Etes-vous incollable sur le risque d’alcoolisation fœtale ?

Lancez le débat dans un repas de famille où siègent trois ou quatre générations, et sans nul doute, les assiettes vont voler entre les tenants du « un petit verre n’a jamais fait de mal à personne » et ceux du « Zéro alcool pendant la grossesse ». Pour calmer le jeu, autant avoir les bonnes réponses. A propos, vous les connaissez ? Faites le test…

Un verre d’un vin « léger » a-t-il la même dangerosité pour le fœtus qu’une liqueur fortement concentrée en alcool ?
Correct !
Faux !

La bière, ce n’est pas vraiment de l’alcool, non ?
Correct !
Faux !

On ne va s’affoler pour rien, le nombre de bébés présentant des séquelles d’alcoolisation fœtale n’est-il pas très anecdotique ?
Correct !
Faux !

Si on a consommé régulièrement de l'alcool au début de sa grossesse, ça ne sert plus à rien de s'arrêter, non ?
Correct !
Faux !

Partagez le quiz pour voir vos résultats !


Dites-nous juste qui vous êtes, pour accéder à vos résultats !

Etes-vous incollable sur le risque d’alcoolisation fœtale ? J'ai obtenu %%score%% sur %%total%%

Partagez vos résultats :




Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire