Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Alcoolisation fƓtale : un test sanguin pour prĂ©dire les troubles du comportement de bĂ©bĂ© bientĂŽt possible ?

Alcoolisation fƓtale : un test sanguin pour prĂ©dire les troubles du comportement de bĂ©bĂ© bientĂŽt possible ?

Un mĂ©decin ou tout autre professionnel de santé ne cessera de le rĂ©pĂ©ter : une femme enceinte ne doit pas consommer de l’alcool sans prendre de gros risques pour la santĂ© de son bĂ©bĂ©. En effet, de nombreuses études ont montrĂ© que boire durant la grossesse n’est pas sans danger pour le bĂ©bĂ©. À chaque verre que maman boit, bĂ©bĂ© trinque Ă©galement et boit plus entre que sa mĂšre, car l’alcool passe directement au travers de la paroi du placenta et le mĂ©tabolisme d’un si petit organisme ne peut pas gĂ©rer une telle quantitĂ© d’alcool. Chaque verre d’alcool avalĂ© accroĂźt les risques de fausses couches, de naissances prĂ©maturĂ©es mais aussi de malformations.

En mars dernier, l’AcadĂ©mie nationale de mĂ©decine tirait la sonnette d’alarme en nous apprenant que chaque annĂ©e, 8 000 enfants viennent au monde mal formĂ©s ou avec des troubles du comportement. Et ce n’est forcĂ©ment Ă  la venue au monde de bĂ©bĂ© qu’on s’aperçoit des dommages mais parfois dans la petite enfance quand se manifestent des troubles de l’apprentissage ou du comportement. Pour y remĂ©dier, des chercheurs sont sur le point de dĂ©velopper un test sanguin qui permettrait de savoir si les nourrissons exposĂ©s Ă  l’alcool in utero dĂ©velopperaient des troubles cognitifs et du comportement, Ă  l’avenir, nous informe le site DestinationSantĂ©.

Un test sanguin pour prédire les risques de troubles chez bébé

L’alcool va agir comme une toxine et risque d’empĂȘcher le bon dĂ©veloppement de bĂ©bĂ© in utero. On sait Ă©galement que les effets de l’alcool durant la grossesse peuvent avoir des consĂ©quences sur le bĂ©bĂ©, notamment sur le plan neurologique. Alors pendant la grossesse, l’alcool c’est tolĂ©rance zĂ©ro ! Mais dans certains pays, comme au Royaume-Uni, une femme sur sept boit de l’alcool enceinte. Sans compter que 75% des Français ne considĂšrent pas l’alcool comme un danger pour bĂ©bĂ©. Du coup, malheureusement, nombreuses encore sont les futures mamans qui consomment de l’alcool durant leur grossesse au moins occasionnellement alors qu’un simple verre dans toute la grossesse peut suffire Ă  faire des dĂ©gĂąts considĂ©rables. Alors pour prendre en charge les bĂ©bĂ©s qui dĂ©velopperaient d’éventuels troubles Ă  l’avenir, des chercheurs AmĂ©ricains, issus du Texas A&M College of Medicine ont imaginĂ© un test sanguin, nous rĂ©vĂšle le site DestinationSantĂ©.

Pour cette Ă©tude, les scientifiques ont suivi 68 femmes enceintes originaires de l’Ukraine, ainsi que leurs bĂ©bĂ©s. Les experts savaient que des petites molĂ©cules d’acide ribonuclĂ©ique (microARN) prĂ©sentes dans le sang de la mĂšre, peuvent prĂ©dire s’il y existe un important risque de troubles liĂ©s Ă  l’alcoolisation fƓtale, ou non. Car en effet tous les bĂ©bĂ©s exposĂ©s Ă  l’alcool ne dĂ©veloppent pas de sĂ©quelles. Ils ont alors voulu en ĂȘtre certains. Pour cela, ils ont fait une prise de sang Ă  toutes les mamans volontaires pour cette Ă©tude afin de connaĂźtre leur taux de microARN dans le sang, en comparant avec leur consommation d’alcool. Puis, ils ont observĂ© le dĂ©veloppement physique et comportemental des bĂ©bĂ©s durant leur premiĂšre annĂ©e de vie. Et leurs suppositions se sont rĂ©vĂ©lĂ©es vraies : le taux de microARN dans le sang permettrait de savoir comment se dĂ©velopperait le bĂ©bĂ© si la prise de sang est faite durant la grossesse. Pour les auteurs de l’étude, ce test sanguin est « essentiel », avant d’ajouter : « MĂȘme si ces syndromes ne peuvent pas ĂȘtre guĂ©ris, un diagnostic prĂ©coce permettrait de rĂ©duire les dommages. »


Alors ce test serait en effet un bon moyen de savoir si le fait d’avoir bu de l’alcool durant la grossesse aura des rĂ©percussions sur le bon dĂ©veloppement de bĂ©bĂ©. Mais les filles, il est vrai que c’est dur de ne pas succomber Ă  la tentation de l’alcool. Mais ne ferait-on pas mieux de s’abstenir afin de ne pas angoisser quant aux rĂ©sultats du test et ainsi ĂȘtre sĂ»re Ă  100% que Loulou ne dĂ©veloppera aucun trouble du comportement et cognitif lors de sa croissance ? Et puis, neuf mois ça passe vite


Qu’est-ce que le syndrome de l’alcoolisation fƓtale ?

Le syndrome d’alcoolisation fƓtale reprĂ©sente, selon SantĂ©-MĂ©decine, « le plus sĂ©vĂšre effet sur l’enfant de la consommation d’alcool par la mĂšre durant la grossesse ». Cela se traduit par des troubles psychiques, du comportement chez l’enfant avec une difficultĂ© d’apprentissage, de mĂ©morisation, d’attention mais aussi par des anomalies sur le visage de l’enfant. Ce syndrome est la principale cause non gĂ©nĂ©tique de handicap mental pour un enfant.


À lire absolument