Rupture des membranes

Qu’est-ce que la rupture des membranes ?

On parle de rupture des membranes lorsque la poche des eaux, qui protège le fœtus dans l’utérus, se rompt ou se fissure avant le début du travail. La poche des eaux peut se rompre spontanément et naturellement, ou de manière artificielle, c’est-à-dire que c’est le professionnel de santé qui encadre votre accouchement qui s’en charge.

Pourquoi la rupture des membranes est-elle importante ?

La plupart du temps, les membranes amniotiques (la poche des eaux) se rompent spontanément, souvent vers la fin de la dilatation. La rupture de la poche des eaux peut être artificielle. Elle permet d’accélérer le travail si elle est pratiquée au bon moment, c’est-à-dire après l’engagement du bébé dans le bassin. La sage-femme introduit alors sa main dans le vagin et utilise un crochet spécial pour percer la poche. Ce geste ne provoque aucune douleur lorsque les membranes ne sont pas innervées (le plus souvent, rassurez-vous !). L’accouchement est déclenché au bout de 24 heures si le travail ne vient pas.

En savoir plus sur la rupture des membranes

La rupture de la poche des eaux peut être prématurée. C’est-à-dire qu’elle survient avant le terme. On dit prématuré parce qu’elle précède le travail et l’accouchement et qu’il n’ y a pas de contractions. Plus la rupture a lieu tôt dans la grossesse, plus c’est inquiétant car cela annonce une menace d’accouchement très prématuré. L’ hospitalisation est alors inévitable (parfois à domicile) et le repos alité obligatoire.  sEn effet, même si le liquide amniotique se renouvelle en permanence, il faut malgré tout limiter les pertes en gardant la position allongée. La surveillance peut durer plusieurs semaines.

Rendez-vous sur nos articles pour en savoir plus sur la rupture des membranes

Le décollement de membranes pour déclencher le travail, c’est vraiment nécessaire ?

6 signes qui annoncent que l’accouchement est pour bientôt