L’accouchement par césarienne

Les médecins pratiquent une césarienne lorsque l’accouchement par voie basse est impossible ou jugé dangereux pour la mère et/ou l’enfant.

Dans quels cas accoucher par césarienne ?

Une césarienne est programmée si le bassin de la mère est trop étroit pour laisser passer le bébé. La présence d’un placenta praevia (anomalie du placenta), d’un kyste ovarien, d’un fibrome au niveau du col peut également empêcher le passage du bébé. De même, si l’enfant se présente en mauvaise position (par le siège, avec le cordon autour du cou…) ou est trop gros, dans le cas de naissances multiples de plus de deux enfants ou si la mère est malade, qu’elle souffre d’hypertension, de diabète ou d’affection cardiaque, en cas d’incompatibilité des rhésus, la naissance pourra être programmée. D’autres raisons peuvent être invoquées le jour de l’accouchement pour accoucher par césarienne : en cas de poussée d’herpès vaginal afin que le bébé ne soit pas contaminé à la naissance, en cas de prématurité ou si le bébé et la mère souffrent lors de l’accouchement ou encore si le col est insuffisamment dilaté alors que l’accouchement a été provoqué à l’aide de médicaments.

Comment se passe une césarienne ?

La mère est sous péridurale ou dans de très rares cas, sous anesthésie générale si l’accouchement doit se faire de toute urgence. La peau est désinfectée, les poils pubiens et le ventre sont rasés. (Un conseil : épilez-vous avant votre entrée en maternité afin d’éviter une repousse après-rasoir genre hérisson !) La vessie est vidée à l’aide d’une sonde urinaire. Puis le chirurgien incise la peau horizontalement, les muscles, l’abdomen et enfin l’utérus. Le liquide amniotique est aspiré et le bébé est extrait du ventre de sa mère. Cette partie de l’intervention peut prendre dix minutes ! Puis le médecin retire le placenta et la plaie est suturée. Cette dernière étape requiert en moyenne trente minutes.


Après une césarienne

La suite se passe comme une naissance normale. L’enfant est posé sur sa mère et le père peut suivre la sage-femme dans ses soins au nouveau-né. La cicatrice est petite et cachée dans les poils pubiens. La durée d’hospitalisation est un peu plus longue. Les jours qui suivent la césarienne sont douloureux. Néanmoins, il faut essayer de se lever tout en évitant les efforts. Si vous désirez allaiter, ne vous en privez pas et privilégiez la position allongée. La cicatrice vous fera moins souffrir. Et si vous avez eu une césarienne une fois, cela ne signifie pas que ce sera toujours ainsi. Tout dépend des raisons invoquées pour la pratiquer.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire