Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » 10 choses qu’on avait promis de ne pas faire quand on Ă©tait enceinte et pourtant…

10 choses qu’on avait promis de ne pas faire quand on Ă©tait enceinte et pourtant…

Les hormones en Ă©bullition et dĂ©bordante d’enthousiasme, une femme enceinte qui se projette a tendance Ă  idĂ©aliser la mĂšre qu’elle sera. Son enfant sera nĂ©cessairement le plus beau, le plus intelligent, le mieux habillĂ©, ce qui implique qu’elle sera tour Ă  tour la meilleure cuisiniĂšre, la meilleure couturiĂšre et le meilleur professeur. Seulement voilĂ , BĂ©bĂ© arrivĂ©, l’Ă©puisement, le manque de temps, et facteur non nĂ©gligeable, ces grands yeux Ă©tonnĂ©s qui vous fixent, accusateurs, Ă  la moindre remontrance, font s’envoler ces bonnes rĂ©solutions aussi vite qu’elles sont arrivĂ©es… FlorilĂšge ces petites choses qu’on s’Ă©tait promis de faire mais en fait…

maman cool promesse enceinte gif

Enceinte, vous vous Ă©tiez promis…

 …de ne jamais mettre votre enfant devant la tĂ©lĂ©. Et pourtant…

Votre fils, que vous voyez dĂ©jĂ  polytechnicien, ministre, ne passera pas des heures Ă  se ramollir le cervelet devant la tĂ©lĂ©. Sauf que… Dimanche matin, lendemain de soirĂ©e bien arrosĂ©e : vous n’avez pas les yeux en face des trous et vous retrouvez contre toute attente Ă  utiliser le mĂȘme stratagĂšme que les autres mamans. Et d’inciter votre gamin avec un air Ă©tonné : « Tiens chĂ©ri, c’est pas le dessin animĂ© que tu adores ? ». Et quand le dimanche matin s’Ă©tend jusqu’au lundi soir, qui se transforme en mardi soir, votre loulou finit par connaĂźtre le programme tĂ©lé par cƓur.

… de lui prĂ©parer de bons petits plats. Et pourtant…

Pleine de bonne volontĂ©, la femme enceinte s’imagine des talents qu’elle n’a pas. Elle s’improvise, dans sa tĂȘte, chef-cuisinier, sauvant son bĂ©bĂ© des griffes acĂ©rĂ©es du rĂšgne de la malbouffe. Sauf que, lĂ  encore, manque de temps, fatigue, et avouons-le, flemmingite aiguĂ«, dissuadent vite les plus motivĂ©es. Alors pour se donner bonne conscience, vous investirez dans le haut de gamme du pot pour bĂ©bĂ©.  AprĂšs tout, votre bĂ©bĂ© aura toute la vie pour s’Ă©veiller aux saveurs culinaires, vous, vous n’avez pas la soirĂ©e devant vous. Mais peut-ĂȘtre que chĂ©ri pourrait tester ses talents culinaires non ?

… de ne jamais lui donner la tĂ©tine. Et pourtant…

Forte de longues heures passĂ©es sur Internet, du temps oĂč vous Ă©tiez bloquĂ©e au lit, gonflĂ©e comme un ballon de baudruche, vous ĂȘtes parfaitement informĂ©e sur la tĂ©tine, notamment sur les jolies dents de lapin qu’elle inflige Ă  ceux qui ont le malheur de tĂ©ter un peu trop. Oui, vous savez tout ça, mais c’est tellement pratique. Pouf, en un instant, l’ĂȘtre braillard se transforme en petit angelot silencieux sitĂŽt ce bout de plastique dans la bouche. L’idĂ©al pour une soirĂ©e tranquille !

… de le  laisser en contact avec toute la famille. Et pourtant…

Elle vous enquiquine cette belle-mĂšre Ă  toujours vouloir voir votre bĂ©bĂ©. Vous ĂȘtes possessive-limite jalouse, et supportez mal qu’on touche Ă  la prunelle de vos yeux. Alors s’il s’agit, en plus, de cette belle-mĂšre Ă©touffante… Vous traĂźnez du pied. Quitte Ă  le garder un peu pour vous, une semaine de plus…

…de ne jamais user de la menace avec votre enfant. Et pourtant…

Sans tomber dans le rĂšgne de l’enfant roi, vous privilĂ©giez une Ă©ducation « cool », dĂ©nuĂ©e de toute menace de punition, de mensonges Ă©hontĂ©s visant Ă  faire peur, et autres rĂ©fĂ©rences au PĂšre Fouettard, Ă  la vilaine sorciĂšre ou Ă  l’affreuse voisine du troisiĂšme Ă©tage. Et pourtant, oui, vous, mĂšre du XXIĂšme siĂšcle, vous entendez dire, au cours d’une grosse crise : « Si tu n’arrĂȘtes pas ça immĂ©diatement, je te rends au magasin moi ! » ou encore « Si Ă  trois tu n’as pas mis cette chaussure, j’ai entendu qu’un vilain monsieur barbu allait venir te chercher pour te mettre au coin ».

…de ne jamais l’oublier. Et pourtant…

Tout le monde a le souvenir d’avoir, une fois, Ă©tĂ© oubliĂ© Ă  la crĂšche, Ă  l’Ă©cole, par une maman dĂ©bordĂ©e et confuse. Tout le monde a le souvenir d’avoir regardĂ© ce mĂȘme parent d’un air accusateur. Vous ne ferez  pas partie de ces parents indignes, capables d’oublier pendant une demi-heure le fruit de leurs entrailles. Vous n’en faites pas partie… jusqu’au jour oĂč, en virĂ©e shopping avec la copine Isa, entre deux potins et un Coca en terrasse, n’ayons pas peur des mots : vous oubliez votre enfant. Vous aussi aurez droit au regard plein de remontrances de la maĂźtresse d’Ă©cole et des autres parents, persuadĂ©s, eux aussi, que ça ne leur arrivera jamais. Jusqu’au jour oĂč…

… de le laisser se dĂ©brouiller seul. Et pourtant…

PremiĂšre rĂšgle Ă  noter en rouge dans le cahier de la maman en herbe : laisser son enfant se dĂ©brouiller. De crainte qu’il ne devienne un vĂ©ritable tyran domestique, vous ne voulez pas trop materner votre loulou, ni trop vous mĂȘler de ce qui se passe dans la cour de rĂ©crĂ©ation. Et pourtant, quand la maĂźtresse vous apprend qu’il s’est battu avec son copain Ryan, vous ĂȘtes la premiĂšre Ă  monter au crĂ©neau et Ă  vous prendre, au choix, pour une brute Ă©paisse : « Si tu touches Ă  un cheveu de mon gosse, je te casse la figure. » ou pour une personne trĂšs haut placĂ©e : « Je connais des gens tu sais, alors fais gaffe. »

…de ne jamais cĂ©der Ă  ses caprices. Et pourtant…

Que ce soit dans un magasin, le soir quand il vous demande pour la Ă©niĂšme fois de dormir entre vous deux ou quand il refuse de manger deux soirs de suite son petit pot Ă  la carotte, une mĂȘme rĂšgle vous passe par la tĂȘte. Je ne dois pas cĂ©der, je ne dois pas cĂ©der, je ne dois pas… Votre loulou ayant la capacitĂ© d’insister trĂšs longtemps, comme tout le monde, vous finissez par cĂ©der, par lui faire une place dans votre lit, par lui acheter sa troisiĂšme poupĂ©e du mois ou par lui faire des frites au lieu des carottes…

… de rester femme et pas seulement maman. Et pourtant…

Difficile de rester sexy, ou mĂȘme de songer Ă  l’ĂȘtre, quand vous avez cinq heures de sommeil dans les pattes, huit heures de travail, et que votre prioritĂ© dans la vie est le changement des couches sales. Alors vous troquez la petite robe contre la salopette, le string contre le maxi-short, et repoussez au lendemain l’idĂ©e de faire des galipettes avec votre homme.

…de ne pas ĂȘtre une maman dĂ©bile. Et pourtant…

Devant cette petite bouille craquante, vous ne pouvez pas vous empĂȘcher de penser que c’est le plus beau du monde. Et pourtant, mĂȘme si vous trouvez ça horripilant chez les autres, vous ne pouvez vous empĂȘcher de l’appeler « Mon amour de sucre d’orge, mon petit lapin des Ăźles que j’aime trĂšs fort ». Et pourtant, et malgrĂ© toutes vos bonnes rĂ©solutions, vous ne pouvez vous empĂȘcher de lui demander dix fois par jour de vous dire « Je t’aime ».

maman gaga gif

Alors oui, c’est bien de vouloir remporter le concours de la meilleure maman, mais n’oubliez pas, qu’au-delĂ  des principes figĂ©s, ĂȘtre maman, c’est avant tout du quotidien et ce n’est pas Ă©vident tous les jours, on fait de son mieux !

À lire absolument