Quelle contraception après l’accouchement ?

Les grossesses non désirées qui surgissent peu de temps après un accouchement sont fréquentes. Environ 10% des femmes réussissent à ovuler très rapidement, c’est-à-dire dans les premières semaines après leur départ de la maternité. Il n’y a pas de reprise de l’ovulation avant le 21e jour après l’accouchement : une contraception n’est donc pas nécessaire avant ce délai. A l’inverse, à partir du 21e jour, il existe un retour de fertilité et une contraception devient donc nécessaire si le couple ne désire pas un autre enfant dans l’immédiat. Pour éviter les risques de grossesse successive il existe plusieurs moyens de contraception, on fait le point.

Le choix de la contraception après l’accouchement

Généralement il est conseillé de choisir sa contraception avant l’accouchement car une fois le bébé arrivé, on ne pense plus à cela. Pour la plupart vous l’avez sans doute déjà choisi avec votre médecin, mais pour les autres, sachez qu’il y a des moyens différents selon que vous allaitez votre enfant ou non.

Quelles contraception si vous allaitez votre enfant ?

La méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée, dite la méthode MAMA, est un contraceptif naturel mais jusqu’à ce que bébé atteigne ses 6 mois si vous respectez ces quelques indications contraignantes : vous devez allaiter votre bébé de manière exclusive, c’est-à-dire jour et nuit à la demande, avec 6 à 10 tétées par jour et uniquement si vos règles sont absentes pendant cette période, ce qui n’est pas le cas pour toutes les femmes. Il ne faut pas plus de 6 heures entre deux tétées la nuit, pas plus de 4 heures le jour. Si ces conditions sont respectées, l’allaitement bloque l’ovulation mais nous n’avons aucun moyen de savoir lorsque celle-ci revient. Il faut donc être vigilante.

Si l’allaitement n’est pas exclusif plusieurs méthodes de contraception s’offrent à vous

Vous pouvez opter pour la pilule microprogestative qui est à commencer 3 semaines après la date de l’accouchement. La pause d’un implant après 3 semaines est également un moyen efficace qui ne compromet pas l’allaitement et est sans danger pour le bébé.Un stérilet en cuivre ou hormonal peut être posé 4 semaines après l’accouchement, sauf en cas de césarienne où il faut attendre 3 mois. Le médecin ou la sage-femme peut vous poser le stérilet lors de la visite post-natale qui se situe en règle générale entre la 6ème et la 8ème semaine après l’accouchement. Le stérilet n’a aucune répercutions sur l’allaitement et peut être retiré à tout moment si vous désirez une seconde grossesse. Il n’affecte en aucun cas la fertilité ultérieure.

Si vous n’allaitez pas votre enfant

Selon l’OMS, vous pouvez reprendre votre contraception estroprogestative habituelle 21 jours après l’accouchement si vous ne présentez aucune contre-indication. Cependant, qu’il s’agisse de la pilule, de l’anneau ou du patch, il est préférable de ne pas les utiliser dans les 42 jours qui suivent. Les risques de phlébite sont plus importants après un accouchement, mieux vaut les minimiser.


L’utilisation des préservatifs est donc vivement conseillée durant toute cette période. Le spermicide peut aussi être une alternative à la contraception post-grossesse, il est à renouveler à chaque fois qu’il y a rapport sexuel.

Le stérilet peut être posé 4 à 6 semaines après un accouchement que vous allaitiez ou non.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire