Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus grossesse » Se faire vacciner enceinte contre la coqueluche serait « sans danger » pour bĂ©bĂ© et maman

Se faire vacciner enceinte contre la coqueluche serait « sans danger » pour bĂ©bĂ© et maman

En France, on attend que le bĂ©bĂ© ait deux mois pour le vacciner contre la coqueluche et on propose Ă  la maman la vaccination pour elle dĂšs l’accouchement afin de protĂ©ger bĂ©bĂ©. Aux USA, la vaccination est possible au dernier trimestre de la grossesse. Mais des scientifiques amĂ©ricains de l’UniversitĂ© du Texas aux États-Unis, ont souhaitĂ© savoir si le fait de se faire vacciner durant la grossesse pouvait avoir un impact sur la santĂ© du bĂ©bĂ© et celle de la mĂšre. RĂ©ponse ? Non.

PubliĂ©e dans le journal mĂ©dical Human Vaccines & Immunotherapeutics, cette Ă©tude a donc analysĂ© les donnĂ©es de 1759 naissances survenues aux États-Unis. Les scientifiques ont ensuite Ă©tudiĂ© l’Ă©tat de santĂ© du bĂ©bĂ© ainsi que de la mĂšre, en tenant compte de nombreuses pathologies. Outre-Atlantique, il est tout Ă  fait possible de se faire vacciner contre la coqueluche Ă©tant enceinte. En effet, le vaccin se rĂ©alise entre la 27Ăšme et la 36Ăšme semaine de grossesse. Ainsi, le vaccin Tdap (qui comprend Ă©galement la diphtĂ©rie, le tĂ©tanos et la coqueluche) va permettre Ă  la future maman de dĂ©velopper des anticorps qui va les transmettre au fƓtus par le placenta.

La coqueluche, qu’est-ce que c’est ?

La coqueluche est une infection respiratoire qui est trĂšs contagieuse, qui peut contaminer les bĂ©bĂ©s. Pour ces derniers, la maladie est trĂšs dangereuse, jusqu’Ă  ĂȘtre mortelle. Cette maladie, provoquĂ©e par une bactĂ©rie (la Bordetella pertussis), se caractĂ©rise par de violentes quintes de toux, une difficultĂ© Ă  respirer, des vomissements.

Vacciner contre la coqueluche durant la grossesse diminuerait les accouchements par césarienne

Pour les scientifiques amĂ©ricains c’est Ă©vident : une femme enceinte qui se fait vacciner durant sa grossesse ne met pas en danger la santĂ© de son bĂ©bĂ©, ni la sienne. Dans leur rapport, ils ont d’ailleurs Ă©crit : « Nous pouvons aujourd’hui affirmer que le vaccin Tdap est sans danger pour la mĂšre comme pour l’enfant. » Mais ce n’est pas tout, d’aprĂšs les rĂ©sultats, les femmes qui ont acceptĂ© de se faire vacciner durant leur grossesse couraient moins de risques d’accoucher par cĂ©sarienne que la moyenne.

Et en France ?

En France, les femmes doivent attendre de mettre au monde leur bĂ©bĂ© afin de se faire vacciner contre la coqueluche. En ce qui concerne la vaccination de leur petit bout, elle ne se fera pas avant l’Ăąge de 2 mois avec des rappels fixĂ©s Ă  16-18 mois, 11-13 ans et 27-28 ans. Mais toujours est-il qu’un bĂ©bĂ© peut ĂȘtre contaminĂ© par la maladie au cours de ses deux premiers  mois, la plupart du temps par ses proches, parents, grands-parents, fratrie. D’oĂč la recommandation, depuis quelques annĂ©es, d’effectuer les rappels pour les grands-parents, les parents et les personnels soignants au contact de bĂ©bĂ©s.

Alors qu’aux États-Unis mais aussi en Belgique, les mĂ©decins prĂ©conisent de vacciner la femme enceinte contre la coqueluche, la France s’y oppose toujours et renvoie la vaccination aprĂšs l’accouchement. La question est pourquoi ? A ce sujet, le Pr Franck Perrotin, a donnĂ© son Ă©clairage au magazine Neuf Mois : « Je pense qu’il s’agit surtout de notre sacro-saint principe de prĂ©caution plus que tout autre argument scientifique. » Mais, souligne-t-il, il ne faut pas perdre de vue qu’une politique d’information en cours de grossesse s’est largement dĂ©veloppĂ©e ces derniĂšres annĂ©es permettant aux femmes enceintes de se faire vacciner dĂšs aprĂšs l’accouchement, ainsi que les proches parents pour Ă©viter d’exposer le nourrisson Ă  la maladie. Et de prĂ©ciser que la couverture vaccinale est en train d’augmenter de façon notable, traduisant l’adhĂ©sion des professionnels de santĂ© et des familles Ă  cette stratĂ©gie de prĂ©vention.

À lire absolument

Laisser un commentaire