En train de lire
Ovulation, date d’ovulation et fertilité : on fait le point

Ovulation, date d’ovulation et fertilité : on fait le point

La période d’ovulation… Pour celles et ceux qui n’ont jamais eu de problème de fertilité, ces deux mots évoquent les lointains cours de SVT. Mais pour les couples chez qui bébé se fait attendre, la période d’ovulation, c’est plutôt le savon mouillé qu’on essaie d’attraper quand on est dans son bain. Un truc tout proche, mais finalement pas si accessible et surtout très frustrant. Du coup, on s’est dit que ça pourrait peut-être être bien de sortir des métaphores, en faisant le point sur l’ovulation.

L’ovulation, comment ça se passe ?

ovulation comment ca marche

Là où la sudation est la libération de sueur, l’ovulation est la libération d’un ou plusieurs ovules. C’est ce que j’aurais aimé vous dire, mais c’est un piège : les médecins ont trouvé plus logique que l’ovulation soit la libération d’un ovocyte. Bon. Cet ovocyte, enfin libre, est alors prêt pour aller découvrir le vaste monde, et commence par partir à la conquête de l’utérus. Son périple passe par les trompes de Fallope, où il pourra rencontrer un frétillant gamète de sexe opposé, nommé spermatozoïde. On passera alors à la phase de fécondation. Non fécondé, l’ovocyte (qui devient un ovule) a une durée de vie de 12 à 24 heures.

La période d’ovulation dans les livres, qu’est-ce qu’on apprend ?

Théoriquement, les femmes sont réglées comme des horloges : vous pourrez ainsi lire que l’ovulation a en moyenne lieu au 14ème jour du cycle menstruel, qui dure 28 jours. Le premier jour du cycle est le premier jour des règles. À la fin des règles, l’organisme sécrète une hormone nommée FSH (Hormone folliculo-stimulante), qui va permettre à un ovocyte encore prisonnier de l’ovaire et du follicule d’être sélectionné et de se développer. Simultanément, le corps se prépare à la fécondation : les ovaires sécrètent des œstrogènes qui fluidifient la glaire cervicale et épaississent la paroi utérine. 14 jours plus tard, l’ovulation a lieu sous l’impulsion d’une autre hormone, la LH (hormone lutéinisante). Juste après l’ovulation, les ovaires sécrètent une quatrième hormone, la progestérone, qui augmentera la température corporelle d’environ un demi degré. C’est ce qui conduit les médecins à recommander à leurs patientes de construire des courbes de température.

hormones cycle ovulation

Pour qu’il y ait fécondation, il faut que la glande cervicale laisse passer les spermatozoïdes (qui ont une durée de vie de 3 à 5 jours) et que l’ovulation ait eu lieu dans les douze dernières heures. Les rapports sexuels ayant le plus de chance d’aboutir à la procréation sont donc ceux qui s’étalent des 48-72 avant l’ovulation aux 12 heures après l’ovulation.


Voir Aussi
délai entre deux grossesse-neuf mois

La période d’ovulation en pratique, ce qu’il faut savoir

En réalité, les femmes ont un cycle de 26 à 32 jours, et certaines ont des cycles irréguliers. Lorsque l’on connaît la durée de son cycle, on peut facilement estimer sa date d’ovulation et donc sa fenêtre de fertilité : il suffit de retirer 14 jours à la durée totale de son cycle. Mais lorsque notre cycle menstruel est irrégulier, on ne peut déterminer la date d’ovulation qu’a posteriori, ce qui est, reconnaissons-le, nettement moins intéressant.

Les cycles menstruels irréguliers sont assez fréquents à l’aube de la vie ovarienne (avant 20 ans) ou à l’approche de la ménopause (après 40 ans). Mais ils peuvent également être expliqués par des pathologies (dépression, syndrome des ovaires polykystiques, anorexie, endométriose) et l’hygiène de vie (mauvaise alimentation, sur-poids ou sous-poids, médicaments, sport, tabac). Si vos cycles sont irréguliers, il faut consulter votre gynécologue.


Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire