Téléchargez l'application Neuf Mois
Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

L’ocytocine, l’hormone qu’il vous faut pour faire face à la dépression post-partum

  • L'ocytocine, qu'est-ce-que c'est ?
  • L'ocytocine, favorable à la guérison de la dépression
  • La dépression post-natale, une maladie à soigner au plus vite
ocytocine

La dépression post-natale, également appelée post-partum touche de nombreuses femmes. Selon un article écrit par une chercheuse de Newcastle, cela s’expliquerait par une carence en ocytocine. Et si on y remédiait en faisant le plein ?

L’ocytocine, qu’est-ce-que c’est ?

Egalement appelée « hormone de l’amour », l’ocytocine relie la mère à son bébé. Elle provoque ou stimule les contractions de l’utérus lors de l’accouchement. Ensuite, elle permet également la formation du lait maternel. Mais il semblerait qu’on puisse l’utiliser pour soigner  la dépression post-natale. Il s’agit d’une pathologie différente du baby blues. Non détectée et traitée, elle peut durer plusieurs mois. Pour arriver à cette conclusion, le médecin Beth Mah, de l’université de Newcastle basée en Australie, a analysé 33 études portant sur le traitement de la dépression post-natale. Elle a ensuite étudié les effets de l’ocytocine sur le couple après accouchement. Le médecin a  déclaré : « Par rapport aux autres mères, les femmes déprimées interagissent avec leurs nourrissons avec moins de sensibilité, le sentiment d’être moins compétentes et elles s’orientent moins les pratiques parentales recommandées. »

L’ocytocine, favorable à la guérison de la dépression

Sur les 33 études, 13 ont montré que des niveaux élevés de cette hormone seraient favorables à la relation entre la maman et son bébé. Egalement, 2 ont dévoilé que si le niveau d’ocytocine était inférieur à la moyenne, les symptômes dépressifs risquaient plus fortement d’apparaître. Mais bien que cette hormone soit très favorable quant à la guérison de la mère dans sa dépression post-natale, elle n’est pourtant pas le traitement en soi. A ce sujet, le médecin Beth Mah, principale auteur de l’étude, a expliqué : « L’ocytocine est potentiellement utile pour améliorer les comportements parentaux des mères souffrant de dépression post-natale », avant d’ajouter : « Mais de nouvelles recherches sont nécessaires pour établir la sécurité d’un traitement en raison de son impact incertain sur l’humeur maternelle. »


La dépression post-natale, une maladie à soigner au plus vite

A savoir que, selon la revue médicale, la dépression post-natale touche  de 10 à 20% des femmes. Selon la santé de la patiente, un professionnel peut facilement la soigner. La dépression est une maladie à prendre au sérieux, et surtout celle-ci car elle peut menacer la santé ainsi que la sécurité du bébé. En effet, la mère peut alors se désintéresser de son bébé et ne pas s’en occuper. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte comme le fait de se sentir seule, connaître des problèmes d’argent, mais aussi avoir déjà vécu une dépression avant sa grossesse. Généralement, avant une dépression post-partum, il y a le baby blues dans les jours qui suivent la naissance. Pour le baby-blues, la rémission est rapide, mais si cela persiste, on entrera alors dans un cas de dépression, à faire soigner au plus vite. A l’aide de l’ocytocine ?

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Bemini) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire