maman, de son dossier médical. Cela assure à la future maman une grande disponibilité de la sage-femme et un véritable soutien psychologique, une véritable écoute sur tous les aspects de la naissance (physique, médical, émotionnel). Des consultations supplémentaires au huit prévues pendant la grossesse peuvent être planifiées si nécessaire, afin d’adapter le suivi de la grossesse aux besoins de chacune.

Un suivi en réseau

Ce suivi semi-global s’inscrit aussi dans un travail en réseau avec plusieurs professionnels de santé. La sage-femme référente coordonne et fait le lien avec les autres professionnels qui interviennent au cours de la grossesse et au moment de l’accouchement. Si elle le juge nécessaire, elle vous oriente vers un médecin spécialisé, notamment en cas de pathologie. Pour autant, ce n’est pas parce que votre grossesse devient pathologique que le rôle de la sage-femme libérale prend fin. Vous pouvez être suivie conjointement par un médecin et par votre sage-femme libérale. L’obstétricien assurera le contrôle de la pathologie, définira la conduite à tenir et votre sage-femme réalisera un suivi complémentaire sur prescription, comme par exemple le monitoring des grossesses à risque à domicile.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire