5 signes qui peuvent vous aider à déterminer votre période d’ovulation

Ça y est, te voilà prête à sauter le pas pour devenir maman. Et chéri aussi. Exit la plaquette de pilule, au pilori le stérilet, je veux un bébé. Avant, l’ovulation, avoue-le, tu t’en souciais comme de ta première chaussette. Mais maintenant, c’est devenu ton Saint-Graal à toi, le moment quasi sacré que tu guettes pour te jeter sur chéri. Mais comment repérer le moment optimal ? C’est tout simple  : il existe des signes précurseurs de l’ovulation. Neuf Mois les décrypte avec le Dr Romain Guilherme, gynécologue-obstétricien. Tout, tout, tu sauras tout sur l’ovulation !

1. L’augmentation de la température pour identifier sa période d’ovulation

Certes certains signaux sont subtils. Un petit rappel tout d’abord : l’ovulation  se produit en moyenne 14 jours avant le début des règles. A ce moment, la température corporelle s’élève (très très légèrement, de quelques dixièmes de degrés).

Pour repérer cette hausse de température, il convient de faire chaque mois une courbe de température en prenant sa température tous les jours à la même heure, avec le même thermomètre, de la même façon (rectale, buccale, vaginale ou sous le bras) et le matin au réveil, avant toute activité physique. Cette température doit être notée sur une feuille adaptée qui regroupera d’autres informations capitales : jours des règles, rapports sexuels, traitements en cours.

Avant l’ovulation, elle est en dessous de 37°C (souvent 36,1°C à 36,7°C), puis augmente au  moment de l’ovulation  de quelques dixièmes de degrés, dépassant souvent les 37°C, et reste ensuite élevée jusqu’à la fin du cycle. Pour une personne qui n’a pas l’habitude, cette élévation n’est pas toujours facile à repérer.

2. Une libido renforcée aide à déterminer la période d’ovulation

Certaines femmes sont prises de pulsions sexuelles, et voient leur libido s’accroître. C’est le moment d’en profiter et de s’offrir des pauses câlins avec son compagnon pour renforcer ses chances d’être enfin enceinte.

3. Une tension mammaire

Il existe des signaux physiques aussi. Là, tout dépend des femmes par contre. Certaines n’en éprouveront aucun, d’autres sentiront une différence dans leur corps, comme une tension dans les seins, qui sont souvent plus lourds. C’est donc important d’écouter son corps et de palper sa poitrine régulièrement pour apprendre à reconnaître ce corps qui change.


4. Des douleurs pelviennes

Certaines femmes, au moment de l’ovulation, ressentent des douleurs au niveau du bas-ventre et de manière latéralisée. La douleur viendrait de l’expulsion de l’œuf passant par l’ovaire. Donc tu as mal du côté où tu ovules…

5. La modification de la glaire cervicale permet d’identifier la période d’ovulation elle aussi ?

Certes ce n’est pas très appétissant mais utile à observer pour optimiser son potentiel de fertilité. A l’approche de l’ovulation, la glaire cervicale devient plus abondante mais moins épaisse, plus filante et translucide. La texture ressemble alors à celle du blanc d’œuf et tu peux l’étirer entre tes doigts jusqu’à trois centimètres. Cette glaire sert de véhicule aux spermatozoïdes pour atteindre leur cible après un rapport sexuel.

 

Voir les commentaires (3)
  • bonjour
    j’aimerai savoir si je fais référence à la prise de la température je constate parfois les douleurs au niveau du bas ventre et la température est à 36.8 ou 36.9 est ce que cela veut dire que je n’ai pas ovulé et si j’ai fais le rapport sexuel ce jour de 36.9 et cela ne me permet pas de tomber enceinte ?
    Merci

  • bonjour ,

    j’ai eu mes règles le 15 février 2017 sachant ma période de fertilité est de 25 26 27 28 février et 1 2 3 mars est que mes règles sont réguliers 28 jours dures 5 jours est là jai des petits de douleurs en bas du ventre est ce que vous pensez que je suis enceinte ou mes règles ? merci

Laisser votre commentaire