Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Le tabac pourrait nuire Ă  l’ADN du bĂ©bĂ©

Le tabac pourrait nuire Ă  l’ADN du bĂ©bĂ©

Vous vous ĂȘtes toujours demandĂ© quels Ă©taient les risques rĂ©els liĂ©s au tabac pour le bĂ©bĂ© pendant la grossesse ? Les Ă©tudes dĂ©montrent qu’il est effectivement dĂ©conseillĂ© de fumer pendant la grossesse. Cela peut causer des dommages au fƓtus, mais aussi Ă  l’enfant plus tard (retard de croissance par exemple, ce qui explique que les bĂ©bĂ©s de fumeuses sont parfois plus petits, problĂšmes de dĂ©veloppement psychomoteur ou cognitif et infections respiratoires pour l’enfant, ou encore risque plus grand d’ĂȘtre dĂ©pendant Ă  la nicotine…). Une rĂ©cente Ă©tude a Ă©galement dĂ©montrĂ© que le tabac pouvait nuire Ă  l’ADN du foetus.

Comment en est-on venu Ă  cette conclusion ?

Pour cette Ă©tude amĂ©ricaine publiĂ©e dans la revue Environmental health perspectives, les scientifiques ont analysĂ© le sang de 889 nouveau-nĂ©s. Un tiers des bĂ©bĂ©s avaient une mĂšre ayant confiĂ© avoir fumĂ© lors du premier trimestre. Les nourrissons dont les mĂšres avaient fumĂ© ont prĂ©sentĂ© des changements Ă©pigĂ©nĂ©tiques (des modifications qui concernent les gĂšnes) de leur ADN, contrairement aux autres bĂ©bĂ©s. Des altĂ©rations de 100 rĂ©gions diffĂ©rentes de gĂšnes ont Ă©tĂ© ainsi dĂ©couvertes. Ce sont principalement les gĂšnes impliquĂ©s dans les problĂšmes citĂ©s plus haut : dĂ©veloppement du fƓtus, addiction Ă  la nicotine…

Cette Ă©tude confirme donc de façon tangible que le tabac durant la grossesse a de rĂ©els effets nĂ©gatifs sur le futur bĂ©bĂ©. Les chercheurs se fĂ©licitent d’ailleurs que leur travail rejoigne et confirme les prĂ©cĂ©dentes Ă©tudes sur le sujet qui Ă©taient Ă  dĂ©velopper.

Cependant, l’Ă©tude ne dit pas si ces effets sur le bĂ©bĂ© resteront au long terme : est-ce qu’un enfant plus ĂągĂ© peut-il encore souffrir des effets du tabac ? Et si le tabac est le seul responsable dans cette modification d’ADN des bĂ©bĂ©s, d’aprĂšs Valerie Knopik, directrice du dĂ©partement de gĂ©nĂ©tique comportementale de l’hĂŽpital de Rhode Island (États-Unis). En effet, l’air que l’on respire ou la nourriture que l’on mange pourraient Ă©galement ĂȘtre en cause, d’aprĂšs les scientifiques. Les recherches doivent donc ĂȘtre poursuivies.

Rassurez-vous cependant, il existe aujourd’hui des consultations anti-tabac pour les femmes enceintes. Ces aides peuvent ainsi vous permettre de stopper ou de diminuer considĂ©rablement votre consommation de cigarettes. Il n’est jamais trop tard ! Courage !

À lire absolument