Neufmois.fr » Conception » PĂ©riode de fertilitĂ© : comment interprĂ©ter votre courbe de tempĂ©rature ?

Période de fertilité : comment interpréter votre courbe de température ?

Pour augmenter vos chances d’avoir un bĂ©bĂ©, il est utile de connaĂźtre votre pĂ©riode de fertilitĂ© et votre date d’ovulation. Pour cela, il existe une solution efficace : la courbe de tempĂ©rature. Mais comment interprĂ©ter cette courbe ovulatoire qui vous permettra (on croise les doigts !) d’agiter fiĂšrement un test de grossesse positif ? Il ne faut pas oublier que la courbe de tempĂ©rature est non seulement importante pour connaĂźtre sa date d’ovulation mais Ă©galement pour votre mĂ©decin. En effet, celle-ci lui permettra de comprendre ce qu’il se passe au niveau de votre cycle. Alors lancez-vous. On vous explique comment l’interprĂ©ter.

On prend sa température

Prendre sa tempĂ©rature, il n’y a rien de plus simple. Mais dans un souci de prĂ©cision, on prendra nĂ©anmoins quelques prĂ©cautions pour ne pas fausser les donnĂ©es recueillies. Tout d’abord, il est primordial de toujours prendre sa tempĂ©rature avec le mĂȘme thermomĂštre, afin de ne pas avoir des variations qui pourraient fausser les rĂ©sultats. Puis, on prend sa tempĂ©rature toujours Ă  la mĂȘme heure (de prĂ©fĂ©rence au rĂ©veil) et par la mĂȘme voie (axillaire, buccale, rectale ou vaginale).

On réalise ensuite sa courbe de température

Pour cibler au mieux votre cycle et optimiser au maximum vos chances d’ĂȘtre enceinte, la courbe commencera le premier jour de vos rĂšgles. Chaque jour, on note sa tempĂ©rature sous la forme d’un point tracĂ© sur le tableau (au dixiĂšme de degrĂ© prĂšs). La chose importante Ă  noter ? On n’oublie pas de noter les Ă©ventuels traitements que l’on prend, si on a des symptĂŽmes particuliers (comme des douleurs Ă  certains endroits du corps ou de la fiĂšvre) et les rapports sexuels. PrĂȘte pour la derniĂšre Ă©tape ?

Interprétez à présent votre courbe de température

Maintenant que vous avez toutes les infos nĂ©cessaires, il ne vous reste plus qu’Ă  les interprĂ©ter. La tempĂ©rature du corps oscille entre 36.3°C et 36.8°C au rĂ©veil. Il faut savoir qu’une courbe de tempĂ©rature se compose normalement de trois phases : une premiĂšre phase basse, un point bas culminant, puis une hausse de tempĂ©rature.

La premiĂšre phase, qui correspond aux 12 ou 14 premiers jours du cycle menstruel, est la phase folliculaire. La tempĂ©rature du corps est lĂ©gĂšrement en dessus de 37° C. Puis, lors de la libĂ©ration de l’ovule par l’ovaire, la tempĂ©rature atteint le point le plus bas de la courbe. C’est qu’on appelle le Nadir. Il amorce la pĂ©riode d’ovulation. AprĂšs l’ovulation, la tempĂ©rature monte de 0.2 Ă  0.5° et ce pendant quelques jours. C’est la troisiĂšme et derniĂšre phase de votre courbe de tempĂ©rature, la phase lutĂ©ale.

Si la fĂ©condation n’a pas eu lieu, Ă  la fin de votre cycle, la tempĂ©rature du corps redescend Ă  la normale. Si vous ĂȘtes enceinte, elle reste Ă©levĂ©e pendant plusieurs semaines. Si la tempĂ©rature n’est pas redescendue Ă  la fin du cycle, vous devriez constater un retard de rĂšgles. N’attendez plus, filez acheter un test de grossesse Ă  la pharmacie, que vous ferez suivre d’une prise de sang pour confirmer ou non la grossesse.  Et pour y voir encore plus clair, on vous conseille de regarder cette vidĂ©o, et de jeter un coup d’Ɠil Ă  nos graphiques juste en-dessous !

Voici deux exemples de courbes pour vous aider Ă  visualiser la diffĂ©rence de l’une Ă  l’autre :

 

Courbe non ovulatoire

 

Courbe ovulatoire

Pour finir, des rapports sexuels réguliers pendant tout le cycle restent le meilleur moyen de devenir maman.

 

À lire absolument

Laisser un commentaire