Neufmois.fr » Ma Grossesse » Ma santĂ© » Les malformations de BĂ©bĂ©

Les malformations de Bébé

Il est courant pendant la grossesse que la future maman envisage le pire. Les malformations de BĂ©bĂ© font partie de ces craintes. Souvent d’origine gĂ©nĂ©tique, la plupart ne sont pas un frein Ă  une vie normale.

MalgrĂ© les progrĂšs de la mĂ©decine prĂ©natale et une meilleure connaissance du dĂ©roulement de la grossesse, aucun bĂ©bĂ© n’est Ă  l’abri d’une malformation. Si beaucoup de malformations restent mineures et sans consĂ©quences, certaines nĂ©cessitent une opĂ©ration chirurgicale alors que d’autres ne peuvent hĂ©las ĂȘtre rĂ©parĂ©es.

Les anomalies chromosomiques

RedoutĂ©es par beaucoup de parents, les anomalies chromosomiques peuvent ĂȘtre repĂ©rĂ©es dĂšs la dixiĂšme semaine de grossesse, notamment avec la mesure de la clartĂ© nucale. La plus connue est la trisomie 21. Il existe aussi les trisomies 13 et 18 qui touchent en moyenne trois grossesses sur 1 000 chez les femmes ayant moins de 40 ans. De rĂ©centes Ă©tudes ont montrĂ© un lien avec l’ñge avancĂ© du pĂšre Ă©galement. Le manque de chromosomes sexuels, plus connu comme la monosomie, est encore assez rare. Certains couples Ă  risque peuvent recourir au test gĂ©nĂ©tique.

Certaines malformations sont opérables à la naissance

Si l’imperforation de l’anus reste trĂšs rare, elle est trĂšs vite prise en main de nos jours. Les mĂ©decins percent la fine membrane qui obstrue l’ouverture anale peu aprĂšs la naissance.

Les malformations cardiovasculaires, qui touchent prĂšs de 15 % des bĂ©bĂ©s, sont traitĂ©es au cas par cas. Qu’elle soit inguinale ou ombilicale, une hernie peut-ĂȘtre traitĂ©e sans intervention chirurgicale. Dans les deux cas, une petite boule apparaĂźt Ă  chaque fois que le bĂ©bĂ© s’agite ou pleure. Mais c’est seulement quand la boule grossit et qu’elle cause des douleurs qu’il y a lieu de s’inquiĂ©ter. Les problĂšmes de pieds sont courants chez les nouveau-nĂ©s, mais la plupart disparaissent avec l’apprentissage de la marche. Le plus connu est le pied bot, qui touche un bĂ©bĂ© sur 800.

Le bec de liĂšvre touche un enfant sur 1 000 en Europe et dans un tiers des cas, il est associĂ© Ă  d’autres malformations. Cette anomalie est repĂ©rable dĂšs le sixiĂšme mois de grossesse et s’opĂšre dĂšs la premiĂšre annĂ©e du bĂ©bĂ©. Il existe plusieurs anomalies et mutations gĂ©nĂ©tiques qui passent presque inaperçues.

D’autres malformations nĂ©cessitent des interventions chirurgicales. MĂȘme si la mĂ©decine ne peut empĂȘcher ces anomalies, elle peut les dĂ©tecter bien avant la naissance, donnant ainsi aux parents le temps de se faire Ă  la situation et d’y remĂ©dier quand cela est possible.

À lire absolument

Laisser un commentaire