Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Actus bĂ©bĂ© » Selon cette doula, il est normal que ce papa ait dĂ» payer le peau Ă  peau avec son bĂ©bĂ©…

Selon cette doula, il est normal que ce papa ait dĂ» payer le peau Ă  peau avec son bĂ©bĂ©…

La semaine derniĂšre, nous vous racontions l’histoire incroyable de Ryan Grassley, un papa qui avait payĂ© une facture de 40 dollars, soit environ 35 euros, pour avoir pratiquĂ© le peau Ă  peau avec son petit bout. Rapidement, la photo de la facture, postĂ©e sur le rĂ©seau social Imgur, a fait rĂ©agir de nombreux internautes, s’indignant qu’un hĂŽpital puisse faire facturer le fait de tenir son bĂ©bĂ© dans les bras. Mais pour cette doula qui a souhaitĂ© s’exprimer sur le sujet, ce n’est pas aussi dĂ©raisonnable que cela…

La doula Meaghan Grant s’explique

Personne qui veille sur la future maman, avant, pendant et aprĂšs la naissance du bĂ©bĂ©, la doula n’est pas mĂ©decin, ni sage-femme. Sa prĂ©sence n’est donc pas mĂ©dicale mais permet de servir le cĂŽtĂ© Ă©motionnel et physique, en rassurant la future maman, en la soutenant mais aussi en la guider dans ses choix de jeune parent. C’est ce que fait Meaghan Grant, originaire du Canada. Ayant pris connaissance de l’histoire de Ryan Grassley et de toutes les rĂ©percussions sur les rĂ©seaux sociaux, elle a tenu Ă  donner son avis en postant une publication sur son compte Facebook. C’Ă©tait le 5 octobre dernier. Dans son post, elle n’ a pris le parti des internautes, mais s’est placĂ©e plutĂŽt du cĂŽtĂ© de l’hĂŽpital, expliquant ainsi pourquoi l’Ă©tablissement a facturĂ© le peau Ă  peau Ă  ce jeune papa.

facture pour peau a peau a lhopital

Pour cette doula, il n’est pas « ridicule » de faire payer le peau Ă  peau

Dans son post, elle explique que lors d’un accouchement par cĂ©sarienne, de nombreuses femmes ne sont pas au mieux de leur forme et sont trop fatiguĂ©es pour pratiquer le peau Ă  peau avec bĂ©bĂ©. À ce moment-lĂ , une infirmiĂšre supplĂ©mentaire doit ĂȘtre disponible pour lui venir en aide. Et non, ajoute la doula, cette infirmiĂšre lĂ  n’est alors pas uniquement au service de la jeune maman et de son bĂ©bĂ©, elle a d’autres responsabilitĂ©s et doit s’occuper d’autres patients. Ainsi, s’occuper de plusieurs personnes Ă  la fois oblige Ă  mettre en place plus de personnel disponible dans les locaux, ce qui explique la facturation du peau Ă  peau au papa. Meaghan Grant rejoint alors les explications de la reprĂ©sentante de l’hĂŽpital en question. La reprĂ©sentante avait ainsi expliqué au site amĂ©ricain Huffington Post que le prix de la cĂ©sarienne et du peau Ă  peau Ă©tait justifiĂ© par le fait de faire appel Ă  plus de personnel soignant que pour un accouchement par voie basse.

Mais au lieu de « crier sur le grand mĂ©chant systĂšme hospitalier », la doula propose plutĂŽt aux internautes de voir le cĂŽtĂ© positif des choses. À savoir, reconnaĂźtre Ă  quel point il est bon que l’hĂŽpital propose de pratiquer le peau Ă  peau aprĂšs une cĂ©sarienne, car tous les Ă©tablissements ne le proposent pas.

La publication de la doula Meaghan Grant a semble-t-il eu un franc succĂšs, car Ă  ce jour, elle a Ă©tĂ© partagĂ©e plus de 500 fois et likĂ©e prĂšs de 1000 fois. De nombreux internautes ont ainsi commentĂ© le post, la remerciant d’avoir pris le temps d’expliquer, et racontant, au passage, leurs petites anecdotes et expĂ©riences.

Meaghan-Grant-doula-explique-prix-peau-a-peau-facture-papa

À lire absolument