Se faire vacciner enceinte contre la coqueluche serait « sans danger » pour bébé et maman, et même bénéfique

En France, on attend que le bébé ait deux mois pour le vacciner contre la coqueluche et on propose à la maman la vaccination pour elle dès l’accouchement afin de protéger bébé. Aux USA, la vaccination est possible au dernier trimestre de la grossesse. En effet, une étude américaine a récemment démontré qu’il était absolument sans danger de se faire vacciner contre la coqueluche pendant la grossesse.Mais des scientifiques américains ont également cherché a savoir quel était le meilleur moment pour se faire vacciner contre la coqueluche pour permettre à bébé d’être protégé au mieux, car la vaccination de la femme enceinte pourrait permettre de transmettre au fœtus les anticorps nécessaires pour se défendre à la naissance contre la bactérie pathogène.

La coqueluche, qu’est-ce que c’est ?

La coqueluche est une infection respiratoire qui est très contagieuse, qui peut contaminer les bébés. Pour ces derniers, la maladie est très dangereuse, jusqu’à être mortelle. Cette maladie, provoquée par une bactérie (la Bordetella pertussis), se caractérise par de violentes quintes de toux, une difficulté à respirer, des vomissements.

Vacciner contre la coqueluche durant la grossesse permettrait à bébé de mieux se défendre contre le pathogène

Pour les scientifiques américains c’est évident : une femme enceinte qui se fait vacciner durant sa grossesse ne met pas en danger la santé de son bébé, ni la sienne. Les chercheurs de l’université du Texas ont ainsi cherché à connaître le meilleur moment pour se faire vacciner contre la coqueluche afin de protéger au mieux bébé. En effet, le vaccin contre la coqueluche doit être administré à partie de 2 mois, ce qui laisse le nourrisson quelques semaines sans protection. Vacciner les femmes lors du troisième trimestre de grossesse pourrait ainsi permettre d’augmenter significativement les taux d’anticorps anti-coquelucheux chez les nourrissons. Les chercheurs ont donc étudié plus de 600 grossesses et nouveaux nés. Le taux d’anticorps serait optimal si la femme enceinte se fait vacciner entre 27eme et la 30eme semaine de grossesse, soit au début du troisième trimestre.

Et en France ?

En France, les femmes doivent attendre de mettre au monde leur bébé afin de se faire vacciner contre la coqueluche. En ce qui concerne la vaccination de leur petit bout, elle ne se fera pas avant l’âge de 2 mois avec des rappels fixés à 16-18 mois, 11-13 ans et 27-28 ans. Mais toujours est-il qu’un bébé peut être contaminé par la maladie au cours de ses deux premiers  mois, la plupart du temps par ses proches, parents, grands-parents, fratrie. D’où la recommandation, depuis quelques années, d’effectuer les rappels pour les grands-parents, les parents et les personnels soignants au contact de bébés.


Alors qu’aux États-Unis mais aussi en Belgique, les médecins préconisent de vacciner la femme enceinte contre la coqueluche, la France s’y oppose toujours et renvoie la vaccination après l’accouchement. La question est pourquoi ? A ce sujet, le Pr Franck Perrotin, a donné son éclairage au magazine Neuf Mois : « Je pense qu’il s’agit surtout de notre sacro-saint principe de précaution plus que tout autre argument scientifique. » Mais, souligne-t-il, il ne faut pas perdre de vue qu’une politique d’information en cours de grossesse s’est largement développée ces dernières années permettant aux femmes enceintes de se faire vacciner dès après l’accouchement, ainsi que les proches parents pour éviter d’exposer le nourrisson à la maladie. Et de préciser que la couverture vaccinale est en train d’augmenter de façon notable, traduisant l’adhésion des professionnels de santé et des familles à cette stratégie de prévention.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire