Neufmois.fr » Ma Grossesse » DĂ©ni de grossesse, toxoplasmose, ma grossesse ne fĂ»t pas des plus simples Ă  gĂ©rer…

DĂ©ni de grossesse, toxoplasmose, ma grossesse ne fĂ»t pas des plus simples Ă  gĂ©rer…

Coucou la communautĂ© de Neuf Mois, moi c’est Amandine, maman d’une petite Jade et je tenais Ă  vous faire part de mon tĂ©moignage car j’avais besoin de vous raconter le dĂ©roulement et les alĂ©as de ma terrible grossesse, pourquoi ça a Ă©tĂ© dur pour moi.

Tout a commencé par un déni de grossesse

J’ai attendu trĂšs longtemps ma petite Jade ! J’ai dĂ» Ă©galement passer par de nombreuses Ă©tapes aussi angoissantes qu’extĂ©nuantes tout au long de ma grossesse avant de tenir ma chĂ©rie dans mes bras. AprĂšs 3 ans de tentatives pour avoir un bĂ©bĂ©, le tout accompagnĂ© de traitements mĂ©dicamenteux, je n’arrivais pas Ă  ĂȘtre enceinte. Le mot « Ă©chec » raisonnait sans cesse dans ma tĂȘte. Ma grossesse a Ă©tĂ© courte mais tellement stressante… Tout d’abord je tiens Ă  vous expliquer pourquoi j’emploie le terme  » courte » :  j’ai rĂ©ussi malgrĂ© ma forte envie d’avoir un bĂ©bĂ©, Ă  faire un dĂ©ni de grossesse , et ce, durant mes 4 premiers mois de grossesse …
NĂ©anmoins, quand mon compagnon et moi avons enfin appris la nouvelle, nous Ă©tions les futurs parents les plus heureux du monde. Au dĂ©but, tout a Ă©tĂ© trĂšs vite. J’ai fait des tests, puis des prises de sang, en passant par les Ă©chographies. J’Ă©tais ravie d’apprendre que j’Ă©tais enceinte d’une petite princesse. Toutes ces bonnes nouvelles ont Ă©tĂ© annoncĂ©es en deux semaines seulement.

J’apprends que j’ai contractĂ© la toxoplasmose

Quelques jours plus tard, je me rends à ma premiĂšre visite pour faire le point avec ma sage-femme. Cependant, on m’explique que je dois d’abord voir un gynĂ©cologue. C’est Ă  cet instant que j’ai un mauvais pressentiment et je comprends qu’il y a un problĂšme. Le gynĂ©cologue vient me chercher en salle d’attente. On se dirige vers son bureau, puis il pose ma main sur mon  épaule et m’annonce calmement : « on a reçu vos rĂ©sultats, vous avez fait une sĂ©roconversion « .  Ni une ni deux, il m’explique grossiĂšrement que j’ai contractĂ© la toxoplasmose (maladie infectieuse due Ă  un parasite qui peut provoquer des complications fƓtales chez les femmes enceintes, non immunisĂ©es).
J’ai l’impression que tout autour de moi s’Ă©croule et que je ne vais pas m’en sortir. A cette pĂ©riode, j’Ă©tais en formation avec une personne malentendante qui avait ce handicap Ă  cause de la contraction de la toxoplasmose (transmise par sa maman lorsqu’elle Ă©tait enceinte). De plus, mon mĂ©decin a Ă©té trĂšs maladroit et s’est permis de me faire la morale… A ce moment-lĂ , j’Ă©tais suivi dans une maternitĂ© de niveau 1 (elle accueille les futures mamans dont la grossesse ne prĂ©sente a priori aucun risque) et ce mĂȘme mĂ©decin m’explique qu’il veut transfĂ©rer mon dossier dans une autre maternitĂ©… il n’avait aucun tact !
Le lendemain, je retourne dans ce mĂȘme hĂŽpital car j’ai rendez-vous avec un professeur, rendez-vous pris selon les conseils avisĂ©s de ma sage-femme. Ce dernier se veut beaucoup plus rassurant et m’explique plus clairement que mon bĂ©bĂ© n’a pas nĂ©cessairement contractĂ© la toxoplasmose.

Enfin une nouvelle (presque) rassurante

Au cours des semaines qui suivent, je fais plusieurs prises de sang qui confirment que j’ai bien contractĂ© la toxoplasmose durant mon premier trimestre de grossesse. C’est une « chance » car la transmission est rare en dĂ©but de grossesse. Ce n’est que lorsque mon dossier est transfĂ©rĂ© que j’ai droit Ă  une amniocentĂšse, afin d’ĂȘtre fixĂ©. RĂ©sultat : 10 jours plus tard, mon bĂ©bĂ© va bien, mais un suivi est indispensable jusqu’Ă  ses un an tout de mĂȘme. Les mĂ©decins restent confiants malgrĂ© tout et me donnent envie d’y croire.
Mon compagnon et moi rĂ©ussissons Ă  nous dĂ©tendre et Ă  profiter de ma grossesse. Mais arrive la 30Ăšme semaine pleine de chamboulements. J’ai les mains qui me grattent ainsi que les pieds. Ça a l’air anodin Ă  premiĂšre vue mais je m’inquiĂšte. De nature trĂšs stressĂ©e, je fais un tour sur Internet. Ça n’arrange pas les choses. Je cours chez mon mĂ©decin traitant et lui demande de me prescrire une prise de sang. Celui-ci me rit au nez mais accepte de me la prescrire.

Mon bébé est en danger

Je ne reçois aucun rĂ©sultat aprĂšs 5 jours d’attente. La situation devenait insupportable. Mon compagnon finit par aller le chercher Ă  la pharmacie. Nous Ă©tions tout de mĂȘme confiants mais mon mĂ©decin traitant ne m’avait pas appelĂ© alors qu’il Ă©tait dĂ©jĂ  19 heures.
J’ouvre l’enveloppe et je me rends compte que mes taux sont multipliĂ©s par 10 par rapport Ă  la normale. Mon compagnon m’emmĂšne directement aux urgences. Mon diagnostic est confirmĂ© : Cholestase gravidique. Mon foie ne supporte pas ma grossesse et risque d’empoisonner mon bĂ©bĂ© en ne faisant plus son travail correctement. C’est ainsi que j’ai Ă©tĂ© suivie toutes les semaines dans deux hĂŽpitaux, deux fois par semaine. Tout Ă©tait prĂ©vu : monitoring , tests d’urine, prises de sang pour mon foie… J’arrive tout de mĂȘme à tenir le coup jusqu’Ă  la fin de ma grossesse, bien qu’un diabĂšte gestationnel soit venu gentiment s’incruster…

Plus de peur que de mal

Comme mon bĂ©bĂ© Ă©tait en siĂšge, ma cĂ©sarienne Ă©tait prĂ©vue Ă  39 semaines. Mais, mon loulou en a dĂ©cidĂ© autrement car une semaine avant la cĂ©sarienne, il a rompu la poche des eaux. Heureusement, aujourd’hui tout va bien. J’ai quand mĂȘme trĂšs mal vĂ©cu ma grossesse qui s’est avĂ©rĂ©e ĂȘtre pour le moins pĂ©rilleuse.
Je n’ai pas pris un gramme, au contraire j’ai mĂȘme perdu 6 kilos durant ma grossesse. Mon dĂ©sir Ă©tait que cet accouchement magique se passe par voie basse mais mon accouchement sans risque s’est trĂšs bien passĂ©. J’ai allaitĂ© ma petite Jade durant les 3 premiers mois.  Nous sommes trĂšs fusionnelles toutes les deux !

À lire absolument