Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Places en crĂšches : y-a-t-il des favorisĂ©s ?

Places en crÚches : y-a-t-il des favorisés ?

L’Institut National des Études DĂ©mographiques vient de publier une Ă©tude sur l’accĂšs des petits en crĂšche. Certains ont-ils plus de chance d’y accĂ©der ?

A la naissance de leur bout de chou, 32% des parents affirment que la crĂšche est le mode de garde qu’ils prĂ©fĂšrent. Ils estiment que c’est bon pour le dĂ©veloppement de l’enfant, pour sa sociabilitĂ©, et que ça le prĂ©pare Ă  l’entrĂ©e en maternelle, ce qui n’est pas confirmĂ© par les Ă©tudes rĂ©alisĂ©es Ă  l’entrĂ©e en maternelle qui ne notent pas de diffĂ©rences entre les enfants gardĂ©s chez une assistante maternelle et ceux ayant grandi Ă  la crĂšche. Si la crĂšche est le mode de garde le plus prisĂ© des parents, seuls 16% des enfants  non scolarisĂ©s Ă©taient pris en charge en crĂšche en 2011 en raison d’un manque de places. Les parents critiquent Ă©galement les horaires de la crĂšche, pas toujours faciles Ă  gĂ©rer pour des parents qui travaillent.

Certaines régions favorisées

L’Ă©tude explique qu’il est plus facile de trouver une place en crĂšche dans les grandes mĂ©tropoles, surtout Ă  Paris. Dans la capitale, 38% des enfants de moins de 3 ans sont intĂ©grĂ©s en crĂšche, bien plus que les 16% de la moyenne nationale. En zone rurale, les parents trouvent difficilement une crĂšche Ă  proximitĂ©, soit parce qu’une ouverture de crĂšche n’Ă©tait pas une prioritĂ© pour la mairie, soit parce que cela reprĂ©sente un coĂ»t trop Ă©levĂ© pour la collectivitĂ©.

Les enfants nés en automne moins chanceux

Il semblerait que la pĂ©riode de l’annĂ©e de naissance du bĂ©bĂ© influe sur son entrĂ©e en crĂšche ! D’aprĂšs l’Ined, les enfants nĂ©s au automne ont plus de difficultĂ©s Ă  entrer dans une crĂšche. Pourquoi ? Parce que la pĂ©riode de l’annĂ©e oĂč l’on peut trouver le plus grand nombre de places en crĂšche est l’automne, quand les plus grands quittent la crĂšche pour aller Ă  l’Ă©cole. Cette opportunitĂ© favorise plutĂŽt les enfants nĂ©s aux premier et deuxiĂšme trimestre. Quand le bĂ©bĂ© est en Ăąge d’entrer en crĂšche, soit Ă  la fin du congĂ© maternitĂ©, il est plus difficile de lui trouver une place en crĂšche dans le courant de l’annĂ©e.

Les jumeaux, triplés et les cadets favorisés

D’aprĂšs l’Ă©tude, le troisiĂšme enfant d’une famille a plus de chance d’entrer Ă  la crĂšche que ses aĂźnĂ©s, car l’on favorise les familles nombreuses, notamment pour que la maman rĂ©ussisse Ă  garder son travail. Pour la mĂȘme raison, les jumeaux et les triplĂ©s sont plus facilement acceptĂ©s que les enfants issus de naissance simple. Cependant, les enfants issus de familles monoparentales ne sont pas favorisĂ©s par rapport aux enfants vivant avec leurs deux parents.

Situation sociale

Les mĂšres en situation de prĂ©caritĂ© professionnelle ont plus de chance de trouver une place en crĂšche pour leurs enfants, et les enfants nĂ©s de mamans d’origine Ă©trangĂšre sont Ă©galement plus prĂ©sents en crĂšche. Mais l’Ă©tude prĂ©cise que cela est peut-ĂȘtre dĂ» au fait que ces mĂšres prĂ©fĂšrent ce mode de garde-lĂ  plutĂŽt qu’un autre.

Par ailleurs, ces critĂšres sociaux ne s’appliquent pas aux papas.

Et vous, qu’avez-vous choisi comme mode de garde pour votre bout de chou ? Avez-vous pu obtenir le mode de garde que vous souhaitiez ?

À lire absolument