En train de lire
Comment bénéficier de la péridurale ?

Comment bénéficier de la péridurale ?

La douleur de l’enfantement n’est plus une malédiction incontournable. La médecine moderne lui oppose aujourd’hui le secours de la péridurale… Plus question de donner la vie dans la souffrance, les femmes ont maintenant le choix. La péridurale est une anesthésie locale pratiquée au moment de l’accouchement qui supprime les sensations douloureuses des contractions utérines. Les mamans y ont de plus en plus recours, comme un droit de ne plus souffrir.

Choisir ou non la péridurale ?
Que vous ayez opté ou non pour la péridurale, une consultation chez un anesthésiste est obligatoire avant l’accouchement. Ce rendez-vous sert à parer toute complication lors de l’accouchement. Le médecin vérifiera notamment s’il n’y a pas de contre-indication à pratiquer cette anesthésie. Au cours des consultations prénatales, précisez à votre médecin votre intention d’accoucher sous péridurale. Ceci étant, le jour J, même celles qui n’auront pas émis le souhait d’accoucher sous péridurale pourront soudainement changer d’avis sans problème. La péridurale est possible jusqu’à 6 ou 7 cm de dilatation du col. Au-delà, il est trop tard car l’anesthésie peut ne pas avoir le temps d’agir.

La péridurale en pratique
Au début du travail, l’anesthésiste vous demandera de lui présenter votre dos. Vous serez assise ou allongée sur le côté et il vous désinfectera le bas du dos. Puis il piquera et introduira un cathéter entre deux vertèbres lombaires avant d’y injecter l’anesthésiant. Pas de panique, ce n’est absolument pas douloureux ! La péridurale supprimant l’envie d’uriner, vous aurez aussi droit à la pose d’une sonde urinaire ! L’effet de l’anesthésie apparaît au bout d’une dizaine de minutes. Vous aurez peu à peu une sensation de jambes lourdes. Grâce à un système de pompe, vous délivrez vous-même la quantité d’anesthésiant nécessaire.

Voir Aussi
hypersensibilité enceinte-neuf mois

Les bienfaits de la péridurale
La péridurale a pour but d’atténuer les souffrances de la mère et de raccourcir la durée du travail. La mère sera ainsi moins fatiguée et pourra s’occuper plus rapidement de son bébé. Elle peut aussi servir en cas de césarienne. Une plus forte dose est alors injectée à la mère qui reste ainsi consciente pendant toute la durée de l’opération.
La péridurale est remboursée par la Sécurité Sociale mais attention aux dépassements d’honoraires possibles !



Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire