Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Pourquoi déclenche-t-on un accouchement ?

  • Pourquoi déclenche-t-on un accouchement ?
  • A partir de quand déclenche-t-on un accouchement ?
  • Est-ce que le déclenchement peut être imposé ?
  • Y-a-t-il un risque de déclencher un accouchement ?
  • Existe-t-il un risque hémorragique si on déclenche un accouchement ?
  • Quelles sont les différentes méthodes pour déclencher un accouchement ?
  • Déclencher un accouchement par l'acupuncture c’est possible ?
  • Déclencher un accouchement si le col est fermé c’est possible ?
  • Le déclenchement de convenance, ça existe ?
  • Comment se passe un déclenchement d’accouchement ?
  • Est-ce qu’on peut accoucher sans péridurale si on est déclenché ?
  • A-t-on le droit de manger avant d’être déclenché ?
  • Est-ce douloureux de se faire déclencher ?
  • Est-ce qu’on a des contractions quand on déclenche un accouchement ?
  • Si on me déclenche, comment de temps va durer le travail de l’accouchement ?
  • Être déclenché évite-t-il d’avoir une césarienne ?
  • Quelle surveillance pour un accouchement déclenché ?
  • Est-ce qu’il existe des méthodes naturelles pour déclencher un accouchement ?
  • Le déclenchement à l'italienne c'est quoi ?
  • Quels sont les effets secondaires d’un accouchement déclenché ?
  • Comment se passe l’après accouchement quand on est déclenché ?
  • Quelle surveillance après l’accouchement ?
  • Quelles séquelles pour mon bébé si je suis déclenchée ?
  • Dans quels cas le déclenchement est-il contre-indiqué ?
  • Dans quels cas on peut attendre avant de déclencher l'accouchement ?
  • Est-ce qu'on peut me déclencher si je fais de l'hypertension pendant ma grossesse ?
  • Je fais du diabète gestationnel, va-t-on devoir me déclencher ?
  • Je fais du diabète depuis avant ma grossesse, va-t-il falloir me déclencher ?
  • L'ostéopathie peut-il aider au déclenchement de l'accouchement ?
  • Le yoga peut-il permettre de déclencher un accouchement ?
  • Quelles conséquences psychologiques sur la maman qui est déclenchée ?Si je suis déclenchée, comment vais-je accoucher de mon bébé ?
  • Comment se passe la phase d’expulsion ?
  • Comment se passe la délivrance ?

Plusieurs raisons peuvent pousser les médecins à déclencher un accouchement. Certes, il s’agit d’un procédé purement médical mais d’un autre côté, il consiste à donner un coup de pouce à la nature pour aider bébé à pointer son nez quand il y en a besoin. Déclencher un accouchement, parlons-en dans cet article.

Pourquoi déclenche-t-on un accouchement ?

Plusieurs raisons peuvent pousser votre médecin à recourir au déclenchement artificiel de l’accouchement, comme quand le terme est dépassé (à 41 semaines d’aménorrhée + 6 jours selon l’HAS) ou à 41 semaines si la surveillance de la femme enceinte n’est plus possible. Dans le cas de grossesses gémellaire, le déclenchement doit se faire plus tôt, à 39 semaines. en cas de rupture prématurée des membranes. D’autres cas de figures peuvent aussi obliger le médecin à intervenir. Chez la mère, en cas de pré-éclampsie, l’accouchement doit être déclenché. Des antécédents d’accouchement rapide peuvent également être une indication de déclenchement. Chez le fœtus, l’arrêt de croissance peut être une indication de déclenchement. D’autres situations comme un diabète compliqué ou une hypertension artérielle compliquée par exemple peuvent aussi être des situations ou un déclenchement est préférable, dans tous les cas c’est l’équipe pluridisciplinaire qui se prononcera.

A partir de quand déclenche-t-on un accouchement ?

La période du déclenchement de l’accouchement varie d’une patiente à une autre. Chez certaines, elle peut se faire à partir de la 34ème semaine d’aménorrhée mais chez d’autres à la 41ème semaine où le terme est déjà dépassé.

Est-ce que le déclenchement peut être imposé ?

La situation diffère d’une femme à une autre. Il se peut que le déclenchement soit imposé, quand la vie de la mère ou l’enfant est en jeu. Parfois le déclenchement peut être discuté avec la patiente s’il existe d’autres alternatives qui ne mettent pas la vie de la mère ou de l’enfant en danger (surveillance accrue…).

Y-a-t-il un risque de déclencher un accouchement ?

Le déclenchement d’un accouchement pour raisons médicales est toujours effectué pour éviter un problème grave. C’est un acte médical, forcément il existe des risques mais ceux-ci sont très faibles en regard de ce qu’il pourrait advenir si le déclenchement n’était pas effectué. Le déclenchement peut cependant augmenter les contractions ou arrêter la dilatation du col, ce qui peut nécessiter une césarienne.

Existe-t-il un risque hémorragique si on déclenche un accouchement ?

La plupart du temps, le déclenchement d’un accouchement en lui-même ne présente pas de risque d’hémorragie. D’ailleurs, une surveillance minutieuse de la mère et du fœtus semble capitale lorsqu’on effectue ce type d’intervention. La seule raison qui pourrait engendrer un risque d’hémorragie est qu’il y ait rupture soudaine de l’utérus, provoquée vraisemblablement par une autre cause mais pas par le déclenchement en question.

Quelles sont les différentes méthodes pour déclencher un accouchement ?

Plusieurs méthodes peuvent être adoptées pour réaliser un déclenchement artificiel de l’accouchement :

L’ocytocine

L’ocytocine est une hormone naturelle qui stimule le travail. Lorsqu’elle est en quantité insuffisante, la sage-femme en injecte par voie intraveineuse pour déclencher les contractions.

Les prostaglandines E2

L’application du gel de prostaglandines est la seconde méthode utilisée par les médecins pour déclencher l’accouchement. Ce gel est s’utilise par voie intra-vaginale pour amincir le col, favoriser ainsi sa maturation et déclencher les contractions.

Le décollement des membranes

Le décollement des membranes consiste à provoquer le travail, il peut être effectué quand le déclenchement ne doit pas se faire de façon urgente. Ce type de décollement n’est pas associé à une augmentation d’infections, néanmoins cette méthode peut entraîner des saignements lorsque le médecin effectue des touchers vaginaux. Le consentement de la mère est donc nécessaire avant de le réaliser.

La sonde de Foley

Bien que la sonde de Foley soit souvent utilisée pour un drainage post-opératoire ou pour l’évacuation de l’urine chez les personnes souffrant de rétention vésicale, cette méthode peut être éventuellement utilisée dans le déclenchement de l’accouchement mais ce n’est pas une méthode recommandée. Il existe des contre-indications absolues comme une insertion placentaire basse. Le médecin introduit la sonde dans le col de l’utérus pour le rendre mature. Une pression est exercée pour activer la dilatation, décoller les membranes et entraîner les contractions.

Déclencher un accouchement par l’acupuncture c’est possible ?

L’efficacité de l’acupuncture reste encore à voir et il n’y a pas d’études pour l’instant prouvant l’intérêt de son utilisation.

Déclencher un accouchement si le col est fermé c’est possible ?

Si la grossesse est à terme mais que le col est fermé, il est tout à fait possible de déclencher l’accouchement afin de garantir la maturation du col. La technique efficace en cas de col fermé est surtout l’usage du gel de prostaglandines qui va provoquer une modification du col utérin.

Le déclenchement de convenance, ça existe ?

La réponse est oui. Le déclenchement dit convenance existe et est choisi pour des raisons organisationnelles. Il est d’ailleurs aussi appelé accouchement programmé. Toutefois, il y a des conditions à respecter avant de le faire. La future maman doit être en fin de grossesse, au moins à 39 SA, le fœtus doit être en bonne santé et le col doit être est tout à fait prêt pour la dilatation. Les raisons pour lesquelles la future maman et le médecin optent pour cette méthode sont nombreuses. Nous pouvons citer par exemple la fatigue de la mère durant la grossesse, la domiciliation de celle-ci qui se situe très loin de la maternité, les obligations professionnelles du conjoint, les problèmes familiaux, etc…

Comment se passe un déclenchement d’accouchement ?

Le déroulement d’un déclenchement d’accouchement dépend de la situation. Si la future maman choisit le déclenchement de convenance, elle doit expliquer à son gynécologue au préalable les raisons qui la poussent à le faire. Par ailleurs, si le déclenchement est une décision médicale urgente, le médecin a le devoir d’expliquer ce choix à la future maman et à son conjoint. En pratique, une date est à définir pour le déclenchement. La future maman arrive à l’hôpital à jeun et conduit à la salle de travail pour subir le procédé. Après avoir installé le monitoring, le médecin va informer la patiente des différentes méthodes possibles et effectue une perfusion d’ocytocine associée à une rupture de la poche des eaux ou un décollement des membranes. Si le col n’est pas mûr, le médecin est dans l’obligation d’utiliser d’autres méthodes comme les prostaglandines Si le déclenchement est réussi, le col est alors dilaté et l’accouchement se passe normalement. Dans le cas contraire, le médecin est contraint à pratiquer une césarienne.

Est-ce qu’on peut accoucher sans péridurale si on est déclenchée ?

Généralement, la péridurale est proposée d’emblée par le médecin. En effet, les contractions sont très souvent plus douloureuses après l’utilisation d’ocytocine.

A-t-on le droit de manger avant d’être déclenchée ?

Comme toute intervention médicale, la personne qui va être déclenchée ne doit pas manger avant le procédé. Elle arrive à l’hôpital à jeun.

Est-ce douloureux de se faire déclencher ?

C’est l’effet du produit qui provoquera une grande douleur, notamment le travail avec contractions répétitives. Le décollement des membranes peut également être désagréable.

Est-ce qu’on a des contractions quand on déclenche un accouchement ?

On déclenche un accouchement pour ramollir le col de l’utérus puis pour provoquer les contractions. La future maman doit donc s’attendre à ressentir de fortes contractions lorsque le médicament fera son effet. La péridurale est proposée par le médecin pour amoindrir cette sensation de douleurs.

Si on me déclenche, comment de temps va durer le travail de l’accouchement ?

Le temps du travail de l’accouchement n’est pas déterminé mais selon les spécialistes et les femmes qui l’ont déjà subies, le travail n’est pas forcément plus rapide et peut être long et les contractions plus douloureuses. Cela peut prendre des heures après l’injection ou l’application de la méthode sélectionnée.

Être déclenchée évite-t-il d’avoir une césarienne ?

Etre déclenchée n’évite pas la césarienne malheureusement. Si la méthode échoue, c’est-à-dire que le col n’est pas ramolli ni dilaté, et que les contractions et le travail n’arrivent pas, il est fort probable que le médecin soit obligé de pratiquer une césarienne.

Quelle surveillance pour un accouchement déclenché ?

Quelle que soit la méthode utilisée, déclencher un accouchement nécessite une surveillance méticuleuse de la femme et du fœtus. Pour éviter les mauvaises surprises, le déclenchement doit se faire dans la salle de travail ou mieux, à proximité d’une salle de césarienne. Il est formellement interdit de le réaliser dans la chambre de l’hôpital.

Est-ce qu’il existe des méthodes naturelles pour déclencher un accouchement ?

Les méthodes naturelles pour déclencher un accouchement ne manquent pas. Mais que sait-on de leur efficacité ?

Les relations sexuelles

Les relations sexuelles sont très conseillées lorsque la grossesse arrive à son terme. Le bienfait du sperme connu pour sa richesse en prostaglandines est très bénéfiques pour le col de l’utérus. La stimulation des seins favoriserait également l’activité de l’utérus et favoriserait la sécrétion d’ocytocine.

Les méthodes de grand-mère

On entend par méthodes de grand-mère le ménage, la marche (sans se fatiguer pour éviter de s’épuiser avant l’accouchement et surtout à éviter si vous avez des contre-indications), le bain chaud. Il n’y a pas de mal à les pratiquer car non seulement elles donnent de la force à la mère pour affronter l’accouchement, mais en parallèle, elles ne sont pas néfastes pour la santé du fœtus.

Le déclenchement à l’italienne c’est quoi ?

Le déclenchement à l’italienne est défini librement par « faire l’amour ». On l’a appelé ainsi car les Italiens sont réputés être des personnes « lovers » qui adorent faire l’amour. Selon les recherches scientifiques, le fait de faire l’amour durant la grossesse détend la femme, favorise la sécrétion d’ocytocine et déclenchera ainsi le travail.

Quels sont les effets secondaires d’un accouchement déclenché ?

Le déclenchement augmente le risque de césarienne mais il est souvent réalisé pour raisons médicales et le bénéfice est largement au dessus de ce risque. Très peu d’études montrent à ce jour les effets secondaires du déclenchement.

Comment se passe l’après accouchement quand on est déclenchée ?

L’après accouchement est un soulagement autant pour la mère que pour l’équipe médicale. Bébé est enfin là et on peut dire que c’est la fin d’un combat. Toutes les femmes subissant un déclenchement de l’accouchement ou une césarienne ne doivent pas craindre que la relation qui se tisse avec leur bébé en soit affectée. Comme dans un accouchement normal, cette relation mère/enfant reste fusionnelle et affectueuse.

Quelle surveillance après l’accouchement ?

Après l’accouchement, la maman et le bébé sont obligés de rester deux heures dans la salle de travail pour être surveillés de près. Ensuite, ils sont installés dans leur chambre et y restent quelques jours en observation. C’est un procédé de routine pour avoir un œil bienveillant sur leur santé et pour s’assurer qu’ils vont bien, surtout après le déclenchement. La durée d’hospitalisation est de 3 jours pour un accouchement par voie basse et 5-6 jours pour un accouchement par césarienne.

Quelles séquelles pour mon bébé si je suis déclenchée ?

Si le procédé se passe bien, le bébé ne portera pas de séquelles après l’accouchement. Cependant, il faut noter que les contractions très intenses engendrées par le déclenchement pourraient l’avoir perturbé durant l’accouchement. Cela ne provoque pas de séquelles mais son rythme cardiaque doit être surveillé de près.


Dans quels cas le déclenchement est-il contre-indiqué ?

Le déclenchement n’est pas idéal pour toutes les femmes ayant déjà subi une césarienne lors d’une naissance précédente. Selon certains obstétriciens, cette méthode pourrait leur causer une rupture utérine. Il est également défendu en cas d’accouchement a priori compliqué où l’accouchement pas voie vaginale est contre-indiquée.

Dans quels cas peut-on attendre avant de déclencher l’accouchement ?

Le déclenchement de l’accouchement est mis en attente au cas où un danger ou un risque d’agression du fœtus et de la mère est noté. Une évaluation est alors effectuée par l’obstétricien qui va contrôler la position de la tête du bébé et le degré de dilation du col de la mère. Si les conditions sont favorables, le déclenchement est lancé. Dans le cas contraire, le procédé peut être reporté, voire annulé.

Est-ce qu’on peut me déclencher si je fais de l’hypertension pendant ma grossesse ?

L’hypertension maternelle est une des raisons qui peuvent amener les médecins à provoquer un accouchement. Le déclenchement est indiqué pour éviter de compliquer l’hypertension au cours de l’accouchement.

Je fais du diabète gestationnel, va-t-on devoir me déclencher ?

Le déclenchement peut être réalisé chez les mères diabétiques à condition que bébé se soit développé normalement jusqu’à la 38ème semaine.

Je faisais du diabète avant ma grossesse, va-t-il falloir me déclencher ?

Le déclenchement n’est pas toujours indiqué dans le cas du diabète préexistant c’est-à-dire depuis et avant la grossesse. Le médecin adapte le procédé au cas par cas et en fonction des complications enregistrées. Le déclenchement du travail est alors effectué entre la 38ème et la 40ème semaine.

L’ostéopathie peut-il aider au déclenchement de l’accouchement ?

L’ostéopathie peut effectivement « aider » au déclenchement de l’accouchement et non provoquer l’accouchement en tant que tel. Son but va être surtout de faciliter la descente du bébé. L’ostéopathe effectuera une pression sur le col utérin et stimulera les contractions.

Le yoga peut-il permettre de déclencher un accouchement ?

Non, le yoga ne déclenche pas un accouchement mais plutôt le travail avant l’accouchement. Certaines poses du yoga comme la pose du papillon auraient un effet sur le déclenchement du travail. Mais attention à ne pas réaliser de positions dangereuses.

Quelles conséquences psychologiques sur la maman qui est déclenchée ?

Avant toute chose, il faut savoir que le déclenchement est bénéfique autant pour la maman que pour le bébé. La maman pourrait avoir peur au tout début du processus mais après l’accouchement, elle sera heureuse comme toutes les mères qui viennent d’avoir leur bébé. Dans le cas où l’accouchement s’est passé difficilement, le risque de stress post-traumatique est tout à fait possible. Pour y remédier, la mère devra demander de l’aide à son entourage et à des professionnels de la santé. Il est important de parler après l’accouchement pour évacuer, n’hésitez pas à vous faire aider psychologiquement par un professionnel.

Si je suis déclenchée, comment vais-je accoucher de mon bébé ?

Lorsque le processus de déclenchement est lancé, la mère doit se préparer à affronter les trois phases de l’accouchement : le travail, la phase d’expulsion et la phase de délivrance. L’accouchement quand il ne s’agit pas d’une césarienne est identique à un accouchement classique.

Comment se passe la phase d’expulsion ?

Pendant la phase d’expulsion, le col de l’utérus est complètement ouvert à 10 cm et les contractions sont plus proches et plus douloureuses (supérieures aux contractions normales car il s’agit d’un accouchement déclenché). Si la maman a opté pour la péridurale, ces contractions seront réduites ou éliminées. Toute la phase d’expulsion que ce soit un accouchement normal ou déclenché peut durer dans les 10 à 20 minutes maximum.

Comment se passe la délivrance ?

La phase de délivrance équivaut à la fin de l’accouchement, c’est-à-dire que bébé est là et qu’il ne reste plus qu’à expulser le placenta et les membranes. Dans le cadre d’un accouchement déclenché, cette dernière phase doit être placée sous haute surveillance afin d’éviter toute complication.

Sources :

HAS

Revmed.ch

 New England Journal of Medicine

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Vertbaudet) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire