Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » Les 9 Ă©tapes de l’accouchement par voie basse 

Les 9 Ă©tapes de l’accouchement par voie basse 

Quelques jours ou quelques heures vous sĂ©parent de la rencontre avec votre bĂ©bĂ© et vous angoissez Ă  l’idĂ©e d’accoucher. C’est tout Ă  fait normal. Voici quelques Ă©lĂ©ments de rĂ©ponses pour vous aider Ă  y voir plus clair.

Le jour de l’accouchement vous avez des contractions utĂ©rines intenses et rĂ©guliĂšres. Si elles sont douloureuses ou trĂšs rapprochĂ©es (espacĂ©es de moins de 10 minutes), prenez la direction de la maternitĂ©.
Si vous perdez les eaux, c’est-Ă -dire si vous avez un liquide chaud, blanchĂątre et inodore qui coule entre vos cuisses, partez Ă©galement pour la maternitĂ©. Le dĂ©but de travail va commencer.

L’arrivĂ©e Ă  la maternitĂ©

Vous arrivez à la maternité munie de votre valise de maternité. La sage-femme vous accueille et  vous installe dans une chambre ou en salle de pré-travail. Elle vous donne à remplir un dossier administratif puis vous examine.

Elle contrÎle votre tension artérielle, votre température, vos urines et vos bilans sanguins en vue de la péridurale.


Elle mesure la dilatation de votre col et enregistre vos contractions et les battements du cƓur de votre bĂ©bĂ© via le monitoring.

Si vos contractions sont douloureuses, c’est le moment de mettre en pratique vos cours de prĂ©paration Ă  l’accouchement.

L’équipe mĂ©dicale vous examine rĂ©guliĂšrement pour rester informĂ©e de la progression du travail. Durant ce  moment, vous pouvez choisir la position qui vous est la plus confortable ou dĂ©ambuler dans la chambre, la marche favorisant la descente du bĂ©bĂ©.

La dilatation

La dilatation est la phase la plus longue de l’accouchement : elle peut durer 7 à 8 heures pour un premier accouchement et 4 à 5 heures pour un second.


Les trois premiers centimĂštres sont les plus difficiles Ă  atteindre. Cela reprĂ©sente la moitiĂ© du temps de cette phase. Quand ces trois centimĂštres sont enfin atteints, la sage-femme vous conduit en salle d’accouchement.  Si elle ne s’est pas encore rompue en dĂ©but de travail, la sage femme va rompre elle mĂȘme la poche des eaux.

Vos urines, votre tension artĂ©rielle et votre tempĂ©rature sont Ă  nouveau contrĂŽlĂ©es. AprĂšs vous avoir installĂ©e sur une table allongĂ©e ou assise, la sage-femme vous place de nouveau sous monitoring en plaçant deux capteurs sur votre ventre, l’un pour mesurer les battements du cƓur de votre bĂ©bĂ©, l’autre pour vos contractions.

La perfusion

Si vous souhaitez avoir recours Ă  la pĂ©ridurale, la perfusion est obligatoire. On vous insĂšre un cathĂ©ter gĂ©nĂ©ralement dans la veine de la main. Elle permet de vous injecter du sĂ©rum glucosĂ© (eau + sucre) pour vous aider Ă  tenir pendant un un effort prolongĂ©. Elle permet aussi d’injecter de l’ocytocine lorsque le travail est trop long afin de stimuler les contractions de l’utĂ©rus. Dans tous les cas, la perfusion est un dispositif qui permet d’injecter rapidement ce qu’il faut en cas de complications.

La péridurale

Elle peut ĂȘtre posĂ©e dĂšs le dĂ©but de l’accouchement en cas de contractions trĂšs douloureuses ou  plus tard, bien souvent Ă  3 ou 4 cm de dilatation du col. Le produit met environ 15min Ă  agir et insensibilise la partie infĂ©rieure de votre corps tout en vous gardant Ă©veillĂ©e. L’anesthĂ©siste vous met en position assise ou allongĂ©e sur le cĂŽtĂ© et vous demande d’arrondir le dos. Il vous injecte le produit entre la 3e et 4e vertĂšbre lombaire par le biais d’un cathĂ©ter. La premiĂšre dose administrĂ©e est faible pour vous laisser le maximum de sensations, le cathĂ©ter reste donc en place pour le cas oĂč vous auriez besoin d’une seconde dose.

Durant l’injection, vous devez rester immobile afin que le produit se diffuse et agisse en consĂ©quence sur les nerfs.
Si vous souhaitez accoucher sans pĂ©ridurale, il est conseillĂ© de suivre une prĂ©paration Ă  l’accouchement pour savoir respirer lors des contractions, et d’ĂȘtre accompagnĂ©e par l’équipe mĂ©dicale.

La descente du bébé

Comme dans la plupart des maternitĂ©s, vous serez en position allongĂ©e sur le dos avec les pieds relevĂ©s sur l’étrier. Lorsque la dilatation est terminĂ©e, les contractions se poursuivent et tendent Ă  se rapprocher. Vous pouvez avoir des contractions qui durent un peu moins d’une minute toutes les deux minutes, soit peu de rĂ©pit ! Prenez de longues et grandes inspirations et soufflez doucement pour oxygĂ©ner le muscle qu’est l’utĂ©rus et attĂ©nuer votre anxiĂ©tĂ©. La tĂȘte du bĂ©bĂ© appuie sur le col de l’utĂ©rus pour engager sa descente dans le vagin et passer Ă  travers le bassin.

L’expulsion

Lorsque votre bĂ©bĂ© arrive au niveau de la vulve, vous ressentez une envie irrĂ©sistible de pousser. Tant que le bĂ©bĂ© n’est pas arrivĂ© dans la partie basse du bassin, la sage-femme vous demandera de vous retenir de pousser. Puis, elle vous guidera pour vous dire quand pousser et vous encourager pendant l’effort. Si elle estime que votre pĂ©rinĂ©e n’est pas assez souple pour laisser passer la tĂȘte du bĂ©bĂ© sans se dĂ©chirer, elle pratiquera une Ă©pisiotomie (petite incision des muscles du pĂ©rinĂ©e). L’expulsion de votre bĂ©bĂ© dure entre 10 et 30 minutes.

La naissance

Votre bĂ©bĂ© pointe le bout de son nez ! Une fois sorti, la sage-femme l’enroule dans une couverture pour le poser sur votre poitrine pour un peau Ă  peau magique. C’est la rencontre avec votre bĂ©bĂ©, un moment d’intense Ă©motion.

La délivrance du placenta

15 Ă  20 minutes aprĂšs la naissance de votre bĂ©bĂ©, vous ressentez Ă  nouveau des contractions mais plus faibles que celles de l’accouchement. Elles permettent de dĂ©coller le placenta de l’utĂ©rus.  Votre accouchement est terminĂ©. Si vous avez subi une Ă©pisiotomie, vous serez recousue.Vous restez une ou deux heures sous la surveillance de l’équipe mĂ©dicale dans la salle d’accouchement puis rejoindrez votre chambre avec votre bĂ©bĂ©.


À lire absolument