Neufmois.fr » Ma Grossesse » Vitamine B9 : c’est avant la grossesse que c’est important !

Vitamine B9 : c’est avant la grossesse que c’est important !

Une carence en acide folique (B9) peut avoir des consĂ©quences lourdes sur le fƓtus : malformations mais aussi handicaps trĂšs lourds, dont le spina bifida. Pour prĂ©venir les anomalies de fermeture du tube neural (AFTN), il faut impĂ©rativement prendre une supplĂ©mentation en acide folique au minimum un mois avant de concevoir bĂ©bĂ© et si possible trois mois avant.

Dans certains pays (USA, Canada
), les farines sont enrichies en vitamine B9 afin d’éviter la carence dans la population fĂ©minine en Ăąge de procrĂ©er. Ainsi, on se supplĂ©mente sans mĂȘme le savoir. Et apparemment ce ne serait pas un mal ! « Aujourd’hui, le nombre de femmes en Ăąge de procrĂ©er qui se supplĂ©mente avant la conception est trĂšs anecdotique », regrette le Pr Michel Zerah, neurochirurgien qui a opĂ©rĂ© en 2014 pour la premiĂšre fois en France un fƓtus atteint de spina bidifa. « La carence en vitamine B9 est Ă  l’origine de cette pathologie qui provoque de trĂšs lourds handicaps et, a mini, des malformations du type fente palatine », explique-t-il. C’est pendant les premiĂšres semaines de conception que se joue l’essentiel de la prĂ©vention. Pour le spina bifida, avant le 28e jour de conception, quand s’effectue la fermeture du tube neural. Se supplĂ©menter dĂšs qu’on se sait enceinte, c’est Ă©videmment trop tard, puisque le fƓtus a dĂ©jĂ  15 jours et ce n’est pas en 13 jours que les effets de la carence vont pouvoir ĂȘtre neutralisĂ©s.

Quelles conséquences si on est carencée en B9 ?

En cas de carence, la fermeture du tube neural (qui contient la moelle Ă©piniĂšre et qui va permettre la formation et la croissance du cerveau) se fait mal ou pas du tout, et de ce niveau de non-fermeture dĂ©pendra l’importance des atteintes sur le fƓtus.

Ces anomalies graves sont rĂ©vĂ©lĂ©es lors de la seconde Ă©chographie, dite morphologique. « Dans 90% des cas, les couples choisissent une interruption mĂ©dicale de grossesse, mais pour les 10% qui ne s’y rĂ©signent pas pour diffĂ©rentes raisons, notamment religieuses, ce qui est tout Ă  fait respectable, la situation est difficile car l’enfant va naĂźtre avec des handicaps parfois lourds », souligne le neurochirurgien.

Aujourd’hui, il est possible d’opĂ©rer ces anomalies de fermeture du tube neural pendant la grossesse. « Mais il ne faut pas se leurrer, l’opĂ©ration telle qu’elle est pratiquĂ©e aujourd’hui ne guĂ©rit pas, simplement elle amĂ©liore d’un grade le niveau de handicap », conclut le neurochirurgien pour qui la solution consiste en une meilleure prĂ©vention : « Il faut impĂ©rativement que la femme en dĂ©sir d’enfant prenne une supplĂ©mentation en vitamine B9 pendant plusieurs semaines avant la conception, idĂ©alement pendant trois mois avant de concevoir le bĂ©bé ».

À lire absolument

Laisser un commentaire