Bébé n’arrive pas : quand faut-il consulter ?

Jeunes, amoureux et avec une libido satisfaisante… et pourquoi bébé ne s’annonce toujours pas ? Au bout de combien de temps faut-il consulter ? Y-a-t’il un problème de fertilité dans votre couple ?

Consulter en prévention

Si rien ne presse en raison de votre jeune âge, en revanche, pour la femme approchant de la quarantaine, le délai de conception étant en moyenne de deux ans, mieux vaut consulter en prévention.

En effet, si elle attend que les deux années soient écoulées pour consulter, elle aura alors 40 ans, ses chances de conception seront plus faibles et la limite d’âge pour la prise en charge de la procréation médicalement assistée presque atteinte (NDLR, 43 ans mais parfois 42 ans dans certains centres).

En général, il est donc conseillé de consulter au bout de deux ans pour les couples entre 30 et 35 ans et d’un an pour les couples plus âgés. Avant cette période, l’inquiétude n’est souvent pas justifiée.

En revanche…

En revanche, s’il existe au sein du couple un antécédent médical, il vaut mieux consulter pour en discuter avec le gynécologue. Par exemple, si la mère d’un des deux adultes du couple a pris du Distilbène, si le père de l’homme a eu des troubles de la fertilité, si l’homme a subi des chocs testiculaires ou a eu les oreillons tardivement…


Qui consulter ?

Le premier interlocuteur peut être le médecin traitant ou le gynécologue habituel, à condition qu’ils aient l’habitude de traiter les troubles de la fertilité. Certains traitements comme les stimulations ovariennes, pourtant réputés légers, ne doivent pas être administrés sans une surveillance adaptée par des spécialistes.

Quels que soient le bilan et les thérapies envisagées, ils pourront être reconsidérés par l’équipe de médecins spécialisés dans la PMA qui prendra le couple en charge après échec du suivi médical simple.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire