Un bébé après la pilule, ça prend combien de temps ?

Après avoir pris la pilule pendant plusieurs années, nous sommes nombreuses à nous demander combien de mois après l’arrêt du contraceptif, ce bébé tant désiré sera en route. D’ailleurs, faut-il quelques mois avant de programmer les rapports dans la bonne période de fertilité ? Les cycles vont-ils revenir comme avant, permettant ce calcul facile de la fenêtre de fertilité mensuelle ? Comment ça se passe ? Eh bien on vous dit tout ici, avec l’aide de Céline Albentosa, sage-femme libérale à Paris.

Après la pilule, quels délais pour retrouver un cycle naturel ?

L’arrêt de la pilule peut vous provoquer différentes sensations : joie, angoisse, excitation ou encore appréhension. Il faut savoir que plus vous serez détendue, plus vous favoriserez vos chances de conception. En règle générale, il n’y a pas vraiment de délai à respecter avant de tenter de faire un enfant. Toutefois, le retour du cycle normal peut prendre quelques mois. Patience… Mais parfois, tout s’enclenche très vite. Les mystères de la nature…

Des cycles irréguliers, c’est possible ?

Eh oui, parfois. A l’arrêt de la pilule, il faut attendre le retour d’au moins un cycle « normal » avant d’espérer avoir fait un bébé. Une fois votre cycle régularisé, vous pouvez espérer chaque mois la bonne nouvelle. Cependant, gardez en tête que nous ne sommes pas toutes les mêmes. En fonction de notre rythme biologique et du type de pilule prise, le retour à la normale peut être plus ou moins long.

Si certaines femmes brandissent fièrement un test de grossesse positif juste après avoir arrêté la pilule, d’autres doivent au contraire attendre plusieurs mois et gérer des cycles un peu capricieux. Certains cycles peuvent en effet être plus longs ou plus courts que d’habitude, le temps que le corps trouve son équilibre et retrouve son fonctionnement naturel. Les spécialistes s’accordent à dire qu’une grossesse peut très bien se déclarer dès le premier cycle.

Mais si vous voulez faire bonne pioche, il va falloir planifier les rapports durant la « fenêtre » de fertilité, soit entre le 10e et le 15e jour de votre cycle. Ça fait un peu amour sur rendez-vous, mais de vous à moi, vous connaissez une autre manière de faire un bébé sous la couette qu’entre le 10e et le 15e jour du mois ? A moins que vous ne soyez adepte de l’amour tous les jours (bravo pour votre fougue et votre énergie !), il va falloir compter sur vos doigts ou programmer une alarme sur votre smartphone.

Faut-il consulter avant de faire bébé

Oui, c’est mieux, c’est même conseillé par la Faculté. Profitez du premier cycle où vous éviterez les rapports dans la période fertile pour faire le point sur votre santé. La fameuse consultation pré-conceptionnelle, vous vous rappelez ? Allez consulter une sage-femme libérale (le délai de rendez-vous est plus court et ces professionnelles de santé sont formées au suivi gynécologique des femmes en bonne santé et des grossesses à bas risques) ou un gynécologue si vous préférez. Quelques petits examens ne seront pas de trop, ainsi que la prise d’acide folique, cette fameuse vitamine B9 indispensable pendant le premier mois de gestation (et les deux mois précédents pour combler les carences) pour éviter le spina bifida et d’autres surprises inattendues.


Certains vaccins peuvent être faits avant la grossesse, ceci pour veiller à la bonne santé de bébé. Si vous n’êtes pas vaccinée contre la rubéole, c’est plus prudent de le faire car cette maladie, contractée pendant la grossesse, peut causer de graves infirmités au bébé. N’oubliez pas la coqueluche : cette maladie très grave pour les nourrissons leur est souvent transmise dans les premières semaines après la naissance par leurs proches : parents, grands-parents, oncles et tantes. Mieux vaut que toute la famille proche soit vaccinée ou à jour de ses rappels (c’est le cas des personnels soignants à la maternité).

Une fois le débriefe fait sur votre santé, sur les examens de dépistage nécessaires, eh bien, il n’y a plus qu’à… Mais même si on programme un bébé sur rendez-vous (rappelez-vous ces fameux 10e à 15e jour), il n’est pas inutile d’y mettre une bonne dose de romantisme ! Inventez des rendez-vous amoureux, planifiez des congés à ces dates fatidiques et évadez-vous dans un petit cocon qui favorise les élans amoureux. Ou tout simplement, restez chez vous, mais soignez le décor, l’ambiance… et les préliminaires.

Bref, faites l’amour, pas un concours agricole de reproduction ! Autrement dit oubliez les enjeux et laissez le cœur et le désir parler… Vous nous enverrez le faire-part, promis ?

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire