En train de lire
Pendant la grossesse, réduisez le futur asthme de bébé grâce au soleil

Pendant la grossesse, réduisez le futur asthme de bébé grâce au soleil

Selon une étude réalisée par des chercheurs américains dans la revue American Journal of Health Economics, une exposition mesurée au soleil pendant la grossesse permettrait de diminuer les risques d’asthme à la naissance. Surtout au stade du 2ème trimestre de grossesse : 10 minutes par jour suffiraient à faire baisser ce risque de manière considérable grâce au fameux apport en vitamine D. Néanmoins, il ne faut pas oublier les précautions nécessaires lors d’une exposition solaire pour limiter les risques de mélanome malin, cancer de la peau très dangereux, auquel nous sommes tous exposés. Qui plus est, les femmes enceintes risquent en plus de développer des taches pigmentaires inesthétiques.

10 minutes de soleil par jour, une moyenne raisonnable pour les chercheurs

La vitamine D est essentielle pour le corps et surtout en période de grossesse. En effet, la future maman doit se doter d’apports encore plus importants pour fixer le calcium dans l’organisme du bébé. Pour comprendre quelle dose d’ensoleillement est nécessaire, les chercheurs américains de l’université du Kansas ont voulu se concentrer sur le temps d’exposition solaire d’une femme enceinte pour bénéficier des apports vitaux. Ainsi, l’analyse a été portée sur 595 093 personnes afin de déterminer quand et où les bébés asthmatiques étaient nés. Ils ont également mesuré les niveaux d’exposition au soleil selon les différents lieux où résidait la mère. L’enquête s’est surtout focalisée sur le 2ème trimestre de grossesse, période pendant laquelle la vitamine D joue son rôle le plus important.

Afin de mener à bien leur étude, les chercheurs ne se sont pas seulement contentés de comparer les lieux où le soleil était fort et où il ne l’était pas. En effet, ils se sont également penchés sur les différences de niveaux d’ensoleillement à un moment et à un lieu précis dans l’année. Ainsi, une femme enceinte peut être exposée différemment au même endroit mais pas au même moment. Finalement, le résultat moyen a montré que 10 minutes d’ensoleillement quotidien pendant la grossesse suffisaient à aider à l’augmentation de la vitamine D et ainsi réduire les risques d’asthme à la naissance.


Des paramètres de protection à prendre en compte

Même si les chercheurs ont pointé du doigt une exposition d’à peine 10 minutes qui restait suffisante, il ne faut pas oublier également les précautions à employer lors d’une exposition au soleil. Pendant la grossesse, la peau des femmes est fragilisée sous l’effet des hormones (progestérone et œstrogène). Ainsi, cette dernière devient moins résistante. Il est donc préférable d’adopter une attitude raisonnable face au soleil.

Voir Aussi

Surtout au début de la grossesse (mais cela vaut aussi pour les 9 mois entiers), une femme enceinte doit éviter de s’exposer au soleil entre 12h et 16h, là où le rayonnement solaire est à son apogée. De plus, il est vivement conseillé de ne pas utiliser de produits photosensibilisants comme les parfums ou les lotions alcoolisées, qui réagissent au contact du soleil. Il faut également bien protéger sa peau à l’aide de crèmes solaires d’indices élevés (SPF 50+) à appliquer juste avant l’exposition et toutes les deux heures par la suite. Protéger sa poitrine, son cou ainsi que son visage sont également des priorités. Et cela permet d’éviter aussi les taches pigmentaires inesthétiques, mais heureusement réversibles pour la plupart.

Mais pourquoi tant de protection ? Car une femme enceinte est plus sensible aux mélanomes malins à cause de sa peau plus fragile, selon certaines études récentes. Ces cancers de la peau sont les plus dangereux et les plus agressifs et peuvent faire beaucoup de ravages. Il est donc primordial de faire attention à sa peau, et surtout pendant la grossesse, pour éviter ce genre de maladie. Même si les chercheurs estiment plus efficace l’exposition au soleil, il existe des complémentaires alimentaires riches en vitamine D très efficaces. Vous pouvez également retrouver tous les apports de cette vitamine D dans l’huile de poisson, les jaunes d’œufs ou certaines céréales.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire