Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Pourquoi 75% des Français ne considĂšrent pas l’alcool comme un danger pour bĂ©bĂ© ?

Pourquoi 75% des Français ne considĂšrent pas l’alcool comme un danger pour bĂ©bĂ© ?

©Santé Publique France/Twitter

À l’occasion de la JournĂ©e mondiale de sensibilisation au syndrome d’alcoolisation fƓtale qui se tient ce vendredi 9 septembre 2016 (comme tous les 9 septembre depuis 1999), une campagne de communication rappelle la rĂšgle : zĂ©ro alcool durant la grossesse. En effet, quand une femme enceinte boit durant la grossesse, il peut y avoir des rĂ©percussions graves sur bĂ©bĂ©. Et un mĂ©decin ou tout autre professionnel de la santĂ© ne cessera de le rĂ©pĂ©ter : une femme enceinte ne doit en aucun cas consommer de l’alcool.

Boire de l’alcool durant la grossesse n’est pas sans danger, car Ă  chaque verre avalĂ© par la future maman, bĂ©bĂ© lui aussi trinque car l’alcool passe au travers de la paroi du placenta pour l’atteindre. Le souci, c’est que son foie est trop immature pour gĂ©rer cet apport d’alcool.
L’alcool pendant la grossesse augmente aussi les risques de fausses couches et de malformations mais l’alcool durant la grossesse peut Ă©galement entraĂźner un retard mental, de l’autisme ainsi que des troubles du comportement chez le bĂ©bĂ© ou, parfois, bien plus tard, pendant l’enfance. En effet, en mars 2016, l’AcadĂ©mie nationale de mĂ©decine nous informait que, chaque annĂ©e encore, 8 000 enfants viennent au monde mal formĂ©s ou avec des troubles du comportement.

Qu’est-ce que le syndrome de l’alcoolisation fƓtale ?

Le syndrome d’alcoolisation fƓtale reprĂ©sente, selon SantĂ©-MĂ©decine, « le plus sĂ©vĂšre effet sur l’enfant de la consommation d’alcool par la mĂšre durant la grossesse ». Cela se traduit par des troubles psychiques, du comportement chez l’enfant avec une difficultĂ© d’apprentissage, de mĂ©morisation, d’attention mais aussi par des anomalies sur le visage de l’enfant. Ce syndrome est la principale cause non gĂ©nĂ©tique de handicap mental pour un enfant.

Un quart des Français seulement considĂšre que la consommation d’alcool est dangereuse pour bĂ©bĂ©

Si le compte Twitter SantĂ© Publique France rappelle les effets nĂ©fastes de boire de l’alcool durant la grossesse, il montre également une enquĂȘte publiĂ©e en 2015 et rĂ©alisĂ©e par l’Institut national de prĂ©vention et d’Ă©ducation pour la santĂ© (Inpes) (qui a fusionnĂ© avec deux autres organismes pour donner SantĂ© Publique France). À la question : « Quelle est la quantitĂ© d’alcool qu’une femme enceinte peut consommer sans prendre de risque pour son bĂ©bĂ© ? », seulement 25% des Français ont donnĂ© la bonne rĂ©ponse, Ă  savoir : « Aucune. Il n’existe pas de consommation d’alcool sans risque pour le bĂ©bĂ© ».

Le but alors de SantĂ© Publique France, en collaboration avec la Mission interministĂ©rielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mildeca), est de « rappeler (…) la nĂ©cessitĂ© d’adopter le rĂ©flexe zĂ©ro alcool pendant la grossesse ». Plusieurs dĂ©pliants de questions courantes sur ce sujet seront alors distribuĂ©s chez les professionnels de santĂ© entre septembre et novembre, des annonces seront mises dans des magazines spĂ©cialisĂ©s dans la famille, mais aussi dans les blogs consacrĂ©s Ă  la maternitĂ©. Alors rappelez-vous bien : « Vous buvez un peu, il boit beaucoup ». Et puis, neuf mois c’est vite passĂ© non ? Alors vaut mieux s’abstenir, pour le bien de votre petit bout qui grandit en vous.

À lire absolument

Laisser un commentaire