Se rendre au travail enceinte : toutes les règles de sécurité et de bien-être à respecter !

Dur dur de prendre les transports quand on est enceinte ? Jusqu’au 7ème mois de grossesse, vous n’aurez pas le choix (sauf contre-indication liée à votre état), il va falloir traîner votre bidon jusqu’à votre lieu de travail. Mais heureusement, Neuf Mois vous donne les bons conseils pour vous aider à mieux vivre les transports pendant votre grossesse.

Enceinte, quelques précautions prendre si j’utilise le bus ou le train ?

Si vous vous rendez au travail en bus ou en train, évitez le plus possible les heures d’affluence, quitte à partir un peu plus tôt le matin et un peu plus tard le soir. Utilisez le temps d’attente pour vous relaxer dans un lieu calme. Il arrive aussi quelque fois que les secousses, la foule, les odeurs provoquent des nausées. Pensez donc à avoir toujours sur vous, de quoi grignote. Cela pourra éventuellement les faire passer. Et fourrez votre nez dans un mouchoir parfumé avec une fragrance que vous supportez sans peine.

Les très longs trajets quotidiens ne sont pas toujours la panacée, vous vous en doutez : parlez-en à votre médecin si vous avez des doute. N’oubliez pas de vous laver les mains une fois arrivée, pour éviter toute contamination par des germes.

Enceinte, comment gérer mes déplacements en voiture ?

Si vous prenez la voiture chaque jour pour vous rendre sur votre lieu de travail, évitez également les heures où le trafic est dense, et où vous risquez de vous retrouver dans des embouteillages. Si cela arrivait, pensez à bien fermer vos fenêtres et vos bouches d’aérations afin de ne pas respirer trop de gaz d’échappement. Maintenez bien votre ceinture de sécurité, même si celle-ci vous gêne, en prenant soin de disposer un passant d’aisance au niveau des hanches et un autre sur l’épaule.

Enceinte, quelles précautions prendre si je voyage en avion ?

Il peut arriver que vous soyez obligée de prendre l’avion pendant votre grossesse pour des déplacements professionnels. Certains médecins le déconseillent au premier trimestre de grossesse, en particulier si vous avez déjà fait une fausse couche. Il suffit alors de produire à votre employeur un certificat médical pour en être dispensée durant ces premières semaines. Ensuite, si vous vivez mal ces vols et que vous êtes encline aux nausées après le premier trimestre, vous pouvez respirer de l’essence florale d’achillée millefeuille (essence interdite durant le premier trimestre). De même, passé le 7ème voire le 6ème mois, certaines compagnies d’avion refuseront votre embarquement en raison des risques d’accouchement. De plus, le risque de problèmes circulatoires est réel (phlébite…). Renseignez-vous auprès de votre compagnie pour connaître les modalités d’embarquement (certificat médical…) et surtout suivez à la lettre les recommandations de votre médecin. Ces quelques conseils et recommandations pourront vous aider à mieux vivre vos trajets.


Toutefois, si vous avez déjà fait une ou plusieurs fausses couches, si votre col est ouvert et/ou si vous avez déjà donné naissance à un bébé prématuré, mieux vaut en parler à votre gynécologue. De longs trajets répétés pourraient être gênants pour le bon déroulement de votre grossesse.

Source : Votre grossesse au naturel de Claire Gillman aux éditions Marabout.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire